Magnifique coléoptère prédateur de chenilles!

Scarabée à reflet cuivre et bronze, le Calosome sycophante (Calosoma sycophanta)

colIMG_9339

Son nom de « sycophante » (du grec "sukophantês") lui a été attribué par Linné en 1758.

Le Grand calosome, Calosome doré ou Calosome sycophante, est un grand coléoptère européen de 30 mm de long en moyenne, avec des variations de 25 à 35 mm, forestier, caractérisé par des reflets métalliques.

C'est le plus vivement coloré des calosomes actuellement connus. Sa carapace de chitine polarise la lumière. Ses couleurs métalliques sont très caractéristiques, très brillantes, bleutées sur le scutum, et aux nuances irisées qui changent (vertes, bleues, bronzées, cuivrées, dorées à noires) selon l'orientation et la qualité de la lumière.

colIMG_9353

C’est une espèce prédatrice entomophage qui consomme un grand nombre de chenilles, y compris de chenilles protégées par des poils urticants ou d'autres systèmes de défense.

Comme chez de nombreux prédateurs, le taux de reproduction est faible, ce qui renforce la vulnérabilité de l'espèce. Bien qu’il soit dit qu’on le trouve dans les milieux forestiers, mon jardin de Balaruc le Vieux où je l’ai trouvé n’a rien d’une forêt ! De plus on le dit lucifuge - nocturne - et mes photos ont été prises autour de 15 h ! L’exception qui confirme la règle sans doute…

Pour conclure, cet insecte n’est pas du tout dangereux - comme beaucoup - mais si vous le serrez entre vos doigts, il a tendance à pincer légèrement la peau. Et il n’est pas besoin de dire qu’il trouve son utilité dans un jardin ou dans la nature. Protégez-le !

 Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Calosoma_sycophanta

 Georges Cantin