La présence du Loup en région Occitanie

Disparu de notre région il y a un peu moins de 100 ans suite à une chasse intensive et l'utilisation du poison, le Loup gris (Canis lupus lupus) désormais protégé fait son retour sur notre territoire depuis déjà 20 ans (1ère donnée confirmée de loup de souche italienne en 1999 dans le massif des Pyrénées). Source LPO.

Loup Préoccupations Forest Prédateur Canin

Depuis ce retour naturel à partir des Alpes, plusieurs individus ont parcouru notre territoire jusqu'à l'Espagne (une première donnée en 2001 en Catalogne avec le mâle SO-25 provenant de la meute Vésubie-Tinée des Alpes maritimes, la souche italienne a atteint en 2017 la province de Saragosse en Aragon) et bien qu'aucun indice de reproduction n'ait été observé, 6 Zones de Présence Permanente sont à présent identifiées en région Occitanie (sur 57 en France).

Suspecté depuis 1996, voir 1995, sur les massifs du Madre et Carlit - à égale distance entre les populations alpines et de loups espagnols, Canis lupus signatus, se trouvant au Pays Basque, au sud de la Province d’Alava) - en 2003 les analyses d’identification génétique ont permis l’individualisation dans les Pyrénées-orientales d’un mâle A, d’une femelle B présents en 1999 et d’un mâle C en 2000. En 2003 et 2004, un mâle et une femelle étaient présents ensemble dans le massif du Carlit sans qu'une reproduction soit établie.

Dans le massif central, c'est en janvier 2006 que deux loups, un mâle et une femelle originaires des Alpes, ont été officiellement identifiés par la génétique sur les contreforts de l'Aubrac en Lozère, un cadavre avait cependant précédemment été retrouvé dans le département voisin du Cantal en 1997.

En 2017, la présence d'un individu en dispersion en secteur de plaine dans le Gard a été fortement médiatisée. S'il ne s'agit pas encore d'une ZPP, la présence de l'espèce en plaine est tout à fait normale et cohérente avec l'écologie de l'espèce.

Loup Canis Lupus Loup Européen Prédateur P

Les Zones de Présences Permanentes en région Occitanie en 2017 :
- ZPP Aubrac (12/48)
- ZPP Carlit-Campcardos (66)
- ZPP Caroux (34)
- ZPP Grands Causses-Mont Lozère (12/48)
- ZPP Puigmal -Canigò-Alt Ripollès
- ZPP Razès (11)

ZPP : Territoires sur lesquels au moins 3 indices de présence ont été relevés pendant 2 hivers consécutifs. Elles correspondent donc au territoire d’au moins un loup qui n'est plus en phase de dispersion mais qui s'est installé sur ce territoire, durablement ou non. Les ZPP sont définies une fois par an suite aux relevés d’indices de présence hivernaux. Ce sont donc des données biologiques annuelles, intégrant les informations recueillies entre le 1er juin de l’année précédente et le 31 mai de l’année en cours.

Les ZPP ne sont pas des données géographiques précises : ce sont des enveloppes larges dans lesquelles les territoires des loups installés sont inscrits.

Plusieurs salariés de la LPO font désormais parti du Réseau Loup mis en place par l'ONCFS afin de suivre ce retour et un de nos animateur est formé à l'utilisation de la malle pédagogique "Animalle loup" afin de l'accompagner par la sensibilisation.

La LPO propose chaque année une sortie naturaliste sur le thème du loup sur la ZPP du Caroux où un mâle provenant de la meute du Grand Coyer dans le Mercantour est présent depuis 2014.

  Consultez : - le positionnement de la LPO France sur ce retour naturel