L'agenda de la LPO Hérault pour le mois de mai 2019

Voici un rappel des informations qui figurent sur l'agenda en ligne sur le site internet :

LPO Hérault

- du lundi 23/04 au vendredi 4/05 : "Ailes de garrigues", exposition de photographies, à Béziers

- Dimanche 28/04 : "La LPO de ferme en ferme", stand LPO à la ferme des saveurs, à Villeveyrac

- du mardi 30/04 au dimanche 5/05 : "Entre art et nature", réalisation d'une fresque d'oiseaux sur notre siège départemental, à Villeveyrac

- Mercredi 1/05 : "Repas des bénévoles", rencontre conviviale proposée à tous les bénévoles de la LPO Hérault, à Villeveyrac

- Samedi 4 : "Assemblée Générale"
, sortie dans les salins puis AG des adhérents, à Frontignan

- Dimanche 5 :
-  
"Initiation à la reconnaissance des chants d'oiseaux"
sortie de terrain, à Dio et Valquières
"Foire des animaux et des fleurs"
stand LPO, à Pignan

- Vendredi 10 : "Les surprises de la photographie animalière"
, rencontre du Groupe Local LPO Grand Montpellier

- Samedi 11 :
"Initiation à la reconnaissance des chants d'oiseaux"
sortie de terrain proposée par le Groupe Local LPO Pic saint Loup, au Causse de la Selle
"Rando LPO : oiseaux migrateurs du lido des Aresquiers"
, randonnée à Vic-la-Gardiole

- Dimanche 12 : "Printemps des colibris"
, stand du Groupe Local LPO Biterrois, à Agde

- du lundi 13 au vendredi 17 : "les oiseaux méditerranéen", séjour nature, dans l'Hérault

- Jeudi 16 : "Le Busard cendré"
, rencontre du Groupe Local LPO Haute Vallée de l'Orb, à Bédarieux

- Samedi 18 :
-  
"
Fête du Lez", stand LPO, à Clapiers
"La fête de la nature à la maison de la nature",
 
stand et sortie de terrain, à Lattes

- Dimanche 19 : "
Entre garrigues et vignobles"sortie de terrain, à Murviel-lès-Montpellier

- Lundi 20 : "Reconnaître les chants d'oiseaux"
, rencontre du Groupe Local LPO Pic Saint Loup, au Mas de Londres

Police de l’Environnement : Bilan 2018 et orientations 2019

Bilan 2018 et orientations 2019 des polices de l’eau, de la nature, des paysages et des sites naturels 

 

Le Préfet de l’Hérault a réuni le 9 avril 2019 le comité stratégique de la MISEN1, associant les services et les établissements publics de l’État et les procureurs de la République de Béziers et Montpellier.

Cette rencontre a permis de dresser un bilan de l’action de l’État en 2018 de la police l’eau, de la nature, des paysages et des sites : 2211 contrôles ont été menés par les 47 agents des services de l’État, des établissements publics spécialisés et des réserves naturelles.

Ce qui représente 3167 jours/hommes.  30 procès-verbaux ont été dressés de la simple contravention au délit, 13 à Béziers et 17 à Montpellier, 86% concernant la nature et 14% l'eau.

Les actions sont menées en collaboration avec les gestionnaires d’espaces naturels protégés et sensibles et les collectivités territoriales, avec l’appui sur le terrain des 15 gardes du littoral et les 20 gardes champêtres du département.

L'écovolontariat : étude de la faune marine en mer Méditerranée !

L'écovolontariat : étude de la faune marine en mer Méditerranée !

 

De juin à septembre, l’association Cybelle Planète propose des missions d’écovolontariat, « Expéditions dans le sanctuaire Pelagos : étude des cétacés et de la biodiversité » à bord d’un voilier en mer Méditerranée, afin d’étudier la biodiversité marine du large. L’équipage composé de 6 à 7 écovolontaires, un chef de bord et un éco-guide qualifié  recense et note les observations des espèces marines rencontrées lors des expéditions : rorquals, cachalots, dauphins, tortues marines, raies, requins, poissons …

Les données collectées en mer contribuent à différentes études, toutes ayant pour objectif principal la conservation de la biodiversité de la faune du large en mer Méditerranée.

Ces missions sont organisées dans le cadre du programme de sciences participatives Cybelle Méditerranée

Toutes les missions commencent et finissent au port de Hyères. Le projet accepte les stagiaires et les mineurs à partir de 16 ans accompagnés d’un parent.

 

© Cybelle Planète

Ecovolontariat en Méditerranée 

Cet été  partez observer la faune marine dans le sanctuaire Pélagos avec Cybelle Planète !

Téléphone : 04 67 64 25 60

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Retrouvez toutes les informations utiles ici

Transports régionaux : embarquement pour la mobilité verte

C’est un car liO roulant au bioéthanol qui assurera dès lundi 1er avril la nouvelle ligne régulière régionale entre les gares de Vauvert et Vergèze (Gard).

Autre originalité : l’éthanol est produit à partir de marc de raisin à la distillerie Raisinor de… Vauvert. Bioéthanol, GNV, train hydrogène… : la Région Occitanie multiplie les innovations pour mener la transition énergétique et assurer des mobilités durables.

JPEG - 655.5 ko

À partir de lundi 1er avril, une nouvelle ligne liO reliera par autocar Vauvert et Vergèze via deux allers-retours quotidiens*. Près de 200 voyageurs par jour devraient l’emprunter. Voilà qui réjouit le maire de Vauvert et conseiller régional Jean Denat : « La Région crée un service public demandé par la population. Des centaines d’habitants vont travailler à Nîmes, Vergèze, Montpellier…  ». 
Originalité : cet autocar consomme du biocarburant, un éthanol fabriqué à partir de marc de raisin, homologué et baptisé ED95, à la fois meilleur pour l’environnement et moins cher.

Double originalité : le marc de raisin, collecté auprès des viticulteurs locaux, est transformé par la distillerie UDM des Costières à Vauvert, à seulement quelques centaines de mètres du dépôt d’autocars et de la gare routière. Un circuit très, très court ! La distillerie UDM des Costières fait partie du réseau coopératif Raisinor France, qui vend du bioéthanol de 25 distilleries, dont 12 en Occitanie.

À Vauvert, Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région en charge des Mobilités et infrastructures transports, a déclaré :

« Cette première en Occitanie d’un carburant propre en circuit court s’inscrit dans la dynamique engagée par la Région pour développer des solutions de mobilité innovantes et de proximité. Nous sommes convaincus qu’il y a matière à le faire ailleurs... ».

L’ambition de devenir la première Région d’Europe à énergie positive passe par l’adoption d’initiatives innovantes dans les transports, à l’image de l’éco-chèque mobilité. La Région multiplie aussi les expérimentations sur les énergies alternatives aux carburants fossiles. Le 9 avril, elle présentera en gare de Toulouse les résultats de l’expérimentation menée du 19 mars au 12 avril d’un car liO roulant au bioGNV entre Castres et Toulouse. La société publique locale tarnaise qui exploite cette ligne pour la Région, renouvellera une partie de sa flotte en GNV fin 2019. 
«  Nous travaillons aussi sur le train à hydrogène, pour lequel je souhaite engager une expérimentation sur la ligne Montréjeau-Luchon à l’horizon 2022  », souligne enfin la présidente Carole Delga.

(*) la ligne C37 fonctionne en semaine, avec arrêts à Aimargues et au Cailar. Budget annuel de 53 000 €.

Montpellier Main Verte le 30 mars

Ce samedi 30 mars venez retrouver Olivier et Bruno du CPIE APIEU - Territoires de Montpellier pour deux activités de jardinage biologique sur les thèmes de la permaculture : éthique, conception et réalisation et venez en apprendre plus sur les dynamiques du vivant au cœur des cultures et une visite commentée organisées dans le cadre de Montpellier Main Verte, dispositif créé par la Ville de Montpellier.

Rendez-vous :

- De 10h à 12h aux jardins familiaux du Grand Grès.
Quartier Port Marianne, au bout de la rue de la Plauchude, au bord de l’autoroute (Bus 9 - Arrêt Zénith + 15 min à pied). 
Cliquez-ici pour vous inscrire


- de 14h à 16h au jardin partagé Lemasson "Jardin Demain".
Accès par l'allée à côté du 564, boulevard Pedro de Luna (Tram 2 / station "Lemasson").
Activité accessible aux personnes à mobilité réduite.

Cliquez-ici pour vous inscrire

VISITE COMMENTÉE DES ESPACES VERTS & NATURELS

Retrouvez Bruno ce samedi 30 mars pour une visite commentée du Jardin partagé de Magnol à celui des Arceaux puis du Square de l’Intendance des Etats du Languedoc, en passant par les micro-fleurissements de la rue Marioge : autant d’occasions de discuter de la place des citoyens, des comités de quartier, des commerçants, dans les dynamiques de jardinage et de végétalisation urbaine.Rendez-vous :- De 10h à 12h.
Rdv à l’entrée du parc Magnol, 59 Rue Las Sorbès (Bus 6 / arrêt collège Camille Claudel et Tram 1 / Arrêt Stade Philippides).

Cliquez-ici pour vous inscrire

Attention aux chenilles processionnaires

La processionnaire du pin est un insecte de l'ordre des lépidoptères et ses larves sont connues pour leur mode de déplacement en file indienne. Elles se nourrissent des aiguilles de diverses espèces de pins, provoquant un affaiblissement important des arbres. 

