« Qu'est-ce qu'on attend ? »

Proposé par l'association ADESL, le cinéma UTOPIA a projeté, dimanche 11 décembre, devant une salle comble un film-documentaire long métrage, sorti en novembre 2016, de Marie-Monique ROBIN intitulé « Qu'est-ce qu'on attend ? » qui raconte comment UNGERSHEIM, une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants, s’est lancée, sous la houlette de son maire Jean-Claude MENSCH et de son conseil municipal, dans la démarche de la transition vers l’après-pétrole et le changement climatique en décidant de réduire son empreinte écologique.

Vers une autonomie alimentaire et énergétique

Les réalisations présentées puisent dans le passé et les richesses du village pour s'engager dans cette transition. Richelieu, gros cheval de trait employé pour divers transports dont le ramassage scolaire et pour les labours de la parcelle de terre municipale rendue au maraîchage collectif en est l'emblème : vie rurale et entraide.
Mais sans oublier la modernité, on adapte aux idées contemporaines les matériaux traditionnels comme le bois, la paille et la terre pour construire les maisons des lotissements et les bâtiments municipaux.

On exploite les toits de ces bâtiments ainsi que les friches industrielles des mines de potasse fermées au début des années 80 pour en faire des champs de panneaux photo-voltaïques qui approvisionnent en électricité les maisons du village et au-delà (hors chauffage pour lequel on privilégie le bois).

On soutient les initiatives privées comme celle de cet ingénieur agronome, converti à l'agro-écologie, qui a ressorti d'anciennes variétés de blé dont l'une convient aux allergiques au gluten.

On utilise et développe une monnaie locale : le radis

Ce village est le meilleur élève des villes en transition, d'après Rob Hopkins, un Anglais qui a lancé le mouvement en Angleterre en 2005.

L'Association ADESL a lancé une invitation à tous ceux qui sont intéressés par une monnaie locale complémentaire « La graine » à se joindre à son AG du 28 janvier 2017 à la salle Fernand Pelloutier 15, place Zeus.

Des élus intéressés

« Qu'est-ce qu'on attend ? » fait écho à l'article de MTP-INFO du 10 décembre 2016 intitulé « pour une ruralité porteuse d'espérance » qui montre le souci qu'ont les élus de préserver la ruralité. Les actions de ce village présentés dans le film-documentaire pourraient enrichir les débats envisagés. Au cours de celui qui a suivi le film, Madame Isabelle TOUZARD, maire de Murviel les Montpellier et vice-présidente de Montpellier-Métropole en charge de l'agro-écologie et de l'alimentation, est intervenue, très intéressée par toutes ces réalisations.

Et pourquoi n'arriverions-nous pas à faire de la préservation de la ruralité celle de la planète, les villages devenant fers de lance de la nouvelle modernité respectueuse de notre habitat.

Souhaitons à cette œuvre le même destin que celui qu'a connu « Demain », succès qui montre la préoccupation des citoyens.

A.K.