« Des livres et des hommes : naissance de la bibliothèque de l’École de médecine »

En 2020, la Faculté de médecine fête ses 800 ans. Pour débuter les célébrations de cet évènement, l’Université de Montpellier dévoile au public les ouvrages les plus précieux de la bibliothèque historique de médecine lors d’une exposition exceptionnelle intitulée : « Des livres et des hommes : naissance de la bibliothèque de l’École de médecine de Montpellier ».

Le vernissage se déroulera vendredi 20 septembre 2019 à 18h dans l’atrium du bâtiment historique de la Faculté de médecine.

 

Une longue tradition humaniste

De Henri Haguenot au collectionneur Xavier Atger en passant par Chaptal, Prunelle ou Barthez, la richesse de la bibliothèque de médecine de Montpellier est aussi celle des grands humanistes qui l’ont constituée à partir de la seconde moitié du 18e siècle. Dons personnels, legs, achats ou confiscations révolutionnaires, cette collection encyclopédique témoigne d’une volonté marquée de mettre à disposition des médecins, des étudiants mais aussi du grand public, « les meilleurs ouvrages écrits sur chaque matière » (Prunelle).

Un fonds patrimonial exceptionnel Manuscrits médiévaux et modernes, incunables, livres, revues, thèses… Cette exposition est l’occasion de découvrir les pièces rares et d’une grande diversité contenues dans ces collections : le Chansonnier de Montpellier, le Psaultier de Charlemagne, le Traité du vin d’Arnaud de Villeneuve, des œuvres d’Hippocrate et Galien, et les Liliacées de Redouté…

Autant de trésors que le public pourra découvrir. Un rappel indispensable d’une vision humaniste et encyclopédique du savoir dont ces œuvres sont encore aujourd’hui les magnifiques témoins.

« Des livres et des hommes : naissance de la bibliothèque de l’École de médecine », du 21 septembre au 9 novembre. Bâtiment historique de la Faculté de médecine, 2 rue de l’école de médecine

Du mardi au samedi de 13h à 17h30.

Coup de cœur pour la rentrée littéraire jeunesse

Sorti en librairie depuis le 21 août 2019, "Félines" du Carcassonnais Stéphane Servant aux Éditions du Rouergue Jeunesse
On ne sait pas vraiment quand ça a commencé, mais ça se propage, doucement. Seules les filles sont touchées. Une mutation, due à un gène différent. Louise est touchée, juste après l'une de ses amies. Puis d'autres...
La population prend peur, ces êtres humains qui se couvrent de poils, dont les sens s'aiguisent effraient tout le monde. La chasse aux Félines commence. Le déchaînement de violence, la bêtise des hommes et leur peur, rien de bon ne semble pouvoir arriver. Elles se liguent, s'organisent.
Comment tout ça peut-il finir ?

Roman incroyablement intelligent, où l'on parle de la différence, de la violence, de la répression, du manque de dialogue. Roman aussi où on parle d'abnégation, de justice, de sororité, d'espoir et d'amour sans condition.
Énorme coup de cœur !
À partir de 13 ans.

L’image contient peut-être : texte

L'Université de Montpellier participe aux journées du patrimoine

Université classée parmi les plus anciennes d’Europe, l’UM participe chaque année aux Journées Européennes du Patrimoine organisées par le Ministère de la Culture. Pour cette 36e édition qui se déroulera les 21 et 22 septembre, sur le thème « Arts et Divertissements », l’UM vous invite à découvrir trois lieux chargés d’histoire et sa nouvelle Faculté de médecine. Visites, expositions, conférences : suivez le guide !

Le bâtiment historique de la Faculté de médecine

Vieux de 800 ans ce bâtiment abrite des salles de prestige, le conservatoire d’anatomie, le musée Atger, la bibliothèque de l’École de médecine, le Theatrum Anatomicum et la Cour d’honneur.

 Musée Atger, à la BU Historique de Médecine de Montpellier

Visite libre les 21 et 22 septembre, 10h-12h30 / 14h-18h, autour du thème « Arts et Divertissements », la salle Delmas-OrfilaRouvière dévoile la collection du musée d’anatomie forain du Dr.Spitzner. Visites guidées les 21 et 22 septembre, le matin.

Et aussi : L’exposition « Des livres et des hommes : naissance de l’École de médecine de Montpellier », salle Technè Makré et un cycle de conférences sur l’histoire et l’évolution de la médecine, salle des Actes à partir de 10h30, les 21 et 22 septembre. Bâtiment historique de la Faculté de médecine, 2 rue de l’école de médecine.

Le Jardin des plantes : le plus vieux jardin botanique d’Europe - Samedi 21 : visites thématiques toutes les 30 à 45 min, de 10 h à 17 h. Inscription obligatoire sur place, à l’entrée du jardin. Dimanche 22 : visite libre de l’Orangerie et de ses abords restaurés de 12 h à 20 h Jardin des plantes, boulevard Henri IV

Le droguier de la Faculté de pharmacie

Constitué à la fin du XVIe siècle à la suite de la création du Jardin des plantes, le droguier rassemble une collection rare : plus de 10 000 échantillons, essentiellement végétaux venus du monde entier. Visites gratuites le 21 septembre à 9h00, 10h00 et 11h00

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 04 11 75 95 18 - Faculté de pharmacie, 15 avenue Charles Flahault

La nouvelle Faculté de médecine (site Nord)

Un nouveau bâtiment de 1400 m² ultra-moderne, conçu par l’architecte montpelliérain François Fontès et implanté sur le campus Arnaud de Villeneuve. Visites guidées samedi 21 de 10h à 12h30 et de 14h à 18h Inscription sur place, durée : 45 mn. Cycle de conférences à partir de 10h30 Faculté de médecine, 641 avenue du Doyen Gaston Giraud.

A la rencontre des livres anciens, réservez le 15 septembre

A 20 km à l'Est de Montpellier, les bouquinistes de l'association montpelliéraine La Mémoire du Livre organise une journée au parc de Saint-Drézéry de 10h à 18h au pied du château ayant appartenu à Cambacérès.


Dimanche 15 septembre 2019, le marché aux Livres à Saint Drézéry se tiendra dans le Parc du Château Cambacérès  avec un grand choix d'ouvrages Anciens et Modernes sélectionnés qui seront proposés à la vente pour cet évènement. Collectionneurs de livres anciens, tout comme le 24 septembre 2017 lors de leur dernière venue (photo ci-dessus), vous pourrez y faire de belles trouvailles à petits prix !


A savoir, de Villeneuvette dans l'ancienne Manufacture Royale, proche de Clermont l'Hérault à Lunel, l'association La Mémoire du Livre créée en 2000 regroupe maintenant 45 Libraires et Bouquinistes de la région Occitanie et PACA.

Elle organise également tous les samedis La Comédie des Bouquinistes sous les platanes de l'esplanade Charles-de-Gaulle à Montpellier. Elle regroupe des bouquinistes dont la mission est de promouvoir les livres et la lecture hors  les murs des bibliothèques et des librairies dans les quartiers et les communes héraultaises.


Le parc Cambacérès inauguré en juin dernier en hommage à Jean-Jacques Régis Cambacérès qui joua un rôle majeur dans l'édification du nouveau code civil et séjourna dans la cité en qualité de propriétaire du château.

Jean-Claude CARRIERE au prochain Café Littéraire

Le Café Littéraire reçoit dans le cadre des fêtes de la Saint Louis avec le soutien de la ville de Sète, le vendredi 23 août 2019 à 18h dans les jardins du Château d'eau, l'écrivain, scénariste, parolier et metteur en scène, Monsieur Jean-Claude Carrière.

Il viendra nous présenter une sélection de ses livres : Le Vin bourru, la Vallée du Néant, Croyance, la Controverse de Valladolid. 

Animation musicale au violon : Pierre HATAT 

Entrée libre 

Les Voix Vives 2019 de Méditerranée en Méditerranée

Sète - Festival de poésie du 19 au 27 juillet

VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée est une invitation faite au public de mieux connaître la poésie méditerranéenne contemporaine, de s’emparer d’un imaginaire poétique et littéraire attaché à une géographie, à des territoires, d’en découvrir et d’en partager les cultures.

L’édition 2018 du Festival a rassemblé 69.000 spectateurs, témoignant ainsi combien les voix des poètes de la Méditerranée demeurent « vives » à Sète, à la fois vivantes et vivaces, essentielles et nécessaires. De provenances très diverses, ils sont venus pendant 9 jours pour de nombreuses et belles rencontres, pour retrouver les poètes et tous les artistes qui les accompagnent, ou pour découvrir la poésie, aisément accessible lorsqu’elle est proposée dans les lieux du quotidien.

vvvvvvvvvCapture

En 2019, pour sa 22e édition et sa 10e édition à Sète, le Festival proposera comme à l’accoutumée plus de 680 événements poétiques et musicaux, depuis 10 heures le matin jusqu’à minuit.

