Ces Héraultais qui ont fait l'Histoire par Raymond Alcovère

Raymond Alcovere, né en 1956 à Montpellier, est l’auteur de plusieurs romans, nouvelles, poésies.

Il vient de publier aux éditions Le Papillon Rouge « Ces Héraultais qui ont fait l’Histoire ». Des cinquante personnalités qu’il évoque ainsi, nées ou ayant vécu dans le département, certaines nous sont connues et familières, comme faisant partie de l’histoire récente ou ayant laissé leur nom à une place, une rue, un édifice.

La réputation de certains, artistes, politiques, savants, a largement dépassé les limites de la région, d’autres sont plus méconnus ou carrément oubliés. La liste n’est bien évidemment pas exhaustive et l’on pense forcément à d’autres figures notoires qui auraient pu y figurer, mais cet inventaire est déjà bien fourni et documenté pour enrichir nos connaissances en histoire locale et bien souvent en histoire tout court.

Chaque personnage est évoqué en un court paragraphe, dans un style alerte et ramassé donnant l’essentiel de la vie et de l’oeuvre.

Chacun pourra trouver dans ce livre à la lecture très plaisante satisfaction à son besoin de curiosité et de découverte, tant par les anecdotes sur les personnages connus, Jean Moulin, Georges Frêche, Joseph Delteil, Albert Dubout, Georges Brassens ... qu’avec l’évocation de personnalités moins célèbres, Josette Clotis, le grand amour secret de Malraux, le grand mathématicien Alexandre Grothendieck, le poète Francis Ponge et bien d’autres.

Michel Puech

Le Petit Bâti du Sud aux Editions Le Papillon Rouge

Les Editions Le Papillon Rouge poursuivent leur travail éditorial de qualité dans une constance de choix régional tant pour les thèmes que pour les auteurs. Pour cette très récente parution «Le petit bâti du Sud de la France», Hubert Delobette a assuré les textes et les photos. Cette passionnante enquête sur le patrimoine rural est déclinée sur plusieurs thèmes et admirablement mis en page, on pourrait dire mis en scène tant chaque page est une découverte. Qualité des photos, des textes, de la maquette et de l’impression, ce livre devrait séduire pour les traditionnels cadeaux de fin d’année. Mais au-delà il devrait aussi plaire à tous les curieux d’histoires et de traditions. L’inventaire de ce petit bâti, témoignage d’un certain mode de vie, souvent précaire, mais aussi riche d’inventions et de savoirs-faire, est décliné en plusieurs axes, celui de la nature, des éléments : l’eau, le vent, le feu, celui des modes de vie, de l’agriculture, de l’élevage, et celui des religions. Les textes, particulièrement nourris d’anecdotes, d’histoires, d’informations riches et variées, répondent aux questions que l’on peut se poser au sujet de ce bâti qui a perdu de sa pertinence mais conservé sa beauté rustique. Cette balade autour de ce patrimoine longtemps délaissé devrait encourager les initiatives de restauration et de sauvegarde, elle incite en tout cas au respect et à l’admiration. Michel Puech

Bernard Bourrié – “Passeurs d’histoire(s)”

L’écrivain Bernard Bourrié, ancien chercheur dans les sciences de la santé, relate la vie d’hommes et de femmes, qui par leur volonté et leur courage ont modifié le cours de l’histoire de notre région héraultaise. Ces personnes hors du commun ont disparu de notre mémoire, mais pour notre auteur, « ils méritent d’être connus ».

De la mort de l’un à la naissance d’un autre, qui sont ces hommes et femmes d’exception qui se tendent la main sur mille ans d’histoire ?

En Languedoc et en Roussillon, ils ont lutté contre la peste, la rage, le phylloxéra. Ils ont participé à l’abolition de l’esclavage, amené des bateaux par-dessus des montagnes, construit des ponts, des réseaux ferroviaires ou d’inaccessibles refuges sur des sommets. Bernard Bourrié met à l’honneur dans cet ouvrage, des hommes et des femmes d’exception, natifs ou liés au Languedoc ou au Roussillon, rebelles, inventeurs de génie, aventuriers, écologistes avant l’heure et passeurs de courage.

Du moine Bernard Délicieux, qui au XIIème siècle lutta contre les horreurs de l’Inquisition, au Sétois Jean-Baptiste Barthélémy de Lesseps, seul rescapé de l’expédition Lapérouse, à François Arago qui fut non seulement un physicien de génie, mais un ministre de la marine à la base de l’abolition de l’esclavage, en passant par Paulin Talabot et la construction du chemin de fer du midi, Joseph Vallot de Lodève pour les amoureux du Mont-Blanc, Folco de Baroncelli et les traditions de la Camargue, pour terminer dans l’émotion avec Elisabeth Eidenbenz qui sauva 595 enfants de réfugiés espagnols, juifs, communistes ou tsiganes poursuivis par Franco ou Hitler.

Une série de 15 séquences parfois amusantes (que fait Saint Valentin dans l’église de Roquemaure ?), parfois surprenantes (êtes-vous bien sûr que Louis Pasteur ait été à la base du vaccin contre la rage ?), parfois empreintes de grande émotion (le petit sapin bleu peint par les enfants du camp de Rivesaltes, un soir de Noël 1939). Une œuvre quasi romanesque, enrichissante comme un livre d’histoire. 

Passeurs d’Histoire(s). Mille ans en Languedoc et en Roussillon. Éd. Le Papillon Rouge. 288 p. 19,90€.

Romanciers et essayistes de l'Hérault à Pignan

Dimanche 4 novembre 2018
Caves du Château à Pignan

La 11ème édition du salon du Livre Régional de Pignan, organisé par la municipalité et soutenue par la Région Occitanie, se déroulera de 10h à 18h.

Ce Salon propose de découvrir les oeuvres d’une trentaine d’auteurs de la région. Les écrivains pourront échanger avec leurs lecteurs et dédicacer leur ouvrage. La diversité reste de mise afin de satisfaire tous les lecteurs.

Durant ce salon, les visiteurs peuvent assister aux conférences, découvrir les livres de l’espace « bouquiniste », et participer à la remise des prix du concours de nouvelles lors de la clôture du Salon.

Deux Conférences :

A 11h, les aventures de Paulin Etienne d’Anglas de Praviel, né en 1793, un Gardois témoin du naufrage de la Méduse par Alain Valdeyron,

A 15h, Mémoire d’Oc qui œuvre toute l'année salle Pétrarque à Montpellier tiendra une conférence sur « Alger à la belle époque ».

Les plus jeunes pourront assister à un spectacle gratuit à partir de 4 ans intitulé « Contes à rire et à frémir » avec la conteuse Stéphanie Rondot.

18h : remise des prix du concours de nouvelles*.

Auteurs présents :
Jean-François Morin, Michel De Roy, Bruno Tranchant, Magali St-Martin, Julien Brun, Anne-Marie Blanc, Henri Weigel, Alfred Hoarau, Fatima Kerrouche, Michèle Castella, Nina Desbayles, Hatim Jaïbi-Riccardi, Maurice Nougaret, Eric Gohier, Marc Tarlet, Teddy et Brigitte Alzieu, Sylvette Faisandier, Serge Rubio, Frédérique Chamayou, Nadia Boaglio, Hubert Delobette éditions,  Roland Jeanjean, Mémoire D'Oc, Frédéric Quinonéro, C.H. Kalyce, Nancy Callais, Didier Amouroux, Françoise Renaud, Frédérique.

*Concours de nouvelles

Dans le cadre du salon du livre et afin de valoriser l’écriture et l’imagination, un concours de nouvelles est ouvert aux adultes, adolescents et enfants. Les écrivains amateurs, qui viennent de toute la région, sont invités à participer à ce concours jusqu’au 24 octobre 2018 pour adresser ou déposer leurs nouvelles en Mairie.

Le thème retenu pour cette édition 2018 est le suivant : « Il me procura un bonheur infini... ». Le règlement du concours est à retirer en mairie ou à télécharger sur le site internet. Les nouvelles peuvent être déposer ou envoyer par courrier à la mairie.   

