50 ans de football

par Daniel Monteil
publié aux Éditions Clair de Plume 34

 

"50 ans de football" n'est pas simplement un livre de mémoire, c'est aussi un témoignage sur le monde du football amateur vécu de l'intérieur. Un document qui incite à une belle réflexion sur le sport.

On proclame partout les vertus du sport : socialité, fraternité, émulation... Mais dans l'univers sur-médiatisé d'aujourd'hui, le sport ou ce qui s'affiche comme tel n'a plus grand chose à voir avec lui. Il est trop souvent devenu un marché avec ses professionnels de la performance et du spectacle. Les vedettes d'aujourd'hui sont surtout des modèles de superficialité, d'esbrouffe et d'immaturité. L'argent pollue tout. 

Les nombreuses qualités attribuées au sport tiraient leur essence d'une pratique amateur. Qu'en est-il aujourd'hui? Le livre de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.llustre à merveille les dérives qui guettent le football à tous les niveaux, y compris les plus modestes. Vivant et vivifiant, ce livre rappelle malgré tout avec plein de bon sens que "le ballon sera toujours rond" pour le sport le plus populaire de la planète.

 

Né en 1947, Daniel Monteil est instituteur retraité. Lozérien de souche, il vit actuellement à Mèze dans l'Hérault. Fils d'enseignants, il a passé l'essentiel de sa première jeunesse à la campagne. Ensuite c'est la pension. Pas du tout "branché sport" à son arrivée au Collège de Marvejols (1958), c'est à l'internat qu'il rencontre le football, un football qu'il ne quittera plus. Joueur de petit talent, il s'impliquera du côté des dirigeants.

Il sera président "multifonctions" de Marvejols Sports de 1974 à 1979. Ensuite, jusqu'en 1982, il occupera le poste de secrétaire de club et celui de responsable de l'école de foot. Parallèlement, dès 1980, il dirigera la Délégation départementale de Foot Lozère pendant 8 ans, tout en continuant à pratiquer. Muté dans les Alpes-Maritimes, il assume la gestion des documents du stade de Vallauris (3ème division) de 1991 à 1996. 1998 : la France gagne sa première Coupe du Monde. C'est le retour en Languedoc-Roussillon. Depuis, plus de responsabilités officielles, mais on le voit souvent avec son appareil photo ou en spectateur, du coté du stade de la Mosson à Montpellier ou un peu partout sur les terrains de la région.