Cadre de vie - Le Maire confirme les aménagements cyclables

Le 19 octobre dernier à Frontignan, Pierre Bouldoire a reçu les collectifs de cyclistes héraultais (Roue libre de Thau, Vélocité Grand Montpellier, Vélo Pays de l’Or), à l’initiative du rassemblement à Vic-Mireval le 1er octobre, afin de leur présenter les projets du Département sur ce « point noir » et plus largement sur les pistes Euro-Vélo du bassin de Thau.

Pour la jonction des pistes cyclables de Villeneuve les Maguelone et Vic la Gardiole, le Département procèdera d’ici la fin de l’année à des travaux de sécurisation du carrefour entre la RD114 et la RD116 : peinture au sol, signalétique verticale, bandes rugueuses, limitation de vitesse à 70 km/h… Le tout afin de faire comprendre aux automobilistes qu’ils entrent sur un site partagé avec les cyclistes.

Début 2018, la traversée de Mireval par le chemin du Creux de Miège bénéficiera d’une signalétique de voie partagée similaire. Frédéric Jauch, responsable de l’agence des routes du bassin de Thau, a confirmé qu’étaient à l’étude deux solutions pour sécuriser définitivement le carrefour 114/116 et qu’elles devraient être finalisées d’ici la fin 2018 avec la SNCF, en fonction du passage sous ou sur le pont. Eric Melin, le « Monsieur Vélo » du Département a confirmé qu’il reprenait les études concernant la continuité de la piste cyclable le long de la RD116 mais que, là aussi, la nécessité d’emprise SNCF, la dangerosité de la voie et les impacts eau/faune/flore complexifiaient le dossier.

Pour Pierre Bouldoire, « il est nécessaire de procéder par étapes, aujourd’hui on répond à l’urgence pour les cyclotouristes mais aussi pour les enfants de Vic qui vont à la gare en vélo ; demain on finalise la jonction et on investit 450 000€ pour le franchissement du pont ; et après-demain on travaille sur la RD116 si les études sont favorables ».

Les liens Mèze-Marseillan, Gigean-Balaruc le Vieux et Sète-Balaruc-Frontignan ont également été abordés. Pour ce dernier « en 2018, le Département finalisera la jonction sur La Peyrade et utilisera le chemin communal Auguste-Rodin en bordure de la ZAE de La Peyrade et des vignes de Méréville pour rejoindre la RD600 et la future voie verte de la RD2 » a confirmé Pierre Bouldoire. Une rencontre qualifiée de « particulièrement enrichissante » par les responsables associatifs.

Publié le 31-10-2017 par A-Sanfilippo