Papillon rouge éditions aux Automnales du Livre 2018

Présentation de la Maison d'édition Le Papillon Rouge, vendredi 5 octobre 2018

Alice d'Orques présentera le métier d'éditeur dans un premier temps, puis, dans une  belle conférence, Bernard Bourrié, jeune retraité à la tête de 62 conférences en Occitanie, ancien chercheur passionné d'histoire héraultaise, se penchera sur les portraits de personnalités locales telles que Jules-Emile Planchon, le Montpelliérain Bernard Délicieux qui combattit l'inquisition, Riquet, Guy de Chauliac, Saint Roch ... suite à la parution de son ouvrage "Mille ans en Languedoc et en Roussillon" aux éditions de cette belle Maison Papillon rouge.

Le Papillon Rouge publie des ouvrages autour du patrimoine et de l'Histoire de France, destinés au grand public. Un axe privilégié est cependant consacré au Languedoc-Roussillon, avec de nombreux ouvrages liés à cette région.

Salle des Trobars - Centre Culturel à 18h - Entrée libre.


L'éditeur héraultais Hubert Delobette, fondateur de la Maison d'édition Le Papillon Rouge créée en 2003 à Villeveyrac, ne raterait pour rien au monde l'événement. « Les gens viennent pour rencontrer les écrivains, échanger avec eux et faire leurs achats en prévision des cadeaux de Noël ». En décembre 2017, Papillon Rouge Editions reçut le Prix lycéen " Lire l'économie" des mains du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Pour visiter le site et découvrir les parutions de la Maison d'édition Le Papillon Rouge Editions.

Echo de "Voix Vives"

ll y a une semaine, à Sète, se terminait le festival annuel de poésie Voix Vives 2018. Les échos de la manifestation résonnent-ils encore dans la cité ? Peut-être pour ceux qui n'ont entendu qu'un seul écho parmi ceux de la place du Pouffre.

 VOIX VIVESP1020594 (2)

 Certes, les poids lourds de l'édition poétique étaient présents, comme El Manar au rayonnement international, Fata Morgana la montpelliéraine ou les éditions Maurice Carême, vouées à Bruxelles au grand poète belge. Au stand de "La boucherie littéraire", un animal barbu sommeillait, allongé sur deux sièges et une affichette prévenait que si l'envie prenait de "tailler une bavette", il fallait réveiller le boucher qui se "montrerait tendre".

Au delà de la présentation baroque, les éditions vauclusiennes (84160 Cadenet) sont aussi exigeantes dans leurs façons éditoriales que dans la diffusion des ouvrages édités. Et puis, peut-être en écoutant d'une certaine oreille, on pouvait percevoir dans la polyphonie festivalière une petite musique dérangeante.

Même si l'on n'a pas su qui éditait une belle revue sous l'égide de Léo Ferré, on n'a pu manquer l'annonce de la disponibilité de "La Chanson des gueux" de Jean Richepin (édition de Chat Rouge, 34110 Frontignan), ainsi que des œuvres de Verlaine et de poètes de l'époque du Chat Noir. Richepin qui voisinait avec le Rimbaud des Effarés dans les recueils scolaires de textes ! Au temps du Slam, Richepin est-il fade ? Mais il y avait plus griffu que le Chat Rouge.

Aux éditions "Henry/Les écrits du Nord" (62170 Montreuil sur Mer), certains ouvrages étaient parrainés par le Pen Club. Cette association de gens de lettres, créée après la première guerre mondiale, a favorisé les contacts entre anciens ennemis, œuvré pour la diffusion d'ouvrages et de pensées d'horizons différents. Aujourd'hui, il faut agir pour défendre la liberté d'expression, surtout là où elle est menacée : faire connaître le sort des journalistes turcs emprisonnés depuis le putsch de 2016.

VOIX VIVES22222P1020599

Et même tenter d'adoucir le sort de l'internaute qui, en Arabie Saoudite, doit recevoir cent coups de fouet. Chaque volontaire du Pen Club va écrire à l'ambassade du royaume wahabite pour l'informer que lui veut bien recevoir un coup du châtiment promis. Et puis, chaque année revient "Le Temps des cerises". Ce temps-là où le rouge est mis. Au stand, on peut trouver les écrits de Lénine sur la culture, la Révolution d'octobre de Rosa Luxembourg. Mais aussi des œuvres de poètes qui savent que la poésie s'en va quand baisse l'esprit critique. Un grand poète qui fut proche des surréalistes, et communiste encarté jusqu'en 1956, a pu le vérifier : Guillevic.

 Plus que son mea culpa dans Vivre en poésie ou l'épopée du ciel (2007), il nous intéresse quand il nous propose de "vivre le concret dans sa vraie dimension, vivre le quotidien dans ce que l'on peut appeler - peut-être – l'épopée du réel". On est prêt à entendre cet écho-là.

Hervé le Blanche

Festival Les Automn’Halles 2018

Les Automn’Halles, festival du livre de Sète, parrainées par Lydie Salvayre, ont choisi pour leur 9e édition d’explorer la problématique « Penser le présent ».


Elles accueillent les 29 et 30 septembre, sur la place Aristide-Briand et à la médiathèque François-Mitterrand, des éditeurs et plus d’une cinquantaine d’auteurs, parmi lesquels des primo-romanciers et des écrivains de la rentrée littéraire 2018.

Si la littérature générale y tient une grande place, les livres jeunesse, les ouvrages de voyage, d’art et ceux ayant trait au patrimoine sétois ne sont pas oubliés.

Affiche Festival Les Automn'Halles

Entretiens et tables rondes ponctueront le week-end sur des thèmes aussi divers que « Fanatisme et liberté » ; « Écrire pour la jeunesse, quelle transmission ? » ; « Algérie mon amour » ; « Fidélités d’Albert Camus : l’Algérie et l’Espagne »…

Avec les auteurs et éditeurs invités : Sophie Adriansen, Nourdine Bara, Jean-Pierre Barou, Azouz Begag, Yahia Belaskri, Bernard Bloch, Geneviève Brisac, Sylvie Crossman, Sophie Daull, Jean-Charles Domens, Bruno Doucey, Olivia Gazalé, Yves Gourmelon, Moni Grégo, Mahir Guven, Jean-Noël Pancrazi, Lydie Parisse, Corine Pelluchon, Colombe Schneck, Omar Youssef Souleimane, Muriel Szac, Bertrand Visage. 
Et de nombreux auteurs signeront leurs livres dans les allées du Festival. En outre, l’écrivain René Frégni animera un atelier d’écriture le samedi 29 septembre à la médiathèque François-Mitterrand. 
Et des étudiants de la filière Arts Plastiques de l’université Paul-Valéry de Montpellier relèveront le défi d’une performance, autour du kiosque : « traduire picturalement la phrase d’un écrivain. »

À noter, des avant-premières dès le mercredi 26 septembre : lecture-spectacle d’une création de Moni Grégo au musée Paul-Valéry Camus l’Africain avec Yves Ferry. Le film de Luis Puenzo L’Histoire officielle, au Comœdia, le jeudi 27. Des rencontres avec des scolaires le vendredi 28 ; le même jour, l’ouverture officielle à 17 h 30 sur le parvis de la médiathèque François-Mitterrand et le vernissage de l’exposition photos et peintures de Michel Rauscher seront suivis d’une lecture-performance par Nourdine Bara au Bar-Restaurant La Villa.

 

Le programme détaillé est ici : https://www.festivaldulivredesete.com/programme
Et les utilisateurs de Facebook peuvent suivre l’actualité du Festival sur la page dédiée @festivallesautomnhalles.

Du 26 au 30 septembre 2018

Adresse : Place Aristide-Briand
34200 SETE - Hérault 
Place Aristide-Briand et médiathèque François-Mitterrand

Evénement gratuit

Site web : https://www.festivaldulivredesete.com/

A2MIMO, éditeur à Mireval : un nouveau titre prévu pour le 26 avril.

A2MIMO est une maison d'édition située à Mireval, créée et dirigée par Annie Pignol.
Dans ses premiers titres déjà parus, Annie Pignol s'adresse (aussi) aux enfants: "Des dents de lion dans mon jardin" et "Des oreilles d'éléphants dans mon jardin". 
On pourrait tout aussi bien parler de gueule de loup, de queue de lièvre...
Ces titres indiquent au lecteur attentif qu'Annie Pignol a choisi de parler de botanique, de nature, sur un langage détourné, poétique et non sans humour! Une ligne d'édition tournée vers le bien-être et le développement personnel pour enfants.

Le 26 avril paraît le dernier arrivé dans cette maison: "13 ou comment saisir sa (mal)chance". 
Ce livre est signé d'Alexandra Mory-Béjar, pour le texte et d'Izumi Mattéi-Cazalis pour le graphisme. 
L'ingrédient botanique est bien sûr l'incontournable trèfle à quatre feuille, mais bien sûr l'incontournable chat noir se mêlera à la fête. 
Et lorsque ces ingrédients là se trouvent sur la route des deux copains, la mouche et le monstre, alors on est emmené à la rencontre de nos peurs et des superstitions populaires, ces épreuves qu'il nous faudra surmonter en saisissant notre chance. 
Le livre contient un dispositif ludique "magique" qui permet de trouver des porte-bonheur et offre une vision heureuse de cette aventure qu'est la vie.

Alexandra Mory-Béjar a choisi l'écriture pour s'exprimer, après une solide formation et une solide expérience en arts plastiques ( Ecole d'Arts Appliqués Olivier de Serres, puis designer créant des objets photographiques, des scénographies, des vidéos).
Izumi Mattéi-Cazalis diplomée des écoles supérieures d'arts appliqués Duperré, puis Estienne, elle est ensuite designer dans le graphisme, enseignante. Elle a illustré "les secrets du docteur Coolzen", de Raphaelle Giordano, aux éditions Dangles et "quelle mouche t'a piquée?" chez A2MIMO.

Les Editions A2MIMO seront présentes :

RR

La Deltheillerie en fête en 2018

Hommage à  l'écrivain poète Joseph Delteil
Samedi 9 juin 2018 de 10h à 18h

A 30 kilomètres à l'ouest de Montpellier, La Deltheillerie fête le 40e anniversaire de la mort de l’écrivain Joseph Delteil (1894 -  Grabels 1978) dans la cour des anciennes écoles et dans la cour Charles Flottes à Grabels. Dès 1937, il vécut près de 40 ans à la Tuilerie de Massane et y recevait Chagall, Hémingway, Henry Miller, Pierre Soulages. 


Cette journée exceptionnelle est organisée par le service culture-festivités de la commune de Grabels, en partenariat avec Christophe Corp et la Revue Souffles, Jean-Paul Court et le Cercle des Amis de Joseph Delteil, avec la participation de l’association Lou Dragas, du sculpteur Joël Bast et de nombreux amis de Joseph Delteil.

Cour des anciennes écoles

- 10h : accueil du public : thé/café, documents, librairie des livres (de) et (sur) J. Delteil (librairie Sauramps, revue Souffles et association Lou Dragas).
- 10h30 : ouverture de la « Deltheillerie en Fête » en présence de Monsieur le maire, des personnalités invitées, des élus et des acteurs de la journée.
- 11h à 12h30 : lectures poétiques extraites de l’œuvre de Joseph Delteil par 3 élèves de l’école Joseph Delteil et le Cercle des amis de Joseph Delteil et intermèdes musicaux par le chanteur poète Jacques Barthès.
- 12h30 : apéritif et dégustation de vin avec la cuvée « Joseph Delteil »
- 13h : repas paléolithique* préparé par Aïcha Boumediene du restaurant « Carnet de voyage » et Philippe Quinta et 3 lectures gourmandes entre les plats.

Pour re-découvrir l'œuvre de Joseph Delteil sous forme d'extraits, consulter le site http://josephdelteil.net/

- 15h à 16h : entretien avec le comédien Jean-Claude Drouot, éternel Thierry La Fronde, et Jacques Molénat, par Christophe Corp et projection d’images d’archives de l’INA.
- 16h30 à 18h : remise du grand prix de poésie Joseph Delteil décerné par la revue « Souffles », la Commune de Grabels et la librairie Sauramps.
Présentation du numéro spécial « Abracadabrantesque Joseph Delteil » (Editions Souffles) avec une couverture signée Christian Lacroix.

Cour Charles Flottes (derrière l’ancienne Mairie)

A partir de 17h30 : exposition de « Croquis de Sem, correspondant de guerre 14/18 ».
- 18h30 : représentation de l’œuvre « Les Poilus » de J. Delteil, interprété par Jean-Claude Drouot.
Et tout au long de la journée, les « Présences » (sculptures) de Joël Bast.

* Tarif du repas : 13€ uniquement sur réservation par chèque à l’ordre du restaurant « Carnet de voyage » à déposer ou à envoyer au Service Culture de la Mairie de Grabels, 1 place Jean Jaurès, 34790 GRABELS. 

Prix d'Ecriture Claude Nougaro

Carole Delga : « Ce Prix d'Ecriture est une belle illustration de ce que nos jeunes sont capables de réaliser »

Carole Delga, présidente de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Dominique Salomon, vice-présidente en charge de la Culture, accompagnées des deux parrains de cette 12ème édition Richard Seff et Lionnel Astier, ainsi que des membres du jury, ont récompensés, ce soir, les lauréats du Prix.

nougCapture

 Depuis la création du Prix d'Ecriture Claude Nougaro en 2006, le nombre de participants n'a cessé d'augmenter. L'édition 2018 enregistre une participation record avec près de 520 candidatures : 422 pour la catégorie « Fiction », 40 pour la catégorie « Scénario », 14 pour la « Bande dessinée » et 41 pour la « Chanson ».

A l'occasion de cette cérémonie du 25 mai 2018, organisée en présence d'Hélène Nougaro, la femme de l'artiste, et pour la première fois à Montpellier, 16 lauréats, 6 filles et 10 garçons, ont été distingués, soit quatre dans chacune des quatre catégories. Chaque lauréat, en plus du trophée et de la tablette numérique qu'il a reçu, bénéficiera d'un soutien et d'un accompagnement spécifique et adapté pour la valorisation de leurs œuvres :

-          Les lauréats du prix Découverte participeront à un séjour culturel et littéraire à Barcelone au printemps 2019 ;

-          Les 1ers Prix Tremplin bénéficieront d'un accompagnement personnalisé par des professionnels, autour de l'œuvre primée ;

-          Un accompagnement sera proposé aux lauréats de la catégorie « Chanson », pour retravailler ou améliorer leur production (réécriture, présence scénique, accompagnement musical-composition...). Le 1er Prix Tremplin de cette catégorie aura par ailleurs l'opportunité d'enregistrer en studio ses œuvres ainsi que de repartir avec le pressage d'un CD ;

-          Côté littérature, les quatre nouvelles distinguées lors de cette 12ème édition seront compilées dans un recueil unique, qui sera publié à l'automne prochain. Leurs auteurs participeront également aux ateliers du Prix du Jeune écrivain à Muret en juillet 2018.

 Les lauréats de la catégorie « Chanson » 2017 ont ainsi eu l'opportunité de se produire dans les festivals régionaux tels que les Déferlantes, Détours de Chant et le Festival Alter Echo. Lors de la cérémonie de remise de prix, le lauréat Tremplin 2017 de la catégorie « Chanson » a, par ailleurs, offert un spectacle au public présent.

 « Je suis très heureuse de voir que cette année encore, les candidatures ont été nombreuses et riches. Depuis 12 ans maintenant ce sont pas moins de 4 000 jeunes qui ont candidaté. La Région est fière de proposer année après année, un espace de choix pour faire entendre ces voix. Ce Prix est l'occasion de découvrir les talents de demain mais aussi d'encourager les jeunes à cultiver le goût pour l'écriture. Cette année encore des textes pleins d'imagination et de poésie, des œuvres fortes ont été proposés. La relève de Claude Nougaro est là ! Je suis fière de cette jeunesse qui a encore démontré une belle passion et une créativité exceptionnelle. C'est une chance pour l'avenir de notre Région Occitanie Pyrénées Méditerranée », a notamment déclaré Carole Delga.

 Cet événement a également été l'occasion de faire découvrir ou redécouvrir une facette inédite de l'artiste toulousain, Claude Nougaro, à travers une exposition de dessins et manuscrits, intitulée « Et me voici ! ». Cette dernière avait été lancée en 2006, avec le soutien de la Région.

