Mouvement des Gilets jaunes

Le Président de la CCI Hérault, André Deljarry se réjouit des annonces faites par Carole Delga en soutien aux entreprises impactées

André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie, pleinement mobilisé depuis le début du conflit, salue les mesures fortes prises par la Présidente de Région Carole Delga en faveur des professionnels touchés par le mouvement des gilets jaunes.

Aprés avoir sensibilisé les maires à la gratuité du stationnement en centre-ville durant les fêtes de fin d’année,

Aprés avoir informé les entreprises et commerces des centres villes sur les risques de débordements lors des rassemblements et mis en place des mesures préventives indispensables,

Aprés avoir été à la rencontre des commerçants des centres villes de Béziers et Montpellier, en porte à porte, afin de les accompagner au mieux dans cette période hautement difficile,

Aprés avoir sollicité la tenue d’une réunion en préfecture avec l’ensemble des parties prenantes de l’économie au niveau départemental, et proposé des pistes d’actions concrètes (création d’un fond d’aide grâce à la TASCOM, la TLPE...),

Aprés avoir joué un rôle de médiation et d’interface auprès des différents services de l’Etat (URSSAF, DIRECCTE, DGFIP...),

la CCI Hérault accueille favorablement l’annonce de la création d’un fonds régional d’intervention de 3 M€, en ces temps d’urgences économiques pour nos entreprises :

  • 1 M€ d’aides directes attribuées aux commerçants ayant subi des dégradations de leurs locaux,

  • 1 M€ de prêts à taux 0 pour faire face aux difficultés de trésorerie,

  • 1 M€ pour le fonds de garantie régional géré par BPI France.

« Je remercie la Présidente Carole Delga au nom de l’ensemble des chefs d’entreprises héraultais pour cette réponse économique forte. La CCI Hérault sera bien entendu aux côtés de la Région afin d’animer ces dispositifs. » a déclaré André Deljarry.
Pour rappel, sur la base de retours de 1000 entreprises, la CCI Hérault a chiffré la baisse de fréquentation et de chiffre d’affaires à 40% depuis le début du mouvement.
Fin décembre sur le département, environ 30 dossiers d’entreprises avaient été déposés concernant 1 500 salariés en chômage partiel principalement dans le commerce, la grande distribution, les plateformes de logistique.