La CARSAT propose une aide pour les entreprises de moins de 50 salariés

La CARSAT propose une aide pour les entreprises de moins de 50 salariés avec la prise en charge de 50% des dépenses liées aux mesures barrières et de distance physique de sécurité, ainsi que les dépenses liées aux mesures d’hygiène et de nettoyage… jusqu’à un plafond de 5 000 €. La demande doit être envoyée à la caisse avant le 31 décembre 2020.

Le lien : https://les-aides.fr/…/subvention-prevention-tpe-prevention…

Il vous reste quelques jours (jusqu’au 30 juin) pour bénéficier du fonds de solidarité exceptionnel de la Région Occitanie

Vous êtes indépendant ou gérant d’une entreprise de moins de 50 salariés et vous avez connu une baisse de chiffre d’affaires supérieure à 20 % en avril et mai 2020 ?
Il vous reste quelques jours (jusqu’au 30 juin) pour bénéficier du fonds de solidarité exceptionnel de la Région Occitanie, auquel contribue Montpellier Méditerranée Métropole, les Communautés de Communes du Grand Pic Saint Loup. 

Conditions d’éligibilité et dépôt de dossier sur https://hubentreprendre.laregion.fr/ en cliquant sur fonds de solidarité exceptionnel…

Aider les entreprises

Afin d'apporter aides et conseils aux entrepreneurs, artisans, et commerçants du département qui pourraient connaître des difficultés la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault communique les  numéros utiles aux chefs d'entreprises.

Aucune description de photo disponible.Aucune description de photo disponible.

Covid19 : les aides aux entreprises

Pour une lecture simplifiée des différents dispositifs, la CCI a compilé les aides mobilisables par les entreprises dans un tableau récapitulatif.

dispoghCapturedispoCapture

Pour relancer l’économie, la Région renforce ses aides aux entreprises

De nouvelles aides renforcent les premières mesures de soutien aux entreprises adoptées début avril dans le « Plan d’urgence sanitaire, économique et solidaire ». Le « Fonds de solidarité Occitanie Volet 2 Bis » va toucher plus d’entreprises et le fonds L’Occal appuiera à partir de juin la relance de la consommation.

Pour répondre à l'urgence et préparer la reprise, la Région annonce un plan régional d'urgence pour les entreprises
 
Pour répondre à l’urgence et préparer la reprise, la Région annonce un plan régional d’urgence pour les entreprises

Alors que tous les départements d’Occitanie sortent ce 11 mai du confinement, la Région a mis en place de nouvelles mesures d’aides aux entreprises pour compléter le Plan d’urgence annoncé dès le 3 avril.

« Nous répondons à l’urgence sanitaire, économique et sociale, tout en préparant la reprise et la sortie de crise, souligne la présidente de Région Carole Delga. Nous avons la réactivité pour adapter nos mesures et les enrichir pour répondre aux enjeux sociaux et économiques. Ma méthode a toujours été celle de la concertation, de la proximité et du sur-mesure. »

UN FONDS DE SOLIDARITÉ EXCEPTIONNEL ÉLARGI

La Région s'adapte et lance un Fonds de solidarité élargi aux PME jusqu'à 50 salariés
 
La Région s’adapte et lance un Fonds de solidarité élargi aux PME jusqu’à 50 salariés

Le « Fonds de solidarité exceptionnel Occitanie » s’adapte et se transforme en « Fonds de solidarité Occitanie Volet 2 Bis  ». Au début, l’aide régionale a concerné les très petites entreprises jusqu’à 10 salariés en baisse d’activité de 40% à 50 % en mars 2020. Plus de 2 000 TPE d’Occitanie en ont bénéficié. Depuis le 1er mai, le « Fonds de solidarité Occitanie Volet 2 Bis » élargit l’aide régionale aux PME jusqu’à 50 salariés subissant des baisses de chiffre d’affaires supérieurs à 20% en avril. L’aide - de 1 000 € à 4 000 € selon la taille des entreprises -, sera versée en mai. Le fonds est doté de 12 M€ sur avril.

Tous les autres outils du « Plan d’urgence sanitaire, économique et solidaire  » restent en vigueur. Il s’agit du Fonds Régional de garantie, des prêts « Rebond » à 0% et des Pass « Rebond » (dont les versions adaptés au Tourisme et à l’univers Agriculture- agroalimentaire-bois), du Contrat Entreprises en crise de trésorerie Covid-19 pour les entreprises de plus de 10 salariés en difficulté. Sans oublier le dispositif « Former plutôt que licencier », avec lequel la Région veut préserver au maximum l’emploi.

APPUYER LA REPRISE AVEC LE FONDS L’OCCAL

Le fonds d'urgence L'Occal pour appuyer la relance de la consommation en Occitanie
 
Le fonds d’urgence L’Occal pour appuyer la relance de la consommation en Occitanie

Pour appuyer la relance de la consommation en Occitanie, la Région mobilisera à partir du 1er juin le nouveau fonds d’urgence L’Occal. Elle prévoit de mobiliser 70 à 80 M€ au profit des acteurs du commerce, de l’artisanat et du tourisme. C’est une initiative commune de la Région avec la Banque des Territoires, les intercommunalités et les conseils départementaux volontaires qui alimenteront eux aussi le fonds. Ouvert jusqu’au 31 décembre 2020, L’Occal attribuera des avances remboursables (aides à la trésorerie) et des subventions d’investissement, en particulier pour réaliser les aménagements d’urgence liés aux consignes sanitaires. 

SOUTIEN AUX FILIÈRES AÉRONAUTIQUE, VITICULTURE ET THERMALISME

Micro-entrepreneurs : comment déclarer vos revenus ?

Le régime des micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs) est un régime unique et simplifié de l'entreprise individuelle. Il permet de bénéficier de formalités de création d'entreprise allégées, d'un mode de calcul et de paiement simplifié des cotisations sociales et de l'impôt sur le revenu.

D'un point de vue fiscal, le micro-entrepreneur a le choix entre le régime fiscal « classique » de la micro-entreprise (régime de droit commun) et le prélèvement libératoire de l'impôt sur le revenu (régime optionnel).

IMPORTANT

Pour devenir ou rester micro-entrepreneur, votre chiffre d'affaires hors taxe annuel (chiffre d'affaires effectivement encaissé au cours de l'année civile) ne doit pas dépasser les seuils suivants :

  • 170 000 € pour les activités de commerce et de fourniture de logement (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes ruraux classés en meublés de tourisme, meublés de tourisme)
  • 70 000 € pour les prestations de service et les professions libérales relevant des BNC ou des BIC.

Si l'activité est créée en cours d'année, les seuils doivent être ajustés au prorata du temps d'exercice de l'activité.

Le régime de droit commun des micro-entrepreneurs

C'est le régime qui s'applique de plein droit. D'un point de vue fiscal,  en tant que micro-entrepreneur, vous êtes un entrepreneur individuel imposé à l'impôt sur le revenu dans la catégorie :

  • des bénéfices industriels et commerciaux (micro-BIC) pour une activité commerciale ou artisanale
  • des bénéfices non commerciaux (micro-BNC) pour une activité libérale.

Si vous êtes micro-entrepreneur, vous êtes dispensé d'établir une déclaration professionnelle de bénéfices au titre des BNC ou BIC.

Il vous suffit de porter le montant de votre chiffre d'affaires (BIC) ou de recettes (BNC) dans la déclaration complémentaire de revenus (n°2042-C Pro) dans la partie intitulée « revenus industriels et commerciaux professionnels / Régime micro BIC » ou « revenus non commerciaux professionnels / Régime micro BNC ».

Pour déterminer votre bénéfice imposable, l'administration fiscale applique au chiffre d'affaires déclaré un abattement forfaitaire pour frais professionnels de :

  • 71 % du chiffre d'affaires pour les activités d'achat-revente ou de fourniture de logement
  • 50 % du chiffre d'affaires pour les autres activités relevant des BIC
  • 34 % du chiffre d'affaires pour les BNC.

Vos revenus professionnels ainsi déterminés sont ensuite soumis au barème progressif par tranches de l'impôt sur le revenu avec les autres revenus de votre foyer fiscal.

Accédez au calendrier 2020 de la déclaration des revenus 2019

Lire aussi : Comment déclarer ses revenus en ligne en 2020 ?

Le Gouvernement annonce un soutien exceptionnel à la filière viticole

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat auprès de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, ont réuni en visioconférence l’ensemble des acteurs de la filière viti-vinicole française.

Vineyard, Relief, Background

La crise sanitaire due au virus COVID-19 touche de plein fouet le secteur de la viticulture, qui est particulièrement dépendant de secteurs fermés administrativement depuis le 15 mars 2020 et des marchés à l’exportation. La filière avait déjà été fortement touchée par l’instauration des sanctions américaines sur les importations de vin en novembre 2019. Ce sont plus de 85 000 entreprises (exploitations, caves coopératives, négociants vinificateurs) qui sont concernés partout en France.

Les ministres ont notamment rappelé l’ensemble des mesures de soutien aux entreprises déjà mises en place par le Gouvernement et auxquelles le secteur est pleinement éligible (fonds de solidarité, prêt garanti par l’Etat, report de cotisations sociales et d’impôts, chômage partiel…).

A l’issue de cette réunion, trois mesures de soutien exceptionnelles et spécifiques au secteur pour assurer la stabilité du marché et la poursuite de leur activité ont été annoncées : 

des exonérations de cotisations sociales pour les TPE et PME les plus en difficulté ;

un dispositif de distillation de crise à hauteur de 140 millions d’euros ;

une relance de notre demande d’un fonds de compensation au niveau européen.

