Langage d'jeuns

L'auteur montpelliérain Jean-Marc Harel-Ramond se penche sur le langage des jeunes dans son dernier ouvrage Dictionnaire du langage d'jeuns aux éditions Ovadia. 

Les jeunes du XXIe siècle évoluent avec une conception de la vie et une manière de s’exprimer propres à leur génération. Par le biais du téléphone cellulaire, des réseaux sociaux ou tout simplement dans les cours de récré, leur langage surprenant et singulier a trouvé une place prépondérante.

Quand vous écrivez des SMS à vos enfants, vos amis ou vos potes, vous terminez par un bon gros « lol ». Il vous arrive même de trouver que votre adolescent révèle un comportement « relou ». Vous pensez être au top de la branchitude. Détrompez-vous : c’est presque déjà has been… Le Dictionnaire du langage d’jeuns propose un panel de mots et d’expressions que les d’jeuns d’aujourd’hui utilisent couramment. Souvent imagé, jamais égalé, ce langage conserve une part du verlan des années 1960 et intègre des symboles d’une évidence souvent flagrante.

Jean-Marc Harel-Ramond, psycho-anthropologue et essayiste, a souhaité retracer les différentes évolutions de notre étonnante langue française à travers un ordre alphabétique simple et divertissant. Il ne manque jamais d’insérer, autant que faire ce peut, une étymologie latente ou une provenance étrangère pour comprendre et décortiquer ces mots à connotation « extra-terrestre ». Si vous vous sentez largué par « j’ai le seum », « c’est d’la balle », « le chiro », « swag » ou « genre » que votre jeune ado utilise, cet ouvrage dévoile une véritable encyclopédie incontournable et indispensable.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon