Météo France : « le nombre de cyclones majeurs devrait augmenter à l’avenir »

Entretien avec Fabrice Chauvin, chercheur au Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM) et spécialiste des cyclones tropicaux.

Le cyclone Dorian a-t-il un lien quelconque avec le changement climatique ?
Il n'est pas possible d'attribuer au changement climatique un phénomène cyclonique comme Dorian. Ce qu'on peut dire, d'après les simulations climatiques qui ont été faites de part le monde et qui ont été synthétisées par le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), c'est que la proportion de cyclones majeurs, au moins de catégories 4 et 5, devrait probablement augmenter avec le réchauffement climatique. À l'inverse le nombre total de cyclones sur la planète, qui est d'environ 80 à 90 tempêtes tropicales au total par an, ne va pas augmenter mais plutôt diminuer selon le consensus entre les modèles climatiques.

Cyclone Tropical Catarina, 26 Mars 2004

Comment arrive-t-on à ce type de prévisions ?
Attention, ce ne sont pas des sorties brutes de modèles quantifiés, ce sont des résultats après évaluation par les experts. C'est le travail du GIEC que d'essayer de faire une synthèse la plus exhaustive possible de toutes les études qui ont abordé le sujet. Il y a des travaux sur des modèles régionaux qui concernent tel ou tel bassin océanique et puis il y a aussi quelques études plus globales. Ces dernières sont peu nombreuses, parce que ça coûte très cher de faire tourner un modèle global à une échelle spatiale suffisante pour représenter correctement les cyclones tropicaux.
Aujourd'hui, on peut prévoir une baisse du nombre de cyclones d'un certain nombre de pourcents, une hausse de l'intensité de tant de pourcent, mais en fait c'est un peu une compilation de plusieurs études. Ce n'est pas exactement quantifiable.

Poursuivre la lecture : http://www.meteofrance.fr/actualites/