Lpo : que faire pour la faune sauvage en détresse

Etes vous certain que l’animal soit en détresse ?

Adulte : l’animal est prostré ou ébouriffé au sol, les yeux mi-clos et/ou l’animal est blessé, saigne, boîte ou a une aile qui pend.

Jeune : les parents n’ont pas été vus dans les 3 dernières heures autour du jeune.

ATTENTION 

Cas d’un rapace nocturne (Chevêche d’Athéna, Chouette hulotte, Petit-duc scops, Hibou moyen-duc, Grand-duc d’Europe) : les jeunes sortent très tôt du nid afin de découvrir leur environnement. Si le jeune n’est pas en danger immédiat (pas de prédateur, loin de la route…), il est important de laisser l’oiseau là où vous l’avez trouvé en hauteur.

Cas du Hérisson d’Europe : si un individu est observé en plein jour, il doit être rapidement conduit au centre de sauvegarde. Cas de l’Écureuil : si un individu est observé au sol, affaibli et si vous pouvez l’approcher, direction le centre de sauvegarde.

Cas des Martinets noirs : ces oiseaux sont de véritables voltigeurs qui mangent, dorment en vol. Si vous observez un adulte n’étant pas blessé au sol, vous pouvez l’aider à s’envoler. Si c'est un jeune vous devez contacter un centre de sauvegarde.

Cas Chauve-souris : si la colonie est connue et que le petit a moins de 15 jours (sans poils) gardez provisoirement l’animal dans un endroit frais bien fermé. Le soir venu le placer dans un « arbre à chauve-souris » afin que la mère puisse venir le récupérer. Si le petit a un plus de 15 jours (trop gros pour être récupéré par la mère) gardez provisoirement l’animal dans un endroit au frais bien fermé avec un accès direct à la colonie afin que le petit puisse grimper et retrouver sa famille.

Si la colonie n’est pas connue, amenez le jusqu'au centre de sauvegarde.

Dans tous les cas si l'animal est en détresse ce qu'il faut faire : http://herault.lpo.fr/secourir/