Mumia combattant de la liberté

Vendredi soir à la Nouvelle Librairie Sétoise, devant une trentaine de personnes, Claude Guillaumaud-Pujol, maître de conférence en civilisation américaine, et représentante du collectif national « Sauvons Mumia » a tenu une conférence et répondu aux nombreuses questions du public sur les inégalités raciales et le système carcéral aux Etats-Unis.

« L'espoir c'est la différence entre la vie et la mort. » Serge Atlaoui, condamné à mort en Indonésie en 2007

Ainsi peut également se résumer le destin de Wesley Cook, alias Mumia Abu-Jamal, journaliste afro-américain de Philadelphie, Pennsylvanie, condamné à mort en 1982 pour le meurtre d'un policier blanc, meurtre qu'il a toujours nié.

Tous deux sont l'image de l'enfer du couloir de la mort ; tous deux ne doivent leur survie qu'à une solidarité internationale sans faille et à une force de caractère hors-norme. Combattants de la liberté, les murs de la prison enferment leur corps, mais pas leur esprit, à l'instar de Nelson Mandela, des années auparavant.
En 2012, après trente ans dans le couloir de la mort, Mumia a vu sa peine commuée en prison à vie : « une peine de mort lente », selon ses mots. Dans ses écrits et ses interviews réalisées par téléphone, il reste un exemple d'humanité et d'héroïsme : il nous restitue, en direct, le vie au jour le jour des quelque 3 000 condamnés à mort américains et de plus de deux millions de prisonniers ; l'autre Amérique, celle des minorités ethniques et des majorités pauvres.
L'Amérique est en crise : les manifestations se multiplient, les bavures policières s'amplifient et retentissent dans tout le pays. À un président noir charismatique succède un multimillionnaire blanc bien décidé à protéger les privilèges de sa caste. Aujourd'hui, Mumia est malade, atteint d'hépatite C, comme des milliers de prisonniers américains. Après deux ans de mobilisation et deux procès pour qu'il puisse accéder à des soins médicaux, il a commencé son traitement en avril 2017. Les procédures judiciaires se sont succédé pendant qu'il se bat chaque jour pour sa vie. La mort est multiforme en prison. Cette nouvelle édition restitue son combat pour défendre sa liberté ainsi que celle de ses compagnons d'infortune. 

De Claude Guillaumaud-Pujol, « Mumia Abu-Jamal, combattant de la liberté »,13 €, édition Le temps des cerises, Novembre 2017.

Publié par Georges Cantin le 10 février 2018.