Sa face ventrale est jaune. Le corps est fortement velu et couvert de poils urticants et allergisants. Les prédateurs à ce stade sont principalement la mésange et quelques oiseaux insectivores, non sensibles aux poils urticants. Les chenilles marchent en procession de manière curieusement saccadée. Si leurs longs poils (soies) sont inoffensifs, ces chenilles projettent dans l'air de minuscules poils très urticants à partir du 3ème stade larvaire. Leur fort caractère urticant peut provoquer d'importantes réactions allergiques : démangeaisons, œdèmes (au niveau des mains, du cou, du visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires(asthme).

Les atteintes de l'œil peuvent avoir des conséquences graves si les poils ne sont pas rapidement retirés. Il est dangereux de manipuler un nid même vide.

Bien qu'il existe d'autres moyens, la lutte mécanique est toujours aussi efficace.

Mais pas question de trop s'approcher, un échenilloir (sécateur au bout d'un long manche) doit être utilisé. Si vous devez pratiquer cette opération, n'oubliez pas qu'ensuite vous devez incinérer les nids.

Sans vous alarmer, vous devez rester vigilant si vos pins sont infectés. Le simple contact avec de l'herbe contaminée peut aussi provoquer de graves atteintes sur les humains et les animaux.

Si votre chien/chat/cheval bave anormalement, a la langue ou la face gonflée, se gratte le museau, il a surement été en contact avec des chenilles processionnaires. C'est une urgence gravissime, sans soins votre animal peut aller jusqu'à perdre sa langue!
Rincez- lui la bouche à l'eau courante et emmenez-le d'urgence chez le vétérinaire. Surtout ne mettez pas vos doigts dans la bouche de votre animal, les chenilles sont aussi dangereuses pour l'homme.

Stop aux pesticides pour le Département !

Du 20 au 30 mars, c’est la 14ème édition de la semaine d’alternative aux pesticides. Le Département est déjà fortement engagé dans cette démarche depuis quelques années. Il a récemment acquis des équipements spécifiques pour l’entretien des routes et des pistes cyclables.

Avec sa démarche  « Route Durable », le Département de l'Hérault  a souhaité inscrire l’entretien de ses routes et voies cyclables dans une logique de développement durable, soucieux au quotidien de la protection de l’environnement. Des investissements matériels et humains sont mis en œuvre, véritable pari sur l’avenir en termes de préservation de la nature. 

reciprocateur_1.jpg

En matière d’espaces verts sur les bords de routes, les équipes des centres d’exploitation routiers ont progressivement diminué l’utilisation des produits phytosanitaires pour les abandonner définitivement en 2015, bien avant les échéances réglementaires s’appliquant aux collectivités territoriales.

Au-delà de ces actions volontaristes, le Département a souhaité  poursuivre son engagement en matière de non-utilisation de pesticides,  mais aussi d’accompagnement de ces mutations profondes  au bénéfice de la biodiversité et de la santé publique.

A ce titre, à l’issue d’une évaluation des pratiques des services techniques de toutes nos activités  par un jury régional, le label  « Engagé Zéro Phyto » a été décerné le 30 mars 2018 à notre collectivité par la Fédération Régionale de Lutte et de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON).

 Le besoin de matériels mécaniques s’est imposé comme solution alternative aux herbicides.  Ainsi des équipements spécifiques subventionnés par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse et l’Europe ont été livrés lundi 18 mars 2019 aux équipes techniques du Département, pour les aider dans leurs missions d’entretien.

Rencontre annuelle de la Fédération Française des Pilotes Maritimes à Sète

Sensible aux enjeux environnementaux, la station du pilotage de Sète reçoit les experts du pilotage maritime venus de toute la France provenant de différentes stations de l’hexagone et des DOM-TOM.

En métropole comme en Outre-mer, les pilotes maritimes contribuent à la sécurité des navires, des équipages et des infrastructures portuaires, à la protection de l’environnement et au développement de l’économie locale et nationale.

Comme chaque année, La Fédération Française des Pilotes Maritimes organise sa rencontre nationale, réunissant les 31 stations de pilotages de France et des DOM-TOM.

Cette année, c’est la station de pilotage de Sète qui accueille ce rendez-vous incontournable qui se tiendra le Jeudi 21 Mars à 18h30 à la Maison de la Mer. Cet évènement est pour nous l’occasion, de mettre en lumière le métier de pilote maritime, acteur clé de la vie économique portuaire. Cette rencontre est un marqueur annuel important, qui permet d’échanger sur différents sujets notamment l’évolution du métier, tant réglementaires que techniques.

Pour en savoir plus, sur les missions et engagements de nos pilotes locaux cliquez ici (link is external)