Grapes, Red Wine, Vineyard, Winegrowing

Les ministres ont insisté sur le fait que le plan proposé est une 1ère étape et qu’il y aura une clause de revoyure organisée dans les prochaines semaines pour renforcer le plan si nécessaire, notamment via une aide supplémentaire aux distilleries.

La CCI Hérault offre un "Kit reprise" aux commerçants du département

A partir du 11 mai, les commerçants rouvriront leurs portes au public.

COMMECapture


Après avoir travaillé sur des chartes préconisant des mesures préventives à mettre en place, André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie et les élus ont décidé d’offrir un kit complet aux commerçants afin que cette reprise se fasse dans les meilleures conditions.
Dès lundi, ce kit sera distribué aux commerçants indépendants de moins de 10 salariés, affiliés à la CCI Hérault, qui ont été dans l’obligation de fermer leur magasin le 17 mars.
Les commerçants se verront donc remettre gel hydroalcoolique, masques, bandes de marquage au sol, ainsi qu’une affiche à apposer en vitrine afin de rassurer leur clientèle et réaffirmer leur engagement à les servir dans les meilleures conditions.

L'après Covid : sortir du cadre habituel

A LIRE AUSSI SUR https://futuroscopie.org/index.php/economie 

Certains nous expliquent ce qu’il eût été raisonnable de faire pour éviter la crise sanitaire que nous vivons. Ils instruisent les procès de ceux qui n’ont pas su prendre les décisions intelligentes qu’eux-mêmes auraient prises. C’est tellement plus facile, après coup, d’être plus malin que les autres !

S’il est évident que les politiques menées pendant des années nous ont conduit à la situation présente, l’urgence n’est cependant pas de sonner l’hallali de ceux qui sont aujourd’hui aux manettes. Cela ne peut qu’aggraver encore un peu plus la situation. La critique stérile d’une élite préoccupée avant tout de gestion, si justifiée soit-elle, ne nous avancera guère. Les citoyens n’ont également rien à gagner des querelles politiciennes qui ne servent que des egos ou des clans. Pire, avec la sévère crise économique qui s’annonce, la pensée négative, ne peut qu’encourager un chacun pour soi mortifère et provoquer un grand bond en arrière.

Au-delà des problèmes à régler aujourd’hui pour la simple survie, il est urgent de préparer demain et après-demain. Nos élites doivent prendre conscience que des politiques classiques de relance ne suffiront pas à éviter un irréversible déclin.
Soutenir des activités néfastes pour l’environnement ou pour la société n’aurait pas davantage de sens.

Plus que jamais il est nécessaire de voir loin et large, de sortir du cadre de raisonnement habituel et d’imaginer des voies nouvelles susceptibles de faire advenir un futur souhaitable pour le pays.
Libérons et organisons l’intelligence collective. Encourageons l’innovation, coûte que coûte, partout. Plutôt que d’aider ce qui ne peut que s’effondrer, favorisons la croissance des secteurs où les besoins humains restent considérables.
Ces besoins ne sont pas ceux dictés par la production du système économique actuel. Ils concernent les éléments physiologiques fondamentaux, comme la nourriture, la santé, l’habitat et la sécurité. Ils ont aussi trait aux attentes sociales telles la considération, l'épanouissement personnel, la culture, l’éducation et tout ce qui concourt au bien-être individuel et collectif.

Pour éviter le déclassement de la Nation, la seule stratégie gagnante ne peut être qu’une stratégie de rupture visant une croissance soutenable véritablement utile à tous.

Faire Face à un risque de tsunami économique

Depuis des semaines beaucoup de choses circulent sur les effets médicaux et sanitaires immédiats cette crise ainsi que sur les perspectives et les stratégies de dé-confinement.
Mais pour l’heure, relativement peu de choses sont dites sur les effets futurs probables de cette crise, alors qu’elle pourrait bien être un "tsunami" économique, financier, géo stratégique, social, moral et même démocratique…
Une seule certitude : on ne sort jamais d'une crise tel qu'on y était entrés...
D'où la nécessité de casser 4 mythes :

  • celui d’un confinement qui, sommes toutes, n’aurait été qu’une simple « parenthèse » 
  • celui d’un profil de crise « en V » qui nous verrait rapidement retrouver le chemin de la croissance
  • celui d’un rebonds immédiat par simple effet-report
  • celui d’un impact limité sur notre vie quotidienne

Nous devons « Faire-Face » en ne nous trompant pas de cible : traiter l’urgent est une question de survie mais cela ne doit pas interdire de perdre de vue le cap qui doit être le nôtre : cheminer vers une « Nouvelle Croissance » plus tournée vers l’humain, la création de valeur, la "valeur d’usage" et le bien être…

Gérard Cascino

» voir la suite et autres vidéos de Gérard Cascino