Jeanne Galzy : une auteure montpelliéraine en avance sur son temps

Il y a 90 ans, Jeanne Galzy, romancière et biographe, décrochait le prix Fémina. Mais qui est donc cette Montpelliéraine, née Louise Jeanne Baraduc et issue d'une famille protestante aisée, qui demeurait dans la splendide Villa Beauséjour, rue Guillaume de Nogaret, entre Arceaux et Figuerolles ?


Jeanne Galzy (1883 - 1977)

Fille d'un mercier installé dans la Grand-Rue, Jeanne Galzy bouscule son époque à plus d'un titre. Tout d’abord, parce qu’elle est l’une des premières à oser faire ce que les filles de l’époque ne faisaient pas, à commencer par des études supérieures. Quelques années plus tard, lorsque Jeanne Galzy quitte l'école normale supérieure avec une agrégation de lettres classiques, elle décide alors de se tourner vers l’enseignement. 
Frappée par une tuberculose osseuse, l’enseignante est contrainte de stopper ses activités et se retrouve déplacée à Berck pour un long séjour de soins. Malgré la dégradation de sa maladie, et sa rechute, Louis Jeanne Galzy, de son vrai nom, ne cessa jamais d’écrire. Son ouvrage Les Allongésqui évoque les souffrances de sa maladie, reçoit même le prix Femina en 1923.

L’amour lesbien sans tabou

Son état de santé ne lui permettant pas de regagner ses fonctions de professeurs, Jeanne Galzy poursuit alors sa carrière d’écrivaine. Avec son ouvragel'initiatrice aux mains vides, publié aux éditions Rieder, Jeanne Galzy est considérée comme la première de son temps à écrire sur l’amour lesbien. Cet ouvrage n'évoque jamais le sexe mais le trouble est permanent tout comme l'attirance pour une autre. 

Membre du jury du Prix Femina

Jeanne Galzy devint membre du jury du Prix Femina en 1964, et le resta jusqu'en 1977. En 1969, elle commença une tétralogie située dans le milieu protestant au début du xxe siècle, La Surprise de vivre . On y retrouve sur plusieurs générations le désir lesbien en butte à la morale bourgeoise, spécialement dans la société protestante du Midi.
Elle est inhumée au cimetière protestant de Montpellier le 7 Mai 1977, à l'âge de 94 ans.