Le MHSC débute mal sa saison face à Rennes

LE RÉSUMÉ DU MATCH EN BREF

Ce samedi soir (20h00), lors de la 1ère journée de Ligue 1, le Montpellier Hérault Sport Club recevait le Stade Rennais à la Mosson. Les Pailladins, qui ont encaissés le seul but de la rencontre en début de match (5′), se sont malheureusement inclinés. La malédiction du n°9 a peut-être eu lieu ce soir… Andy Delort, n’a pas réussi à transformer un penalty et s’est vu raté une frappe devant la cage adverse vide… Une soirée à oublier pour les hommes de Michel Der Zakarian, mais certaines choses sont quand même à retenir, comme l’entrée en jeu de Keagan Dolly qui a été très convaincant à l’image d’un missile tiré sur la barre de Salin.

LA COMPO DU MHSC

Bertaud – Souquet, Mendes, Hilton [c], Congré, Ristic – Le Tallec (Dolly), Ferri, Chotard (Skuletic) – Laborde (Camara), Delort.

LE RÉSUMÉ DES BUTS

5′ (0-1) : Excentré côté gauche le long de la ligne de touche, Grenier frappe ce coup-franc et met le ballon dans la surface de réparation. Da Silva remise de la tête aux six mètres. Morel n’a plus qu’à ajuster Dimitry Bertaud, du droit.

LES NOTES DES PAILLADINS

  • Dimitry Bertaud : 5
  • Arnaud Souquet : 5
  • Pedro Mendes : 6
  • Vitorino Hilton : 5
  • Daniel Congré : 5
  • Mihailo Ristic : 5
  • Damien Le Tallec : 4
  • Jordan Ferri : 6
  • Joris Chotard : 5
  • Gaëtan Laborde : 4
  • Andy Delort : 4

    Le coach montpelliérain, Michel Der Zakarian est revenu en zone mixte sur la défaite 1 à 0 face à Rennes pour la reprise de la Ligue 1.

    “On aurait mérité de revenir au score, mais on n’a pas été efficace. On a eu des occasions nettes, mais il fallait tirer à côté du gardien. À part les trente premières minutes où nous avons eu du mal à bien récupérer les ballons, on fait preuve d’un bon état d’esprit. On n’a pas été bien organisé sur le plan collectif en première période. On avait toujours un temps de retard face à Rennes qui a eu une meilleure maîtrise dans la conservation. On a réussi une bonne seconde période dans le jeu et la qualité. On se crée des occasions. Si on marque le penalty, on aurait pu même gagner le match, d’autant que Rennes était réduit à dix. Avec des si, on ne gagne pas les matchs !”.