Autant de parenthèses précieuses offertes généreusement par les poètes venus de nombreux pays de toutes les Méditerranée : des siestes poétiques et musicales dans des transats, dans des hamacs, des lectures sur un vieux gréement accompagnées de musiciens, à bord de voiliers ou de grandes barques, des dialogues entre des poètes de toutes les cultures, des poésies rythmées par la musique des langues, dans des jardins, à l’ombre de grands arbres, sous une tente caïdale, dans les rues transformées elles-mêmes en jardins, des rencontres mêlant poètes, comédiens, musiciens, conteurs, chanteurs, une Place du Livre accueillant de nombreux éditeurs et de nombreuses rencontres, des lectures à la chandelle, des spectacles au Théâtre de la Mer et dans le jardin du Château d’eau…

"Que soient chaleureusement remerciés tous nos partenaires ainsi que les nombreux bénévoles sétois qui, ensemble, permettent que ces moments privilégiés existent. Nouveau rendez-vous à Sète donc, du 19 au 27 juillet 2019, dans le partage de la parole poétique et de l’amitié."  Maïthé Vallès-Bled, Directrice / Fondatrice du Festival

Sur le brise-lames. Sapho, Muleta. Juillet 2010.

Grande fête de la poésie méditerranéenne contemporaine, le Festival VOIX VIVES de Méditerranée en Méditerranée accueille pendant neuf jours au mois de juillet plus de 100 poètes et des artistes venus de toutes les Méditerranée : Méditerranée latine, d’Afrique, des Balkans, d’Orient ou encore de celle que l’Histoire a « exportée » dans le monde (Amérique du Sud, Amérique centrale, Afrique de l’Ouest, Francophonie…).

Une invitation singulière et unique faite au public de découvrir une création poétique issue d’une culture commune à tout l’Occident, celle de la Méditerranée, dans laquelle chacun peut reconnaître autant ses propres racines que celles de ses voisins.

    • Une vaste plateforme ouverte aux poètes venus de toutes les rives, une représentation simultanée de tous les pays de la Méditerranée comme autant de passerelles entre les cultures et les peuples, une pluralité des lectures et des rencontres comme autant de partage d’une parole poétique plurielle

Lecture en barque

  • Au cœur de Sète, ville de Paul Valéry et de Georges Brassens, le quartier historique s’ouvre tout entier pour accueillir la poésie (jardins publics et privés, places, rues, chapelle du Quartier Haut, parvis de l’église Saint-Louis ou du lycée Paul Valéry…) de la même manière que le font les lieux prestigieux de la ville (Théâtre de la Mer, phare du Môle Saint-Louis, Brise-lames, mont Saint-Clair) et, bien sûr, les bateaux.
  • Musiciens, conteurs, comédiens, chanteurs, chorégraphes accompagnent les poètes dans plus de 680 lectures et spectacles poétiques et musicaux. Des performances, des spectacles de rue, des « guinguettes » proposent des animations insolites en même temps qu’ils offrent des espaces de détente et de repos.
  • De grands concerts et des récitals (Théâtre de la Mer) se mêlent aux lectures et aux créations proposées par les poètes et les artistes tandis que le Quartier Haut, riche en ateliers d’artistes, est ouvert aux plasticiens et aux installations en extérieur.
  • Au cœur du Festival, La Place du Livre permet aux éditeurs et aux libraires de proposer les recueils des poètes invités ainsi qu’un panorama de la poésie contemporaine. Des animations permanentes sont programmées par le Festival et par les éditeurs : rencontres, lectures quotidiennes, dédicaces…
  • Un accès à tous de la poésie
  • favorisé par la gratuité à toutes les rencontres poétiques.
  • Seules sont payantes les entrées des spectacles au Théâtre de la Mer

Le programme  http://www.sete.voixvivesmediterranee.com/ProgrammesFile/d3d9446802a44259755d38e6d163e820.pdf

Yves Desmazes : Félix Platter et les Conspirateurs

Félix Platter et les Conspirateurs

de Yves Desmazes

aux Editions Le Papillon Rouge

Félix Platter, parti de Bâle, sa ville natale, arrive à Montpellier le 30 octobre 1552. Séduit par la renommée internationale de la faculté de médecine et la qualité de son enseignement, son père, intellectuel autodidacte, l’envoie y poursuivre ses études  Felix Platter restera à Montpellier jusqu’en 1559, il y fera un deuxième séjour de 1595 à 1599. Il a rédigé ses mémoires dans lesquelles il rapporte ses observations sur Montpellier et sa région, la ville, la campagne, les moeurs, les coutumes, les fêtes... Témoignages rares qui font encore référence auprès des historiens.

