L'observatoire d’odeurs du bassin de Thau

A Sète, un observatoire d’odeurs consiste en un panel de riverains bénévoles, appelés « Nez », qui renseignent en continu la présence ou l’absence d’odeurs à leur domicile, et, en cas de gêne, les caractéristiques de l’odeur ressentie (durée, intensité, ressemblance…).

Fin 2015, en réponse aux fortes attentes locales concernant la problématique des odeurs générées par plusieurs industries autour du Bassin de Thau et pouvant occasionner une gêne et des interrogations chez les populations riveraines, un Observatoire d’odeurs avait été , mis en place pour une durée initiale de 3 ans. 

Usine,usine,sunset,outdoors

Dans le cadre de sa compétence relative à la lutte contre les pollutions de l’air, Thau agglo était adhérente de l’association AIR Languedoc-Roussillon (AIR LR), organisme agréé par l’État pour la mise en œuvre de la surveillance de la qualité de l’air et la diffusion de l’information de la Région. Créé en partenariat avec SCORI, SAIPOL, TIMAC-AGRO et ANGIBAUDL (Thau agglo participait à hauteur de 7040 € HT par an, cet Observatoire a pour objectifs de :

    • constituer un suivi « rationnel » des odeurs, afin de connaitre l’évolution des nuisances observées
    • assurer une meilleure identification des sources odorantes et des conditions sous lesquelles elles sont ressenties
    • permettre aux différents « intervenants » (industriels, associations, administrations, collectivités, riverains…) de rester en contact, de faciliter les relations et de mettre en évidence des progrès. 

Un panel de riverains fournit quotidiennement des observations sur la gêne olfactive ressentie à partir des fiches standards mises en place par AIR-LR. Chaque « Nez » a également la possibilité de saisir directement ses « observations olfactives » sur un site Extranet. Ces « Nez » remplissent les grilles depuis leur domicile.

Ce travail de récolte d’information permet notamment de dresser une cartographie de perception des odeurs, d’établir des statistiques sur les lieux, les fréquences et les heures d’occurrence maximale des odeurs, de rechercher des liens éventuels entre les nuisances ressenties et les fonctionnements des sites industriels, ainsi que les autres sources d’odeurs de la zone d’étude…

Le 1er janvier 2016, un nouvel Observatoire d’odeurs a donc été mis en place autour du bassin industriel de Thau, en partenariat avec les collectivités locales Thau Agglomération, Mairie de Frontignan et Mairie de Sète, l’association Action Risque Zéro Frontignan (ARZF) et les industriels Angibaud et Spécialités, SAIPOL, SCORI, SETOM et TIMAC Agro

Toute personne intéressée pour intégrer l’Observatoire d’odeurs du Bassin de Thau peut contacter AIR LR au : 04 67 15 96 60 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Pour en savoir plus : https://www.air-lr.org/un-nouvel-observatoire-dodeurs-autour-du-bassin-industriel-de-thau/

Et pour les résultats de  : https://www.air-lr.org/wp-content/uploads/Resume-Thau-Odeurs-2016.pdf