Dakar (autos/E9) : Court succès pour de Villiers, Al-Attiyah toujours solide leader

 

Selon OrangeSports :

Pour la 18eme fois de sa carrière sur le Dakar, Giniel de Villiers a reporté une étape. Le Sud-Africain a pris le meilleur sur son compatriote Henk Lategan pour neuf secondes quand Nasser Al-Attiyah offre le triplé à Toyota et consolide sa place de leader du classement général dans la catégorie autos.

Giniel de Villiers s'impose d'une marge infime ! A l'issue des 287 kilomètres de spéciale, le pilote sud-africain a fini par avoir le dernier mot sur son coéquipier chez Toyota et compatriote Henk Lategan. Si ce dernier a su prendre un meilleur départ et mener grand train aux deux premiers points de passage, Giniel de Villiers a su faire la différence sur le dernier tiers de course mais l'écart n'a jamais dépassé les 30 secondes entre les deux équipages engagés par le constructeur japonais. Sur la ligne d'arrivée, Henk Lategan échoue à seulement neuf secondes et ne parvient pas à priver le vainqueur de l'édition 2009 d'une 18eme victoire de spéciale sur le Dakar, sa première depuis le départ donné le 1er janvier dernier à Djeddah. Les Toyota Hilux se sont montrés intraitables sur le parcours composé de sable, de terre et de dunes car Nasser Al-Attiyah complète un triplé pour la marque japonaise à un peu plus d'une minute de Giniel de Villiers.

Un attaquant Belge dans le viseur ?

C’est une information qui vient du média walfoot, le MHSC serait apparemment intéressé par un jeune attaquant polyvalent de Jupiler Pro League et plus particulièrement du KAS Eupen, Julien Ngoy.

L’ASSE, le Hertha Berlin, Schalke 04, le Hamburger SV et des clubs de MLS sont sur le dossier.

Le joueur a été formé à Bruges et est passé par Stoke City durant sa formation.

Ce jeune attaquant de 24 ans sera libre le 30 juin 2022, il peut jouer dans l’axe mais aussi sur les côtés, c’est un droitier qui mesure 1m85.

Le joueur est actuellement à 3 buts et 2 passes décisives sur les 17 matchs de championnat qu’il a joué cette saison.

La rencontre de D1 Arkema MHSC-OL diffusée en clair sur C8

 

Le match de la 13e journée de D1 Arkema opposant la section féminine du Montpellier Hérault Sport Club et l’Olympique Lyonnais sera diffusé en clair sur C8, le samedi 22 janvier 2022 à partir de 16h50. Le match sera également diffusé sur Canal +.

La réserve du MHSC s’incline de peu face au RCO Agde en match amical

Ce mardi soir, la réserve du Montpellier Hérault Sport Club affrontait le RCO Agde en match amical à Grammont. Emmenés par Joris Gouache, les agathois se sont défaits (1-2) des hommes de Fred Garny. Le buteur pailladin est Marius Ros.

LA COMPO

Malek – Tchato Ghalem Allix Halhal Bonnet – Cornelie Idha Eboumbou – Ben Achour Lourenço

Sont entrés en jeu Jean-Enzo Dejar – Ryan Tchato – Matthéo Mauco – Marius Ros – Malek Adrar – Dorian Guerreiro – Philippe Sukhikh et un joueur à l’essai aussi.

Petar Škuletić retourne en Serbie !

 

Après son échec en Azerbaïdjan, l’ancien attaquant du Montpellier Hérault Sport Club, Petar Škuletić, vient de signer dans le club serbe du Bačka Topola actuel 10 ème du championnat serbe.

Joris Gouache : “Retrouver un club professionnel”

 

L’attaquant du RCO Agathois et ancien pailladin, Joris Gouache, est l’auteur d’un début de saison canon avec 11 buts en 11 matchs (8 en 8 matchs de championnat et 3 en 3 matchs de coupe). L’ancien numéro 9 de l’équipe vainqueur de la Coupe Gambardella 2017 nous a fait le plaisir de répondre à nos questions.

– MHSCONAIR :  Bonjour Joris, tu joues actuellement pour le RCO Agathois en National 3 et à l’image de ton club tu connais une grosse première partie de saison, comment la juges-tu à titre personnel et collectif ?
– JG : Bonjour, effectivement je joue pour le RCO Agathois en N3 où on connait une saison très intéressante sur la continuité de celle de l’an dernier. A titre personnel ça se passe extrêmement bien je me sens en pleine forme physique et je fais preuve d’efficacité ce qui est très important pour un attaquant.

–  MHSCONAIR : Parles nous un peu de ton parcours en jeunes au MHSC ?
– JG : Pour mon parcours au MHSC il est complet on peut dire que je suis un pur produit pailladin Je suis arrivé au club en 2006 à l’âge de 8 ans où j’y ai fait toute mes classes jusqu’à signer 3 ans professionnel.

– MHSCONAIR : Quels entraîneurs t’ont influencé au centre de formation ?
– JG : Plusieurs entraîneurs m’ont influencé, vous savez chaque coach à son plus à vous apporter, c’est la chance d’évoluer dans un centre de formation comme celui de Montpellier où vous êtes bien encadré mais si je devrais en citer un en particulier c’est Frédéric Garny que je considère énormément mais je me dois également de citer Laurent Robert et Romain Pitau à qui je dois énormément.

– MHSCONAIR : Vainqueur de la Gambardella, tu passes pro, tu as été plusieurs fois prêté et tu as connu plusieurs blessures, est-ce le passage le plus compliqué de ta carrière ?
– JG : Effectivement, vainqueur de la coupe Gambardella j’ai signé une année plus tard mon premier contrat professionnel pour une durée de 3 ans. J’ai été prêté dès la première année sans avoir eu la chance de connaître un jour les vestiaires professionnels car la seconde année on m’a une nouvelle fois orienté vers un nouveau prêt qui n’a pas fonctionné et a causé ma rupture de contrat professionnel avec le MHSC au bout d’un an et demi. En toute honnêteté ça a été la pire période de ma vie, une période très dure à vivre pour moi et toute ma famille car vous tombez de tellement haut après avoir sacrifié tellement de choses et avoir donné tant d’amour pour les couleurs du club. Mais dans ce malheur j’ai réussi à rebondir et remonter la pente et devenir la personne que je suis aujourd’hui.

– MHSCONAIR : Tu enchaînes les buts cette saison, quels sont tes objectifs pour la deuxième partie de saison et pour le futur ?
– JG : Mes objectifs pour la seconde partie de saison c’est de faire mieux que la première qui est tout à fait correcte mais je suis persuadé de pouvoir et de devoir faire encore mieux, j’ai pour objectif de retrouver le plus haut niveau rapidement.

– MHSCONAIR : Espères-tu une proposition d’un club professionnel ?
– JG : C’est mon souhait le plus cher car j’ai un goût d’inachevé. Je n’ai jamais pu montrer mes qualités au niveau professionnel donc ce serait pour moi une revanche mais également une potentiel belle histoire à construire. Les gens qui me côtoient quotidiennement et mes amis proches dont certains sont encore dans l’effectif professionnel de Montpellier connaissent la rigueur et l’intensité de mon mode de vie pour retrouver un club professionnel.

– MHSCONAIR : As-tu eu des contacts ou sollicitations depuis le début de la saison ?
– JG : Oui cela me fait d’ailleurs énormément plaisir que les clubs remarquent mes performances, j’ai été sollicité à ce jour depuis la trêve hivernale par 7 clubs dont 2 clubs professionnel à l’étranger, j’étais très proche de m’engager avec Fréjus Saint-Raphaël mais il était plus judicieux pour moi de rester concentré sur mes objectifs personnels et de rester en ce sens cohérent pour retrouver un club professionnel.

- Rugby à XIII / Coupe du Monde de Rugby 2025 -

 

Carole Delga : « La Région sera au rendez-vous de cet évènement majeur. L’Occitanie, c’est aussi la région du rugby à XIII ! »


La Fédération française de rugby à XIII a annoncé aujourd’hui que la France accueillera la Coupe du monde de rugby à XIII en 2025. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a tenu à réagir à cette annonce :

 

« Encore un grand rendez-vous sportif organisé en France ! Avec près de 7 000 licenciés, plus de 80 clubs, dont les Dragons Catalans et le TO XIII, l’Occitanie c’est aussi la région du rugby à XIII, une discipline que j’affectionne tout partculièrement. Je tiens à féliciter le président de la fédération française de rugby à XIII, Luc Lacoste, et toutes ses équipes qui ont su démontrer la pertinence et la qualité de la candidature française. J’ai demandé à mon vice-président délégué aux Sports, Kamel Chibli, présent ce matin à ses côtés, d’assurer la fédération de l’engagement de l’Occitanie pour faire de cette compétition une grande fête sportive et populaire pour tous les habitants, sportifs, supporters et bénévoles.», a déclaré Carole Delga avant d’ajouter :