C"est donc autour de ce personnage bien réel que Yves Desmazes a construit son récit, Félix Platter et les Conspirateurs. Lorsque le futur médecin, anatomiste et botaniste arrive, après un voyage fort mouvementé, dans la capitale du sud, celle-ci est en proie aux prémices de ce qui deviendra très vite les guerres de religions. Agitée par de nombreuses peurs et croyances négatives, la société catholique accuse les protestants, huguenots, calvinistes, hérétiques, d’être responsables de leurs malheurs et de ce qu'ils définissent comme la vengeance divine. Ils jugent suspect tout ce qui vient d’Allemagne. Felix Platter devient vite soupçonné de vouloir répandre la pensée calviniste, d’autant que, circonstance atténuante, son père possède une imprimerie. Accusées,  pour la plupart, de répandre la critique de la religion catholique, les imprimeries sont mises à l’index.

Il se trouve donc au centre d’affaires qui le dépassent et, malgré sa prudence, devient la cible de nombreux complots, intrigues et conspirations. Accusé de tous les maux et perversions, «nous clamerons également que ce Platter se vante de déterrer nuitamment des cadavres, et exclusivement ceux des bons catholiques, pour les disséquer en compagnie d’autres étudiants se livrant même à des séances de sorcellerie...» déclare un de ses ennemis. Il doit donc déjouer tous les pièges tout en menant consciencieusement ses études jusqu’au diplôme final, engagement qu’il a pris auprès de son père.

Yves Desmazes nous entraîne dans un récit alerte, plein de rebondissements dans ce Montpellier du XVIème siècle décrit avec précisions et anecdotes, parmi les personnages célèbres de cette époque agitée de troubles sur fond de peur de fin du monde.
Yves Desmazes est l’auteur de nombreux romans  dont La Malédiction de Maguelone, Bacchus Requiem, Les lettres de sang, L’ambassadeur d’Hyppocrate, Le Pont du Diable, Le Vaisseau Céleste...

Michel Puech

Claude Huver ; Les Hôtels Particuliers de Montpellier

Avec la parution du livre Les Hôtels Particuliers à Montpellier de Claude Huver, les éditions Le Papillon Rouge comblent une lacune, celle concernant les descriptions, localisations, spécificités de ces demeures que Auguste Charles Daviler, architecte du Roi définissait ainsi : « c’est dans une ville une maison de distinction entre les autres habitée par une personne de qualité ».

150 demeures d'exception
Caractérisées par leurs façades travaillées et chargées d’ornements, leur grande porte souvent cochère, leur cour de belle superficie et parfois leur jardin, ces demeures d’exception sont nombreuses à Montpellier. Elles furent pour la plupart construites ou transformées au XVIIème ou XVIIIème siècle. L’auteur, Claude Huver en dénombre plus de 150. Accompagné de nombreuses et judicieuses illustrations, le texte fait la description méticuleuse de leurs extérieurs, de leur portail ouvragé, de leurs particularités. Il évoque également l’histoire de leurs riches ou célèbres occupants d’origine ou occasionnels. Cet ouvrage revisite de façon originale et passionnante l’histoire  de Montpellier et se révèle un guide très utile pour une visite minutieuse et attentive de l’Ecusson, tant il révèle de nombreux trésors architecturaux témoins du riche passé de la ville.
Michel Puech

Plantes & Saisons sur les Chemins Méditerranéens par Pierre Salès

Nouvelle parution aux éditions Le Papillon Rouge : « Plantes & Saisons sur les Chemins Méditerranéens » par Pierre Salès. Sur une maquette audacieuse et dynamique de Alice Dorques, tout en couleurs subtiles déclinées au fil des saisons, illustré d’une riche iconographie, cet ouvrage se présente « comme un petit calendrier champêtre du Languedoc et de la Provence ».

