CM 2022 : Côte d'Ivoire-Cameroun, le souvenir de 2005

 

Selon Orange.fr :

Le choc entre la Côte d'Ivoire et le Cameroun, ce lundi à Abidjan en éliminatoires du Mondial 2022, ravive le souvenir de 2005. Retour en arrière.

Choc entre deux grandes nations du football africain, la rencontre entre la Côte d'Ivoire et le Cameroun, ce lundi (21h) au stade d'Ebimpe, ravive bien des souvenirs, en premier celui du match de septembre 2005. Ce jour-là, les Lions Indomptables étaient venus gâcher la fête organisée à Abidjan pour célébrer la première participation des Éléphants. Ces derniers ne prendront pas les trois points que tout un peuple espérait. A trois minutes du terme d'un match âpre et indécis, le score est de 2 à 2 quand le Cameroun se voit accorder un coup franc. Geremi Njitap s'élance et délivre une frappe fulgurante. Le ballon rebondit sur la transversale, revient dans le paquet avant d'être repris de la tête par Webo. Ce troisième but personnel pour l'attaquant scelle la victoire des Lions et plonge le public ivoirien dans la désillusion.

Webo qui rit, Womé qui pleure...  A lire sur : https://sports.orange.fr/football/coupe-du-monde/article/cm-2022-cote-d-ivoire-cameroun-le-souvenir

CM 2022 : Brésil-Argentine arrêté à cause du Covid !

 

Selon Orange.fr :

L'Autorité Sanitaire du Brésil a suspendu le choc face à l'Argentine, dont quatre joueurs avaient créé la polémique.

Le CONMEBOL a confirmé la suspension du match Brésil-Argentine par l'arbitre. La confédération affirme que la commission de discipline de la FIFA indiquera ensuite les étapes à suivre. Un petit rappel des faits s'impose. Quatre joueurs argentins (Martinez, Buendia, Lo Celso et Romero) ont voyagé depuis l'Angleterre en faisant fait de fausses déclarations dans le formulaire d'entrée au Brésil pour disputer ce match, omettant de signaler qu'ils avaient séjourné au Royaume-Uni lors des quatorze derniers jours précédant leur arrivée...............

En savoir plus : https://sports.orange.fr/football/autres/article/cm-2022-bresil-argentine-arrete-a-cause-du-covid

Bleus : Deschamps est inquiet selon Pires

Ancien coéquipier de Didier Deschamps chez les Bleus, Robert Pires a confié que le sélectionneur tricolore s'inquiétait forcément après le nouveau nul de ses hommes en Ukraine (1-1).Toujours pas de victoire pour l'équipe de France. Après cinq matchs nuls consécutifs, les Bleus restent en tête de leur groupe dans les éliminatoires pour la Coupe du monde 2022, mais l'inquiétude grandit autour du groupe emmené par Didier Deschamps. Et si le sélectionneur tricolore fait mine de gérer la situation, Robert Pirès pense que l'esprit de son ancien coéquipier en Bleu est sujet à de grands questionnements.



Thibaut Tamas indisponible

 

Habituel capitaine de la réserve du Montpellier Hérault Sport Club, le défenseur gaucher pailladin, Thibault Tamas, est absent depuis deux matches. En effet, selon nos informations, le joueur de 20 ans s’est blessé fin août.

Nous souhaitons beaucoup de courage à Thibault durant son indisponibilité !

Les Bleus ne savent plus gagner

 

Selon Orange.fr :

Pour la première fois de son histoire, l'équipe de France a enchaîné samedi soir en Ukraine un cinquième match nul consécutif (1-1), et continue à inquiéter.


"Qu'il semble loin le temps où on promettait monts et merveille à cette équipe de France, et à sa "meilleure attaque du monde"... C'était pourtant il y a moins de trois mois, avant un Euro que les Bleus ont quitté piteusement dès les huitièmes de finale. Vainqueurs de l'Allemagne en ouverture de la compétition (1-0), les Bleus n'ont plus réussi à gagner le moindre match depuis. Tenus en échec par la Hongrie (1-1) puis le Portugal (2-2), ils avaient ensuite été éliminés par la Suisse (3-3, 4-5 t.a.b.), alors qu'ils menaient 3-1 à dix minutes de la fin."

En savoir plus : https://sports.orange.fr/football/equipe-de-france/bleus/article/les-bleus-ne-savent-plus-gagner

Éliminatoires de la Coupe du monde 2022 : une équipe de France décevante concède le nul en Ukraine

 

Selon FranceInfo.fr :

Une nouvelle fois menée au score, l’équipe de France est parvenue à accrocher le match nul samedi face à l’Ukraine (1-1) dans un stade olympique de Kiev survolté. Les Bleus n’ont plus gagné depuis maintenant cinq matchs…

Une fâcheuse habitude. Pour la cinquième fois de suite - en comptant les matchs de l’Euro -, l’équipe de France a concédé l’ouverture du score samedi 4 septembre face à l’Ukraine avant de revenir dans le match en seconde période. En parvenant à égaliser, les Bleus accrochent un point du match nul décevant (1-1) dans le stade olympique de Kiev, mais qui leur permet de conserver leur première place devant la Finlande et l’Ukraine dans le groupe D.

