Peintres du Golfe du Lion

Ariane Ascaride avait dénoncé, avec ses mots choisis et son extrême délicatesse, la légèreté avec laquelle  le président Macron avait annoncé les mesures prises pour lutter contre la pandémie, confinement et fermeture de certains lieux. «Monsieur le Président, hier soir, devant la télé, je vous écoutais avec une grande attention, mon espoir, bien avant l’allocution, était réduit à néant, mais ce qui fait un trou à mon âme est l’absence dans votre discours du mot "Culture". Pas une fois, il n’a été prononcé...» écrit-elle. «...Aujourd’hui, je suis perdue. Je sais, je veux le croire, les lieux de culture ouvriront à nouveau et on pourra retourner dans les librairies acheter un livre, qu’on glissera dans la poche de son manteau comme un porte-bonheur, un "porte vie" . Hier soir, quelque chose s’est brisé dans mon cœur. Je ne sais pas bien quoi. Peut-être l’espérance...» écrit-elle plus loin. Espérons que la culture sorte de ce brouillard brouillon et absurde. Les librairies vont enfin pouvoir ouvrir et offrir au public leurs rayons plein de rêves, de voyages, de poésie, de passions et de plaisirs au fil des pages.
Les éditeurs s’y préparent aussi après cette longue période de doutes et d’incertitude. Alice Dorques et Hubert Delobette s’activent au sein de leur maison d’édition, Le Papillon Rouge. Ils ont ainsi plusieurs nouveautés à leur actif. Dans leur collection déjà bien fournie sur la peinture et les peintres en région - le Salagou, la Camargue, le Grand Montpellier... - ils nous emmènent cette fois en croisière le long du Golfe du Lion, de Marseille à la Côte Vermeille. Nombreux ont été les peintres attirés par la lumière et les paysages du littoral méditerranéen. Les auteurs de cet ouvrage, Robert Faure et Alain Laborieux en ont sélectionné plus d’une centaine qu’ils présentent à travers plus de trois cents reproductions. Plusieurs peintres cités sont célèbres, reconnus et admirés mondialement, tels entre autres Renoir, Van Gogh, Courbet, Cézanne, Matisse, Bazille... D’autres sont plus contemporains tels Bioules, Courdier, Dezeuze, Richarme, Couderc, Huc, Courdier... Sète est bien sûr représenté par les gloires locales, Combas, Di Rosa, Topolino. Quelques dessins, dont de Dubout, et ex-votos, complètent ce panorama qui, sans être exhaustif présente une large palette de styles et de sensibilités. Un très bel ouvrage à la mise en page aérée et dynamique, un cadeau parfait pour goûter en toute quiétude, à la diversité et aux charmes du littoral méditerrannéen.

Michel Puech
                                       

Du narcissisme de l'art contemporain

Alain Troyas et Valérie Arrault sont tous deux, au sein de l’université Paul Valéry Montpellier III, agrégés en arts plastiques, maître de conférences et professeur. Ils signent tous les deux un ouvrage à charge : « Du narcissisme de l’Art Contemporain ». Les contempteurs de cet art dit « contemporain » sont souvent traités d’arrière-garde, de réactionnaires et de bien d’autres amabilités. Les deux auteurs, peu soupçonnables de tels maux de par leurs activités et leurs engagements, inscrivent leur ouvrage aux Editions L’Echappée dans la collection si bien nommée « Pour en finir avec », c’est dire leur peu de sensibilité aux arguments de modernité, d’audace et de liberté mis en avant pour qualifier cet art. Ils en dénoncent au contraire l’insignifiance et la redondance à travers plusieurs chapitres qui examinent successivement le vide, le banal, l’absurde, le déchet, le pornographique, la scatologie et le morbide qui constituent les caractéristiques de ses expressions, et ils en citent de nombreux exemples.

Ils posent l’Art Contemporain comme ensemble de pratiques en accord avec l’idéologie dominante, le libéralisme-libertaire et le « marché du désir » tel que les avait définis Michel Clouscard. L’art contemporain se veut en rupture dans l’histoire avec l’héritage culturel et dans l’éthique avec la tradition humaniste, mais dans sa recherche obsessionnnelle de la subversion et de la transgression, « il éclaire crûment l’exaltation de la libération du désir comme but et moyen que se donne le capitalisme pour maintenir son règne ». Si tout est art et rien n’est art, selon la déclaration de Yves Michaud, « l’artiste devient alors celui qui détient la vérité contre un monde extérieur, en l’occcurrence le grand public en retrait, et qu’il se donne pour mission d’éclairer ». Le libéralisme libertaire comme l’art contemporain prétendent que la liberté est dans le marché du désir, et donc « un individu libre est un individu supérieur et qui, par conséquent, n’a pas d’autre loi que son moi ».

Où acheter un beau tableau contemporain ?

Il est important de soigner l'apparence et la décoration de votre domicile pour vous y sentir bien. Si vous avez envie de faire l'acquisition d'un tableau contemporain, vous pouvez vous rendre sur le site de notre partenaire https://www.izoa.fr/95-tableau-contemporain. Vous y trouverez des tableaux sublimes qui pourront mettre en valeur votre intérieur. Chez izoa.fr, vous pourrez commander un tableau multicolore qui saura illuminer votre salon ou votre chambre. Après avoir commandé votre tableau, vous allez recevoir une toile éditée en impression numérique. Vous devez vous impliquer dans la décoration de votre appartement, car c'est le seul moyen pour vous y sentir bien. En investissant dans une décoration qui vous ressemble, cela vous permettra de passer des moments de détente agréables au sein de votre logement. Si vous avez un thème préféré, vous pouvez commander un tableau en lien avec ce thème pour avoir des éléments de décoration qui vous ressemblent. Notre partenaire commercialise aussi des papiers peints modernes. Vous l'avez compris, si vous souhaitez donner une dimension plus moderne à votre maison ou à votre appartement, notre partenaire est à votre disposition pour vous proposer l'offre qui vous correspondra le mieux.

M. P.

 

Du narcissique de l’art contemporain 
de Alain Troyas et Valérie Arrault aux Editions L’Echappée