Explorant la riche flore méditerranéenne, il ne se veut pas exhaustif, renonçant à citer les 4700 espèces répertoriées, mais retenant "les plantes emblématiques, tant d’un point de vue botanique que culturel», Pierre Salès déploie un style alerte, souvent teinté d’humour, dans l’exploration de chaque variété citée, évoquant leur origine, leur évolution, leur place dans la religion, les croyances, les mythes, leur utilisation dans les pratiques médicinales, la cuisine, ainsi que les subtilité de la langue et le vocabulaire s’y rattachant. «L’avantage avec les plantes c’est qu’elles nous font voyager» écrit-il. C’est donc à un voyage programmé selon les mois et les saisons que nous convie l’auteur, nous distillant à chaque étape son lot d’informations, de révélations, d’anecdotes. Il nous dévoile, par exemple, sa définition du « gisclet » : "c’est un petit rigolo qui travaille du chapeau et explose quand on le chatouille". Tout est dit concernant ce concombre sauvage dans une formule lapidaire et amusante qu’il développe ensuite. Il nous décrit dans les moindres détails comment et pourquoi l’arum constitue un piège, un "traquenard " écrit-il, pour les insectes. Il fait le lien entre le buis et le terme « bouquin », « book » en anglais, « buch » en allemand.

Ce livre répond à tant de questions - pourquoi le romarin est une  "bénédiction" pour les abeilles, comment s’appelle l’arbre à pommettes, et tant d’autres - qu’il constitue une mine pour les esprits curieux et une histoire vivante pour les amoureux du Midi.

Michel Puech

34ème Comédie du Livre : 16 auteurs de Bande Dessinée dévoilés

Dans le cadre de la 34ème Comédie du Livre, qui se tiendra du 17 au 19 mai 2019, 16 auteurs de Bande Dessinée présents sont dévoilés.

L’Atelier Sentô est né de voyages au Japon, de rencontres, de dessins et de photographies que Cécile Brun, illustratrice et photographe, et Olivier Pichard, scénariste ont ramenés. Ils travaillent essentiellement avec des techniques comme l’aquarelle, la gravure et la photographie argentique. À travers leurs travaux, ils aiment faire découvrir un Japon au travers des villages, des fêtes populaires et d’esprits oubliés.

Historienne et scénariste, Marie Gloris Bardiaux-Vaïente obtient un doctorat en Histoire Contemporaine à l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux. Ses travaux s’articulent autour des thèmes spécifiques que sont l’histoire de la peine de mort et l’histoire de l’abolition, en France et en Europe. Scénariste de bande dessinée, elle écrit aussi des textes historiques, ou bien d’actualité, autour des notions de féminisme, de justice et de sociologie politique.

Christian Cailleaux, auteur de BD, illustrateur et piètre trompettiste comme son héros des Imposteurs, il a vécu durant quinze ans entre l’Afrique, le Québec et la France. Accompagné de son double de papier - Félix Mogo - il raconte les bonheurs d’ailleurs et les rencontres improbables des promeneurs qui gardent le nez au vent. Depuis, la balade continue de pays en pays, d’albums en albums. Entre une couverture de roman et une pochette de disque de jazz, il aime raconter des histoires de départs, vers l’Afrique, l’Océan Indien, l’Inde. Encore à propos de mers et de lointains, il s’embarque - au propre comme figuré - sur les bâtiments gris de la Royale avec celui qui deviendra son ami, le comédien-écrivain Bernard Giraudeau, pour l’album R97, les hommes à terre. Puis, il entre dans la prestigieuse collection Aire Libre des éditions Dupuis. Il aborde en 2013 le BD-Reportage en racontant son embarquement vers les Terres Australes.

Javi S. Casado est né en 1979 à Barcelone. Après avoir travaillé en tant que graphiste, illustrateur et directeur artistique, il se consacre aujourd’hui pleinement à la bande dessinée. Après sa première série, Les Aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone, il publie un nouvel album, Un peu de tarte aux épinards (Casterman).

Formé aux Gobelins, Didier Cassegrain a travaillé pour des séries télévisées chez France Animation. Il poursuit sa carrière aux studios Disney pendant un an avant d’intégrer la société Story pendant deux ans. Il y fait la rencontre de Fred Blanchard et d’Olivier Vatine, qui vont le pousser à faire de la bande dessinée. Va naître sa première BD, Tao Bang, d’une qualité graphique évidente.

Originaire de Lyon, Chloé Cruchaudet a fait des études d'architecture puis d'arts graphiques, et a ensuite étudié à l'école des Gobelins en cinéma d'animation. Les cours développent son goût du croquis sur le vif et une approche cinématographique, notamment avec le travail du story-board, dont on retrouve l'influence dans ses planches. Pour l'écriture, elle s'inspire d'histoires vécues, de livres historiques ou d'autobiographies.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon