La pelouse du stade de la Mosson touchée par le pyricularia

 

Grâce à l’excellent travail des agents de la Métropole de Montpellier, la pelouse du Stade de la Mosson a été classée depuis 2 ans par la Ligue de Football Professionnel (LFP) à la 1ere puis à la 2e place du classement des meilleurs terrains du Championnat de France de Ligue 1.

Cette pelouse de grande qualité est malheureusement touchée depuis quelques jours par un champignon, le Pyricularia. Ce dernier a pu se développer par la combinaison de deux facteurs : les fortes chaleurs prolongées et l’humidité du terrain inhérente à l’arrosage nécessaire à cette saison et à la proximité de la rivière Mosson. 

Malgré l’ensemble des dispositions prises par la collectivité – conseillée par des organismes extérieurs spécialisés (CIRAD, bureau d’études agronomes) – pour préserver la pelouse de cette attaque, les conditions exceptionnelles de chaleur et de sécheresse que connait notre pays et singulièrement notre territoire depuis plusieurs semaines rendent extrêmement difficile l’éradication du Pyricularia. Il est d’ailleurs probable que d’autres terrains du Championnat de France connaissent en cette période la même problématique, déjà rencontrée lors de l’été 2018 dans de très nombreux stades.

Ce dessèchement de la pelouse à certains endroits n’affecte pas à ce jour de façon significative la qualité de l’air de jeu. Les footballeurs montpelliérains devraient donc pouvoir débuter leur saison ce dimanche face à Troyes dans des conditions correctes.

Le retour espéré à des températures plus conformes aux normales saisonnières permettra la plantation de nouveaux semis et ainsi à la pelouse de retrouver dans les prochaines semaines une couleur verte uniforme. La mobilisation des services de la Métropole est totale pour permettre au club d’évoluer sur un terrain dont la qualité serait conforme à celles des années précédentes.