 

« Après l’organisation de la Coupe du monde de Rugby à XV en 2023 et les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, notre pays est à nouveau choisi et reconnu pour sa capacité à accueillir de grands évènements sportifs mondiaux. C’est aussi une reconnaissance pour tous les territoires et les villes françaises qui investissement pour accueillir les équipes et les matchs, en amont et pendant les compétitions. La Région Occitanie répondra présente dans la préparation à ces rendez-vous internationaux, notamment avec nos CREPS de Toulouse et de Montpellier – Font Romeu. Au-delà de l’évènement sportif, ces rencontres sont gages de retombées économiques et d’emplois dans nos territoires et de belles occasions de cultiver le vivre ensemble. Le rugby c’est le respect, la tolérance et le partage, des valeurs auxquelles je suis très attachée.»

 

Propriétaire des Centres de ressources, d’expertise et de performance sportive (CREPS) de Toulouse et de Montpellier - Font-Romeu, la Région investit massivement dans ces complexes sportifs exceptionnels afin de conforter et valoriser leur capacité à préparer les athlètes de haut niveau dans les meilleures conditions avant les grands événements sportifs internationaux. Depuis 2016, la Région a ainsi mobilisé près de 78M€ pour les moderniser et poursuit ses efforts avec la construction à Font-Romeu du futur Centre de Préparation à la Haute Performance (CPHP).

Stephy Mavididi suivi en Série A ?

Après Maxime Estève suivi par l’AC Milan, c’est le joueur Anglais du Montpellier Hérault Sport Club Stephy Mavididi, déjà passé par la Série A (Juventus 2018-2020) qui serait d’après le média SiamolaRoma suivi par l’AS Roma.

L’AS Roma possède actuellement trois joueurs anglais. Leur recrutement est une réussite (Abraham, Mitland, Smalling), mais le club italien risque de connaître un mercato agité au niveau des départs (Mkhitaryan, et Mayoral) et se penche sur les remplaçants possibles pour le mercato d’été.

Le joueur montpelliérain avec six réalisations et trois passes décisives cette saison attire la convoitise. Actuellement, Stephy Mavididi est un titulaire indiscutable de l’effectif avec une évaluation à 9 M€ sur Transfermarkt.

Benjamin Stambouli : “Ce n’est ni de la faute de Montpellier, ni de la mienne”

Dans un entretien accordé au magazine So Foot, le milieu de terrain défensif de l’Adana Demirspor, Benjamin Stambouli, est revenu sur son retour manqué au sein du club pailladin cet été.

“Après mon départ de Schalke, j’étais libre, et on a discuté avec l’entraîneur (Olivier Dall’Oglio, NDLR), Michel Mézy (conseiller du président, NDLR) et Bruno Carotti (directeur sportif, NDLR), mais ils avaient un problème : mon arrivée dépendait de la vente d’un joueur du milieu de terrain. De mon côté comme du leur, il y avait cette envie de reprendre une aventure qui s’était terminée en 2014, c’était la même chose avec Younès (Belhanda). Alors quand mon agent m’a parlé de l’offre d’Adana, je lui ai demandé de prévenir Carotti et Nicollin, par respect et pour savoir s’ils avaient trouvé une solution miracle entre-temps. Ce n’était pas le cas. On a pu penser que c’était parce que je réclamais un trop gros salaire, mais on n’avait même pas encore parlé d’argent. C’est le destin, il faut prendre en compte le contexte sanitaire qui a rendu les choses plus compliquées. Ce n’est ni de la faute de Montpellier, ni de la mienne.”

Open d'Australie : Les preuves apportées par Djokovic mises en doute

Selon OrangeSports :

Finalement autorisé à entrer sur le territoire australien, Novak Djokovic n'est pas encore assuré de participer à l'Open d'Australie. En effet, alors que le ministre australien de l'immigration peut encore annuler son visa, les autorités locales enquêtent sur les agissements du Serbe avant d'arriver à Melbourne.

Novak Djokovic va-t-il participer à l'Open d'Australie ? Alors que le juge Anthony Kelly a autorisé le numéro 1 mondial à entrer sur le territoire australien après avoir retoqué l'annulation du visa accordé au Serbe, il n'y a aucune certitude à ce sujet. En effet, le sort de Novak Djokovic est désormais dans les mains d'Alex Hawke. Ce dernier, ministre australien de l'immigration, a la possibilité d'user de son pouvoir personnel afin d'annuler purement et simplement le visa accordé au joueur qui a remporté l'Open d'Australie à neuf reprises.