Grand Pic Saint-Loup reçoit le label « Territoire Engagé pour la Nature »

Lors du 1er Forum des acteurs de l’Agence Régionale de la Biodiversité à Montpellier, la Communauté de communes du Grand Pic-Saint-Loup s’est vu décerner le trophée « Territoire Engagé pour la Nature » qui récompense son engagement en faveur de la biodiversité.

Une reconnaissance attribuée pour trois ans

La labellisation a été remise à Véronique Tempier, vice-présidente de la Communauté de communes en charge de l’Environnement et maire de Saint Vincent de Barbeyrargue, par Carole Delga, présidente de la Région, le 22 novembre dernier. Elle vient reconnaître le travail réalisé depuis plus de dix ans sur ce territoire, notamment dans le cadre de l’animation des sites Natura 2000.

En qualité de « Territoire Engagé pour la Nature », la collectivité bénéficiera d’un accompagnement privilégié par l’ARB - Agence Régionale de la Biodiversité - pour l’information et le montage de projets, d’une visibilité accrue via les outils de communication des partenaires régionaux et des retours d’expérience des autres TEN - Territoires Engagés pour la Nature - de France. Elle pourra également avoir accès à des appels à manifestation d’intérêt ou à des aides financières.

Face au constat alarmant de l’érosion de la biodiversité, le ministère de la Transition écologique et solidaire, avec la contribution de l’Agence Française pour la Biodiversité, des Agences de l’Eau et des Régions volontaires, a lancé la démarche "Territoires Engagés pour la Nature" (TEN). C’est une mesure phare du Plan Biodiversité prévu par la loi pour la "Reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages" adoptée en 2018. 

Un plan d’actions en 3 axes 

L’initiative "Territoires Engagés pour la Nature" vise à faire émerger, accompagner et reconnaître des plans d’action en faveur de la biodiversité portés par des collectivités. Pour obtenir la reconnaissance « Territoire Engagé pour la Nature », le Grand Pic Saint-Loup a élaboré un plan d’actions en 3 axes : 

  • Agir : Préservation, restauration et gestion des zones humides de son territoire
  • Connaître, informer, éduquer : Amélioration des connaissances et sensibilisation
  • Valoriser : Inventaire, protection et préservation des chiroptères 

Le plan d’actions de la Communauté de communes est l’un des 26 projets retenus sur 41 candidats en Occitanie.