Festival Les belles histoires, c'est la 3e édition

Festival montpelliérain du conte du 19 avril 2017 au 22 avril 2017

Aucun texte alternatif disponible.

Au programme : folklore, exotisme, histoires traditionnelles et contes ancestraux revisités par l'association Les Balladons .

L’occasion pour le public de découvrir cet art si particulier de la parole, mais aussi de venir écouter des artistes locaux et nationaux aux styles et registres éclectiques.

 
Rendez-vous donc pour ces "belles histoires" qui sont un supplément d’inattendu, de curiosité et de merveilleux dans le quotidien, et touchent avec grâce à tous les points de l’interrogation humaine, comme des étincelles autour d’un même feu.

THÉÂTRE GÉRARD PHILIPE

7 rue Pagès - quartier Gambetta - les Arceaux
34070 Montpellier

Téléphone : 04 67 58 71 96

Mercredi 19 avril 

A 19h : "Il était une fois les langues"
Robin Recours, comédien, conteur, humoriste 
Malina Roumegas, violoniste Felix Liperi, guitariste

En s'appuyant sur des histoires appartenant à la mémoire collective internationale, Robin Recours partage un pouvoir, celui de parler une multitude de langues le temps d'un spectacle.

Adolescents, adultes

A 21h : "Voyage avec un Ecossais à travers les Cévennes" 
Olivier de Robert, comédien, conteur, humoriste Robert

Louis Stevenson, le génial auteur de ''L’île au trésor", traversa en 1878 les Cévennes, accompagné par Modestine, une délicieuse ânesse du Monastier.

Tout public


JEUDI 20 AVRIL 

à 19h : "Chez nous en Méditerranée" 
Emmanuel Guyot, comédien
Sébastien Belin, musicien

Le voyage commence dans l'est de la Méditerranée, où Yam, jeune marin, accueilli par les bédouins, reconnu par un berger et initié par les sirènes, devient roi de la ville de Tyr, gardien de la trinité méditerranéenne : le blé, l'olivier et la vigne.

Tout public

à 21h : "Histoires tombées d'un éventail" - Japon 
Stéphane Ferrandez, rakugo
Sandrine Garbuglia, adaptation et mise en scène

Connaissez-vous le stand-up assis ? Avez-vous déjà vu un conteur marcher sur un coussin, boire avec un éventail, lire dans une serviette et faire dialoguer plusieurs personnages ? C'est un art japonais : Le Rakugo.

Tout public


VENDREDI 21 AVRIL

à 19h : "Récits de la mère Noire" - Russie 
Sophie Chenko, comédienne, conteuse, chanteuse

Des bords de la Mer Noire, près de Krasnodar, en passant par l'Allemagne et Paris en temps de guerre, Sophie Chenko raconte le parcours d'Anna Alexandrovna Grigorachenko.

Adolescents, adultes

à 21h : "Mirrabooka, balade au bout du monde" - Australie
Sylvie Vieville, comédienne, conteuse 
Pat Decerr, multi-instrumentiste

Une conteuse voyageuse, avec son sac à dos, son chapeau, sa plume d'oiseau lyre et un lisseur de vent, porteur de sons, nous embarquent à bord du grand oiseau d'argent avec pour destination l'Australie. Le voyage entre rêve et réalité peut commencer.

Adolescents, adultes


SAMEDI 22 AVRIL

à 15h : "Histoires sur le fil"
Elisa Queneutte, comédienne, chanteuse, accordéoniste

Conte suspendu et musical

Enfants à partir de 6 mois
Renseignements : 04 67 58 71 96

à 21h : "Fatema bien au-delà de l'horizon" Algérie
Avec Cahina Bari

Voyage inattendu et saisissant qui vous prend aux tripes et vous redépose sur la berge, étourdi et changé, un peu comme un long vertige où chacun se reconnait et dont personne ne sort vraiment indemne.

Tout public à partir de 14 ans
Renseignements : 04 67 58 71 96

Tarifs par spectacle : 12€, 9€, 5€ avec le Pass’Culture du CROUS

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon