I COMPAGNOLI, Cathédrale de MAGUELONE


400 personnes se sont donné rendez vous ce dimanche dans la belle Cathédrale millénaire de MAGUELONE dans le cadre du festival " les voix de Maguelone ".
 
 

 

 

  

   

 

Monsieur Bernard AZEMA, psychiatre et géographe de la santé,  responsable  de l'association  Les Compagnons de Maguelone, est heureux de recevoir ce nombreux public et de rappeler la belle programmation de cette 11eme édition de ce festival de chants.

Il rappelle les diverses missions de l’association dont il a la charge.
La mission sociale : accueil, accompagnement, insertion sociale de personnes en situation de handicap.
La mission patrimoniale : protection, mise en valeur et transmission aux générations futures d’un patrimoine bâti et d’un environnement naturel exceptionnel : la Cathédrale de Maguelone et son domaine terrestre et lagunaire.
La mission culturelle : promotion de la culture au travers de festivals...

Et à 17h I Compagnoli , traduisez : les gens de la terre, les paysans au sens noble du terme,  groupe polyphonique corse fait son entrée.
Créé il y a 30 ans ce groupe authentique et passionné a su perdurer dans le temps grâce à un lien très fort :  la passion du chant, de l’amitié, de la langue corse .
GUY CALVELLI, pilier du groupe depuis sa création en 1989, a rassemblé autour de lui des nouveaux membres pour continuer à faire vivre ce groupe historique :
DIDIER CUENCA possède une belle voix de basse et joue aussi de la flûte traversière.
LOUIS CRISPI, dernier arrivé dans ce groupe et spécialiste du contrechant a trouvé toute sa place.
ISABELLE GIANELLI ne chante pas, mais joue du violon, apportant, selon Guy, la touche de sensibilité féminine, qui manquait à son groupe et qui enrichit la polyphonie. 
Les chants polyphoniques corses sont une expression unique dans le bassin méditerranéen.
A la fois chants profanes et sacrés, ils  sont à la base des chants de berger qui durant leurs séjours en montagne chantaient des paghjelle (au singulier paghjella). Du point de vue du texte chanté, ces paghjelle avaient pour but premier de raconter les faits de la vie quotidienne, avant de devenir un moyen de transmission de culture, de tradition et d'histoire.
Ce récital, aux trois registres de voix, dans ce lieu unique à l'acoustique remarquable, nous a offert à  travers "paghjelle et serenate" , un grand moment d'authenticité et d'émotion.
Il est primordial de retenir que les chants polyphoniques ne sont pas des chants folkloriques mais un moyen d'expression intense retraçant toute l'histoire de l'île et de ses habitants.
Mais s'il est important de conserver un lien très fort avec son histoire et ses traditions, il n'en faut pas moins, pour autant, oublier notre monde actuel. Guy Calvelli sait aussi, à travers ses chants, rappeler des faits importants récents  et investir des créations contemporaines.
Il nous a offert un magnifique moment avec la  sublime transposition en langue Corse de l’Hymne à l’amour d’Edith Piaf.
Ce concert très touchant et bien équilibré s’est clôturé par un Dio Vi Salvi Regina chanté par le groupe près du public et non sur scène.
Ce chant adopté au XVIIIème siècle comme Hymne national corse, à l'origine dédié à la Vierge Marie, est resté un symbole très fort dans la culture corse et est entendu dans la plupart des cérémonies. Il symbolise pour les Corses la protection, leur attachement à la religion , à leur culture, à leur patrimoine…

Ce chant s’écoute debout et clôture tous les concerts corses.

 Ce festival des Voix de Maguelone se poursuit avec, Samedi 26 octobre, la Maîtrise des Bouches du Rhône - Choeur d'enfants et solistes.

Par ailleurs, Monsieur Azema, a également annoncé le 1er concert de Noël . Le Chœur symphonique de Montpellier et Alès, Synfonia se produira dans la cathédrale le 15 décembre à 17h.

 

   

  MT Negre