Bernard Bourrié – “Passeurs d’histoire(s)”

L’écrivain Bernard Bourrié, ancien chercheur dans les sciences de la santé, relate la vie d’hommes et de femmes, qui par leur volonté et leur courage ont modifié le cours de l’histoire de notre région héraultaise. Ces personnes hors du commun ont disparu de notre mémoire, mais pour notre auteur, « ils méritent d’être connus ».

De la mort de l’un à la naissance d’un autre, qui sont ces hommes et femmes d’exception qui se tendent la main sur mille ans d’histoire ?

En Languedoc et en Roussillon, ils ont lutté contre la peste, la rage, le phylloxéra. Ils ont participé à l’abolition de l’esclavage, amené des bateaux par-dessus des montagnes, construit des ponts, des réseaux ferroviaires ou d’inaccessibles refuges sur des sommets. Bernard Bourrié met à l’honneur dans cet ouvrage, des hommes et des femmes d’exception, natifs ou liés au Languedoc ou au Roussillon, rebelles, inventeurs de génie, aventuriers, écologistes avant l’heure et passeurs de courage.

Du moine Bernard Délicieux, qui au XIIème siècle lutta contre les horreurs de l’Inquisition, au Sétois Jean-Baptiste Barthélémy de Lesseps, seul rescapé de l’expédition Lapérouse, à François Arago qui fut non seulement un physicien de génie, mais un ministre de la marine à la base de l’abolition de l’esclavage, en passant par Paulin Talabot et la construction du chemin de fer du midi, Joseph Vallot de Lodève pour les amoureux du Mont-Blanc, Folco de Baroncelli et les traditions de la Camargue, pour terminer dans l’émotion avec Elisabeth Eidenbenz qui sauva 595 enfants de réfugiés espagnols, juifs, communistes ou tsiganes poursuivis par Franco ou Hitler.

Une série de 15 séquences parfois amusantes (que fait Saint Valentin dans l’église de Roquemaure ?), parfois surprenantes (êtes-vous bien sûr que Louis Pasteur ait été à la base du vaccin contre la rage ?), parfois empreintes de grande émotion (le petit sapin bleu peint par les enfants du camp de Rivesaltes, un soir de Noël 1939). Une œuvre quasi romanesque, enrichissante comme un livre d’histoire. 

Passeurs d’Histoire(s). Mille ans en Languedoc et en Roussillon. Éd. Le Papillon Rouge. 288 p. 19,90€.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon