Un patrimoine exceptionnel : le Canal du Midi

Patrimoine naturel et architectural exceptionnel, le canal du Midi abrite de nombreux trésors issus de trois siècles d’histoire. 

« Le souci de l’esthétique architecturale et des paysages créés qui anima son concepteur, Pierre-Paul Riquet, en fit non seulement une prouesse technique, mais aussi une œuvre d’art. » UNESCO

Du siècle de Louis XIV à nos jours, le canal du Midi s’est peu à peu constitué un patrimoine végétal inestimable. D’abord composé de terrains mis en culture ou simplement engazonnés, il a fallu attendre le XVIIIème siècle pour que les premières plantations fassent leur apparition. Parmi elles, le platane, dont les voûtes majestueuses participent de son identité, connaît un véritable essor à partir de 1810. 

Aujourd’hui, le canal du Midi est bordé d’environ 190 000 arbres d’essences et de tailles diverses, sous forme d’alignements, de bandes arborées ou boisées. Si l’orme, le frêne, le pin parasol ou le chêne sont présents sur les berges, le platane reste l’essence dominante, en alignement homogène sur 60 % du linéaire. Ce patrimoine végétal structure l’écosystème et constitue un espace de biodiversité précieux. 

Héritage de l’histoire, le canal du Midi est ainsi un des plus anciens canaux d’Europe encore en fonctionnement. Inscrit en 1996 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, il est considéré comme le plus grand ouvrage en génie civil du XVIIème siècle. Long de 240 kilomètres, il ne compte pas moins de 350 ouvrages d’art, dont 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux, 6 barrages, 1 épanchoir et 1 tunnel !  

Plus que jamais patrimoine vivant, le canal du Midi accueille chaque année des millions de visiteurs venus du monde entier, dont 50 000 touristes naviguant sur la voie d’eau. 

Préserver le canal du Midi, c’est préserver son histoire pour demain !

La maladie du chancre coloré :

Le chancre coloré est une maladie provoquée par un champignon microscopique, qui s'attaque exclusivement aux platanes. Il se loge à l'intérieur de l'arbre, bloque ses canaux de sève et le tue, en seulement 6 mois et 5 ans. Sa propagation est principalement due aux activités humaines. Le long du canal, l'épidémie est favorisée par l'eau et les bateaux qui multiplient les blessures aux racines lors des amarrages.

Il n'existe malheureusement aucun traitement préventif ou curatif.

Après de longue recherches l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) a conclu que la maladie ne pouvait être combattue ni chimiquement ni biologiquement. 

VNF protège les usagers du canal du Midi from Voies Navigables de France (VNF) on Vimeo.

Si les protocoles d’expérimentation pour la sauvegarde des platanes sains continuent, il n’existe à ce jour qu’une seule solution pour l’endiguer : abattre et brûler les arbres touchés. Malgré les efforts de prévention, 20 500 platanes ont dû être abattus depuis 2006. L’urgence de la situation exige la mobilisation de chacun d’entre nous !

 

Face au développement de la maladie, Voies navigables de France, gestionnaire du canal du Midi pour le compte de l’État, a immédiatement pris des mesures de protection.

L’assistance d’experts scientifiques, de laboratoires et de services spécialisés comme les Services régionaux de protection des Végétaux, a été requise. Chaque année, des prospections sont confiées à des experts indépendants afin de détecter au plus tôt les arbres malades.

Les entreprises qui interviennent pour le compte de Voies navigables de France ont été sensibilisées à l’application des mesures de prévention : désinfection du matériel, contrôle avant travaux, méthode d’intervention pour éviter de blesser les arbres et de disperser les sciures infectées par le chancre. Pour plus d'informations sur les mesures et les gestes de prévention :  http://www.replantonslecanaldumidi.fr/sites/default/files/chancre_colore... 

Cet été, la Mission Mécénat de Voies navigables de France lance une opération d’envoi de cartes postales afin d’attirer l’attention du grand public sur la sauvegarde d’un des joyaux de la région Occitanie. Avec une double utilité, touristes et riverains peuvent ainsi faire plaisir à leur proche et sensibiliser à la replantation du canal du Midi.

Le principe est simple, choisir une carte postale parmi les différentes proposées et rédiger le message que l’on souhaite adresser à ses proches. La carte est ensuite imprimée et envoyée gratuitement à la personne de son choix. Grâce à ce simple geste solidaire, la Mission Mécénat de Voies navigables de France espère ainsi apporter davantage de visibilité à la campagne de replantation des arbres victimes du chancre coloré .

Les personnes déjà sensibilisées pourront alors à leur tour informer leur entourage sur la conservation du canal du Midi. Pour accéder à la plateforme de création de la carte : https://www.popcarte.com/canal-du-midi