Car les Bleus n’ont joué qu’une mi-temps dans cette rencontre, la seconde. On ne sait pas ce que Didier Deschamps a dit à ses joueurs dans les vestiaires à la pause alors qu’ils étaient menés, mais le discours a eu son effet.

 

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/equipe-de-france/eliminatoires-de-la-coupe-du-monde-2022-une-equipe-de-france-decevante

Olivier Dall’Oglio : « Valere a beaucoup travaillé »

Après la rencontre amicale du Montpellier Hérault Sport Club face à Rodez Aveyron Football, l’entraîneur Olivier Dall’Oglio a évoqué, auprès de RMC Dport, les premiers pas de Valere Germain sous les couleurs pailladines.

« Physiquement, Valère a beaucoup travaillé. Il n’a pas de rythme. Le tempo du match, les repères, tout ça il ne l’a pas encore. Mais dans ses déplacements notamment, il a été intéressant pendant 45 minutes. Avec Téji, ils ont déjà parlé donc c’est une bonne chose, a noté Dall’Oglio. Il va falloir faire la connexion avec les autres. Mais c’est facile de faire la connexion avec Téji qui a une belle vision du jeu et une bonne technique. Mais Valère est malin, il le sait, donc on va pouvoir instaurer quelque chose. »

FC Barcelone : Une réunion aurait fait fondre en larmes Umtiti

 

Selon la presse catalane, le défenseur central international français du FC Barcelone Samuel Umtiti aurait fondu en larmes lors d'une réunion avec sa direction.

A lire sur ORANGE.FR : https://sports.orange.fr/football/espagne/barcelone/article/fc-barcelone-une-reunion-aurait-fait-fondre-en-larmes-umtiti-exclu-CNT000001E4qpi.html



Finalement, Samuel Umtiti devrait rester. Mais ce n'est visiblement pas sans quelques larmes. En effet, à en croire les informations du média catalan Mundo Deportivo, le défenseur central aurait fondu en larmes, lors d'une réunion en compagnie notamment de son président au FC Barcelone, à savoir Joan Laporta, et du reste de sa direction.

Rafael toujours en négociation avec le MHSC ?

Libre de tout contrat, le latéral droit brésilien peut signer un nouveau contrat après la date limite de la fin du mercato. Selon le journaliste, Nicolo Schira, le Montpellier Hérault Sport Club aurait proposé à Rafael un contrat de deux saisons, plus une en option.

Mais d’après le média brésilien Globo, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais serait actuellement en discussion avec Botafogo.

Les Pailladines s’inclinent sur le plus petit des scores face au PSG (résumé)

 

Ce vendredi soir, la section féminine du Montpellier Hérault Sport Club accueillait le Paris Saint-Germain à Grammont dans le cadre de la deuxième journée de championnat. Les Montpelliéraines se sont inclinées sur le plus petit des scores (0-1).

LA COMPO

Schmitz – Lakrar Elsig Puntigam – Torrent Landeka (Fowler) Le Bihan (Nicoli)  Belloumou  (Petermann) – Robert Mondésir (Mbakem) Škorvánková (Blanc)

Résumé

Les Parisiennes démarrent très fort la rencontre avec un pressing intense qui empêche leurs adversaires de sortir de leur moitié de terrain. Les championnes de France en titre obtiennent très vite un pénalty suite à une faute de Škorvánková sur Lawrence. Le pénalty de Dabritz est très bien tiré, Schmitz est battue même si elle part du bon côté (0-1, 7′). On note que Baltimore et Diani ont du mal à être contenues sur les côtés à cause de leur vitesse. Après un bon quart d’heure difficile pour les filles de Yannick Chandioux (où le PSG s’est vu refuser un but à cause d’un hors-jeu pas du tout évident), ces dernières ne se laissent pas abattre et se créent quelques opportunités notamment grâce à des accélérations de Mondésir. Cependant, elles ont du mal à se trouver dans les trente derniers mètres. Les Parisiennes perdent en rythme et rentrent aux vestiaires avec un petit but d’avance.

A la reprise, on remarque une grosse intensité physique. Les Héraultaises sont obligées de commettre des fautes. Beaucoup de cartons jaunes sont distribués. Néanmoins, la défense tient le coup. Passée l’heure de jeu, les Pailladines mettent de la folie et montrent un beau visage. Les entrées de Mbakem et de Fowler autont fait du bien à l’équipe. Poussées par leur public, elles vont tout faire pour arracher le match nul en fin de match. La frappe de Nicoli à la 92ème minute de jeu passe d’ailleurs juste à côté du cadre. Lors des derniers instants de la partie, un contact sur Mbakem dans la surface parisienne n’est pas sifflé. Les Montpelliéraines n’auront pas à rougir de leur prestation mais pourront quand même avoir des regrets.

Après ce choc, le MHSC est 5ème du championnat en attendant les matchs de demain. La semaine prochaine, elles se déplaceront à Guingamp à 18h30.