Jeudi 28 novembre, Divertir pour dominer

Conférence-débat : L’aliénation a franchi un nouveau pas, elle est installée au cœur de la matrice culturelle

A Montpellier, en partenariat avec la librairie coopérative La Cavale, Valérie Arrault, Patrick Marcolini et Claire Siegel présenteront Divertir pour dominer 2 

Les intervenant.e.s:

Valérie Arrault est professeur d’arts plastiques à l’université Paul-Valéry-Montpellier, et membre du laboratoire RIRRA 21. Elle est l’auteur de L’Empire du Kitsch (Klincksieck, 2010) et, avec Alain Troyas, de Du narcissisme de l’art contemporain (L’échappée, 2017). Elle est aussi l’auteur, dans Divertir pour dominer 2, d’un texte consacré à la fusion entre l’art contemporain et la culture de masse.

Patrick Marcolini est maître de conférences en esthétique à l’université Paul-Valéry-Montpellier, et membre du laboratoire RIRRA 21.

Il est l’auteur de Le Mouvement situationniste. Une histoire intellectuelle (L’échappée, 2013), et a codirigé avec Cédric Biagini Divertir pour dominer 2, dans lequel il signe un texte consacré aux pornographies numériques contemporaines.

Claire Siegel est maître de conférences en arts plastiques à l’université Paul-Valéry-Montpellier, et membre du laboratoire RIRRA 21.

Spécialiste des jeux vidéo, elle est l’auteur, dans Divertir pour dominer 2, d’un texte consacré au phénomène de la gamification.

Publication d'un second opus aux éditions L'échappée en avril 2019

En 2010, six ans après la fameuse phrase du PDG de TF1, Patrick Le Lay (« Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau disponible »), paraissait le premier opus de « Divertir pour dominer », ouvrage collectif visant à révéler le caractère insidieux et prédateur du mode de vie capitaliste fondé sur la domestication des peuples, au plus profond de leur intimité, par l’industrie audiovisuelle et la publicité. Mais tout n’avait pas été dit. D’où la nécessité de publier ce second opus, « Divertir pour dominer 2 », salué par nombre de titres, parmi lesquels CQFDKairosNovale Monde diplomatiqueMariannela DécroissanceFrance-Culture et d’autres, certainement, qui ne tarissent pas d’éloges sur le travail de déconstruction sociale de la formidable puissance d’aliénation culturelle que les auteurs révèlent. 


A partir de 19h à La Carmagnole, 10 rue Haguenot, 34070 Montpellier.
Quartier Figuerolles
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon