Rêvons ensemble

Toujours plus de réglementations, d’interdits, de radars, de vidéosurveillance, de contrôles et de mise en fiches des citoyens.

Des différences entre les hommes et les femmes, entre les jeunes et les vieux, entre les gens d’ici et les gens d’ailleurs, entre les fonctionnaires et les salariés du privé, entre les habitants des villes et ceux des périphéries…

Un communautarisme qui monte, une laïcité qui régresse.

Des salaires exorbitants pour les uns, des revenus de misère pour les autres.

Un peu partout des avantages, des passe-droits, du clientélisme, du favoritisme

Les liens familiaux se distendent, le taux de syndicalisation est au plus bas. Et les pêcheurs sont de plus en plus nombreux les jours d’élection.

La santé et la retraite des personnes âgées deviennent des problèmes individuels. De déremboursement de médicaments en taxes sur les pensions, la sécurité sociale, cette grande et généreuse idée de la Résistance, est mise à mal, jour après jour.

Force est de constater que « Liberté – Egalité – Fraternité » n’est plus qu’un slogan bien creux.

Je rêve pourtant que la devise de notre république redevienne un programme politique.

Un escalier se balaye en commençant par le haut dit le proverbe. Je rêve que l’exemple soit donné par ceux qui nous gouvernent.

Rêver à plusieurs est le début de la réalité. Rêvons ensemble.

Jacques Carles