Michel Ange et le Saint-Christ d'Agde : "le" livre


MICHEL-ANGE SA SIGNATURE ET LE SAINT-CHRIST D’AGDE est l’œuvre d'une vie, celle de Jules Cruells Capèce Minutolo, un autodidacte passionné, au travail reconnu par l’un des plus grands (sinon le plus grand) experts de Michel-Ange, le professeur William E. Wallace.

De l’Université Washington de Saint-Louis (USA). Engageant sa crédibilité, il n'a pas hésiter de préfacer le livre.


Jules Cruells Capèce Minutolo

Attribuer à un auteur une œuvre d’art demeurée anonyme n’est pas chose facile. Les erreurs du passé et les récentes polémiques expliquent que les experts en art font preuve de prudence avant de se prononcer sur l’attribution d’une œuvre historique non signée.

Jules Cruells Capèce Minutolo a consacré plusieurs dizaines d’années à la recherche de l’auteur du Saint-Christ d’Agde, statue de bois du XVIème siècle. Au fil des années, il a accumulé les arguments en faveur de l’attribution de cette œuvre à Michel-Ange et il a aussi découvert la signature du grand artiste de la Renaissance sur ses statues reconnues et également sur le Saint-Christ d’Agde.
Le professeur William Wallace, un des plus grands spécialistes de Michel-Ange, l’a encouragé à publier le résultat de ses recherches. Animé par son amour pour cette sculpture qu’il côtoie depuis l’enfance, par sa volonté de transmission héritée de son métier d’enseignant et par son intime conviction, Jules Cruells Capèce Minutolo nous livre ici un faisceau d’indices et nous invite à le suivre dans une épopée artistique et historique qui se lit comme une enquête policière.

» Téléchargez ici le bulletin de souscription pour le livre exceptionnel.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon