Les animaux totémiques ici et là

1er forum de la Fédération des Totems Occitans et Catalans

Il y a un peu plus de 6 mois, le 2 juillet 2017, à Pézenas, naissait la Fédération TOTEMIC à l'occasion de la Ronde européenne des Géants et Totems. Avec actuellement près de 60 adhérents, les 22 membres du conseil d'administration présidés par Jérôme Fuentes (les Amis du Poulain de Pézenas) se sont mis au travail d'arrache-pied. Si se fédérer représente une reconnaissance "politique", c'est aussi et surtout le besoin de se regrouper pour "avancer tous ensemble".

À l'heure actuelle, il existerait ainsi une soixantaine d’animaux totémiques (essentiellement dans l'Hérault) en Occitanie Pyrénées-Méditerranée, peuplant des rassemblements qui fleurissent au printemps et se développent de manière croissante d’années en années, témoignant d’un dynamisme remarquable…

Si on parle ainsi "d’animaux totémiques" pour désigner ces effigies ayant trait à l’origine légendaire, à l’histoire ou à la vie de la cité un phénomène apparaît : la naissance de nouveaux totems. Si les processions d'animaux gigantesques remontent au XVème siècle et ont perdu leur caractère religieux, elles continuent de représenter la mémoire collective, l’identité locale ainsi que l’invention constante des communautés. Elles sont les symboles de la création collective qui prend racine dans l’histoire, les mythes, contes et légendes des contrées, mais s’adaptent aussi aux changements qui interviennent… "On tient compte de l'air du temps…"

Afin de mieux se connaître, il était impératif de se revoir dans un premier forum représentatif. La Ville de Mèze, représentée par Ève Silva, secrétaire adjointe de cette nouvelle fédération, a été candidate quant à l'organisation de cette rencontre. Afin d'illustrer au mieux une après-midi studieuse et instructive, le Bœuf de la Cité, Lo Petet et le Chevalet se sont produits au foyer municipal où l'on notait la présence d'élus locaux.

Les TOTEMS représentés : Le Fouffre (Montagnac), Le Biou (Portiragnes), Le Bœuf, Lo Petet et Le Chevalet (Mèze), Le Poulain (Pézenas et Alignan), Le Pois Chiche (Montaren 30), Lou Veydrac (Villeveyrac), Le Bouc (Paulhan), Le Cochon (Poussan), Le Rat(Gabian), La Baragogne (St Christol 34), Tribus Lupis (Cournonterral), La Chèvre (Montagnac).

 Bien connaître cette nouvelle fédération en cliquant sur le bandeau ci-dessous. 

Congrès des guides d'art et d'histoire

Congrès Ancovart 2018 à Montpellier

"Montpellier métropole, mille ans d’urbanisme".

Du 30 janvier au 3 février 2018, l’Association nationale des guides-conférenciers des Villes et Pays d’art et d’histoire, ANCOVART, créée en 1985, organise son assemblée annuelle à Montpellier sous la thématique "Montpellier métropole, mille ans d’urbanisme". Elle regroupe des guides-conférenciers qualifiés de toute la France, exerçant principalement dans les Villes et Pays d’art et d’histoire : le réseau VPah.

Conférences et visites du patrimoine

Une centaine de congressistes visiteront les Ecoquartiers avec la participation du CAUE, le Jardin des Plantes médicinal et royal, fondé en 1593 par Henri IV, et la Faculté de Médecine avec M. Lavabre Bertrand.
Ils découvriront l'urbanisme contemporain avec Antigone, les rives du Lez, Port Marianne, la nouvelle mairie, la Cathédrale de Maguelone des XIIe, XIIIe siècles, située entre mer et étangs,  la Grande Motte qui a obtenu le label Patrimoine du XXe siècle et le bâtiment Pierresvives de Zaha Hadid emblème de l’architecture du XXIe siècle.

En conclusion du Congrès, les participants partiront en excursion à Sète, port sur la Méditerranée, construit par Louis XIV, au débouché du Canal du Midi, une ferme de conchyliculture à Marseillan avec tour en bateau et exposé sur l’élevage des huîtres sur l’étang de Thau, le Madlab, laboratoire art et déchets, lieu de réflexion sur la valorisation du patrimoine du bassin de Thau.

Pour une mise en valeur du territoire montpelliérain

A cette occasion, Philippe Saurel fera le point sur la candidature de la ville de Montpellier qui espère décrocher le label « Ville d'Art et d'Histoire » auprès du Ministère de la Culture, un label qui valide non seulement le champ de la culture et des arts plastiques, les sites patrimoniaux publics dans les 31 communes de la métropole mais aussi l'ensemble de la politique de la ville : zones vertes, la restauration des bâtiments, le PLU...

Un gros dossier piloté par l'architecte du patrimoine Isabelle Hirschy lancé en 2017 pendant les journées européennes du Patrimoine, un tremplin pour une Métropole d'Art et d'Histoire qui pourrait être validé par la commission d'attribution du Ministère de la Culture en 2019.

A Montpellier, les médiathèques ouvrent le dimanche

Depuis dix ans, quand la capitale héraultaise change de rythme et prend des allures de belle endormie, les médiathèques centrales Fellini et Zola prennent le relais et accueillent 3 000 visiteurs qui poussent les portes des établissements tous les dimanches. Ainsi, le dimanche a permis de conserver et de fidéliser le public du réseau  avec une fréquentation en nette hausse. L’habitude de fréquentation dominicale est maintenant prise par un grand nombre d’usagers.

 

le 19 janvier 2018, Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de Montpellier, et Gilles Gudin de Vallerin, Directeur des médiathèques et du livre de Montpellier Méditerranée Métropole présentent le bilan des dix ans.

 

« A Montpellier, nous sommes précurseurs de la politique encouragée au niveau national par le Gouvernement actuel. Depuis 10 ans, l’ouverture dominicale de nos médiathèques centrales est un véritable succès », déclare Philippe Saurel. « Au sein de la métropole de Montpellier, nous avons toujours mis un point d’honneur à la culture. Notre politique vise à rendre accessible de manière gratuite les lieux de culture, les contenus et les outils de l’information et des savoirs, dans une optique de solidarité sociale et territoriale.».

En effet, Emile Zola et Federico Fellini sont ouvertes le dimanche depuis janvier 2009, de 14h30 à 18h, du 1er octobre au 30 avril.

Fusion des médiathèques centrales d'ici 2020

La médiathèque centrale Emile Zola et la médiathèque Federico Fellini de Montpellier Méditerranée Métropole vont fusionner d'ici 2020, à l'issue des travaux de la médiathèque centrale prévus entre 2018 et 2019. Pour mémoire, la médiathèque Fellini, située actuellement au Polygone, est spécialisée dans le cinéma et possède également un fonds important de bandes dessinées. 
Ce projet a pour ambition de proposer au public un lieu permettant une meilleure visibilité de l'offre culturelle sur un même lieu. De la littérature, au cinéma, en passant par les jeux vidéos et la bande dessinée, la médiathèque Emile Zola suivra de près les évolutions des pratiques et deviendra un lieu de référence de la culture à Montpellier. La médiathèque fera particulièrement la part belle aux jeux vidéos et au cinéma dans son réaménagement.
Les médiathèques, une fois réunies, représentent 750 000 entrées par an. Le rapprochement entre les médiathèques est estimé à un coût de 5,2 millions d'euros.

Une journée particulière le dimanche 21 janvier

Dans le cadre de la deuxième édition de la Nuit de la Lecture, événement national proposé par le Ministère de la Culture et de la Communication, où les bibliothèques et les librairies sont invitées à ouvrir leurs portes au public et pour célébrer les 10 ans d’ouverture le dimanche des médiathèques centrales, la Métropole de Montpellier organise ce dimanche 21 janvier de 14h30 à 18h à la médiathèque Emile Zola, une journée particulière autour d’animations festives et ludiques.

Cette manifestation nationale de promotion de la lecture publique et des bibliothèques permettra à la Métropole de Montpellier de mettre en valeur sa médiathèque centrale et son engagement exemplaire pour l’ouverture les dimanches, à travers un événement singulier, particulier et convivial.

A cette occasion, le public aura accès à l’ensemble des services proposés habituellement le dimanche (inscriptions, prêt-retour, conseils, accès aux postes multimédia et à l’ensemble des services,…), ainsi qu’à un programme d’animations spécialement conçu pour ce dimanche d’ouverture très spécial.

Au programme à la médiathèque centrale Emile Zola

- 14h30-18h en continu : Des jeux de société en accès libre. Salle de jeux au 1er étage.

- 15h30 et 16h30 : Venez et suivez les guides de la compagnie BAO pour une visite décalée de la Médiathèque Émile Zola. C’est l’occasion d'une petite balade en famille pour découvrir avec humour les espaces étonnants et les services les plus fous de ce magnifique bâtiment. Parce qu'une médiathèque n'est pas un lieu triste et silencieux mais un lieu de vie où se rencontrent médias, arts et dérision. C’est par là…que ça commence !

- 16h30 : Exposition “ Histoires de livres “ et rencontre avec Sylvie Goussopoulos, Michel Descossy et Jean-Claude Carrière (sous réserve). Hall, rez-de-chaussée.

L’amour du livre est une forme d’addiction encombrante et passionnante. Sylvie Goussopoulos, Michel Descossy et Sylvie Roumieux ont photographié et interviewé au hasard de leurs rencontres des personnes atteintes de ce syndrome : auteurs, lecteurs, bibliophiles, éditeurs, relieurs, illustrateurs, avec cette question posée à tous : « Pouvez-vous nous raconter une histoire de livre ? ». Exposition du 21 janvier au 11 février 2018. Entrée libre.

 - 16h30 : lectures pour enfants. Espace Littérature et arts jeunesse au 2e étage.

La culture : levier du futur

C’est grâce à la culture qu’on fabrique des rêves qui deviennent ensuite des projets politiques, qu’on peut par la suite rentabiliser au niveau économique. Toutes les sociétés fonctionnent d’abord sur des rêves et des idées et, en grande partie, ce sont des dimensions qui proviennent du domaine de la culture. Herménégilde Chiasson,

La Fenêtre lance ses Ateliers-Ville en 2018

Pour construire et transmettre une sensibilité commune aux formes plurielles de la ville, pour donner à nos chers petits, futurs citoyens, la capacité à agir sur leur cadre de vie, le centre d'art associatif La Fenêtre organise les ateliers sur la ville, hors temps scolaire de janvier à juin 2018.

Un programme centré sur l’architecture et l’urbanisme, une approche de la ville durable de sa grande échelle au plus petit détail : environnement, organisation et partage de l’espace public, citoyenneté, mobilier, signalétique, déchets, transports et circulations...

Un apprentissage ludique avec des manipulations, des constructions de maquettes, des jeux de constructions, des visites les mercredis et pendant les vacances, pour les enfants et les ados du CE2 à la terminale encadrés par une équipe pédagogique multi-disciplinaire et professionnelle. Le Centre d'art La Fenêtrereçoit le soutien de la DRAC Occitanie, la ville de Montpellier, la Région Occitanie et le département de l'Hérault.

Détails du programme:

Enfants - Adolescents de 8 à 17 ans - Du CE2 à la 5ème - De la seconde à la terminale.

Le mercredi 2 fois par mois du 24/01 au 27/06

- niveaux CE2-CM2
de 13h30 à 16h
- niveaux 6ème-5ème
de 14h30 à 17h
- niveaux 2nde-Terminale
de 14h à 16h30

Pendant les vacances scolaires, les après-midi. 4 séances de 2h30 par semaine 
Pour les enfants de 8 à 11 ans:

Vacances d’Hiver : “Je manipule et je compose un morceau de ville”

Vacances de Pâques : “A la découverte du quartier durable”

Informations et inscriptions à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél. 04 67 64 23 90

La Fenêtre 27 rue Frédéric Peyson à Montpellier - quartier gare Saint Roch.

Prix d'écriture Claude Nougaro 2018

Les jeunes héraultais ont jusqu'au 15 janvier pour candidater !

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée vient de lancer la 12ème édition du Prix d'écriture Claude Nougaro. Ce grand concours dédié à l'écriture et à la jeunesse, créé et organisé par la Région, a vocation à encourager et valoriser la créativité et l'expression des jeunes talents régionaux.

Pour participer à la 12ème édition, les jeunes héraultais, de 15 à 25 ans, ont jusqu'au 15 janvier 2018 pour proposer une œuvre inédite dans 4 catégories : nouvelle, scénario de court-métrage, bande-dessinée ou chanson.

Deux types de prix seront remis aux lauréats :

-les « Prix découverte », pour les 15-18 ans. Les lauréats remporteront un voyage culturel à Barcelone ;

-les « Prix tremplin », pour les 18-25 ans. A la clé : un accompagnement artistique par des professionnels (ateliers d'écriture, parrainage / tutorat) pour faciliter leurs « premiers pas » dans le milieu professionnel, et l'édition (ou l'enregistrement pour la musique) des œuvres primées.

Tous les lauréats remporteront une tablette tactile.

La remise des prix aura lieu cette année, et pour la 1ère fois, au Rockstore de Montpellier, le 24 mai 2018. Depuis sa création en 2006, plus de 5 000 jeunes ont participé au Prix d'écriture Claude Nougaro.

« Avec des projets dont la qualité ne cesse de s'améliorer d'année en année, le prix Nougaro bénéficie désormais d'une notoriété certaine, tant auprès du public que des professionnels. 
Cette reconnaissance nous la devons aussi au succès que rencontrent les lauréats. Parce que nous attachons beaucoup d'importance à l'accompagnement des jeunes talents, nous facilitons leurs « premiers pas » dans un milieu professionnel réputé impénétrable.
C'est un véritable tremplin pour les jeunes talents. L'un des enjeux de la culture d'aujourd'hui, c'est de la rendre accessible aux jeunes, nous travaillons en ce sens et en faisons la preuve avec ce prix ! » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Visites de Beaune

Un week-endpartagé entre la visite de la cathédrale de Beaune,  Les Hospices de Beaune et la dégustation au Palais des Congrès de Beaune dont voici un florilège d’images. 

On ne pouvait pas vous laisser sans vous raconter l’histoire des Hospices de Beaune - rue de l’Hôtel Dieu, 21200 Beaune.  

 Les Hospices de Beaune ou Hôtel-Dieu de Beaune est un Hôtel-Dieu / Hospices de style gothique flamboyant avec toiture en tuile vernissée de Bourgogne, fondé au xve siècle par le chancelier des ducs de Bourgogne Nicolas Rolin et son épouse Guigone de Salins, à Beauneen Bourgogne. Il est un des plus célèbres du monde, tant par sa fastueuse et remarquable architecture traditionnelle bourguignonne que par son prestigieux domaine viticole bourguignondont la production est historiquement vendue aux enchères pour financer son fonctionnement, sous le nom de vente des hospices de Beaune. Actif jusque dans les années 1960, classé aux monuments historiques depuis 1862, il est à ce jour un musée d'histoire de la médecine et expose entre autres le polyptyque Le Jugement dernier de Rogier van der Weyden..." 

En gros, nous on a plus ou moins compris que les hôpitaux publics - n’existant pas à l’époque Rolin et Guigonne - ont eu la bonne idée de créer les hospices et de permettre aux paysans viticulteurs de se faire soigner en échange de dons de leurs terres aux hospices. Ceux ci étaient donc soignés au sein de l’Hôtel Dieu, par des soeurs. On a surtout admiré le premier système de chauffage central qui maintenait une température de 14 degrés en plein hiver … Sympa ! 

 

Le Domaine d'O dans le giron de la métropole de Montpellier

Autrefois propriété du Département de l'Hérault après la séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905, le Domaine d'O à partir du 1er janvier 2018 relève de la gouvernance de la Métropole.

Conformément au transfert de compétences imposé par la réforme territoriale et convenu entre le Département de l'Hérault et la Métropole de Montpellier dans le cadre de la loi NOTRe promulguée en août 2015, une partie de la culture dans l'Hérault -  équipements situés dans la partie Nord du Domaine départemental d'art et de culture d'O à Montpellier et leurs moyens financiers inhérents - revient à la Métropole. 
Ainsi, l'EPIC qui gère le Domaine d'O et les Festivals Saperlipopette, Nuits d'O, Printemps des comédiens, Arabesques et Folies Lyriques conserve son statut.

Au sein des 23 hectares de jardin d'agrément, ouverts au public, s'intègrent plusieurs équipements voués aux spectacles vivants ;  le théâtre d'O, le château d'O datant du 18ème siècle, l'amphithéâtre d'O et le théâtre Jean-Claude Carrière.

Plan du Domaine d'O

Entrée sud Rond-Point du Château d’O
Pour l’accès au parc sud, au théâtre d'O (salle Paul Puaux et studio Gabriel Monnet), et au château
Bus : Lignes 6 et 7 / arrêt château d'O

Tramway Ligne 1 - arrêt Château d'O

Entrée nord Malbosc
Pour l’accès au parc nord, à l’amphithéâtre, au théâtre Jean-Claude Carrière et à la billetterie
Bus : Ligne 24 / arrêt Galéra

Tramway Ligne 1 -  arrêt Malbosc

Mozaïk Danses récompensée

La Fondation Banque Populaire du Sud vient d’attribuer 4 000 euros à l’association montpelliéraine Mozaïk Danses pour l’aider à pérenniser ses actions " Danse et handicap".


Mozaïk Danses fait partie des 30 lauréats de la dernière session 2017 de la Fondation Banque Populaire du Sud, récompensée dans la catégorie Handicap. Elle crée des spectacles de danse mixtes - Hip Hop, danse contemporaine - impliquant des personnes en situation de handicap moteur, qu’elle valorise, et des personnes valides, dont elle contribue à changer le regard sur le handicap. Mozaïk Danses souhaite proposer régulièrement des ateliers et des stages en structures médico-sociales publiques - ESAT, IME, MAS... pour sortir les personnes fragilisées de l’enfermement et de l’exclusion dont elles peuvent parfois souffrir. Elle interviendra en 2018 à Montpellier, Saint-Mathieu de Tréviers et Béziers. L’association programme aussi, en milieu « ordinaire », dans une salle à Montpellier, des cours de danse ouvert à tous et mixtes (handicapés moteur et valides, déficients visuels et voyants, sourds et entendants).

Mozaïk Danses compte parmi les 30 associations auxquelles la Fondation d’entreprise Banque Populaire du Sud a octroyé au total 79 700 euros. Les projets sont répartis dans trois domaines d’activité :  Sport, Culture & Handicap -  Environnement -   Patrimoine Local Immatériel.

La Banque Populaire du Sud a lancé sa fondation d’entreprise en 2013 pour soutenir les associations et les jeunes dans sa région. Pour mener sa mission, la fondation bénéficie d’un budget de 180 000 euros par an.

2ème Nuit de la lecture dans les médiathèques et les librairies

Des bibliothèques et des librairies ouvriront leurs portes la nuit du samedi 20 janvier 2018.

lectCapture

Forte du succès rencontré par la première Nuit de la lecture en janvier 2017, cette deuxième édition constituera une nouvelle occasion de promouvoir le plaisir de la lecture et de réunir le public autour de programmations innovantes, ludiques et festives proposées par les bibliothèques et les librairies.

Organisée à l’initiative du ministère de la Culture, cet événement national a pour ambition de valoriser et de mieux faire connaître la richesse de ces lieux de culture qui jouent un rôle essentiel dans l’accès à la connaissance, à l'information mais aussi aux échanges et aux rencontres.

Les bibliothèques sont à la fois des lieux de culture et de savoir, mais aussi, et surtout, des lieux de vie. Elles constituent, en lien avec tous les acteurs de la lecture, le premier réseau d'équipements culturels de proximité.

Avec les librairies elles ont un rôle majeur à jouer dans le développement d’une société de dialogue éclairé aux valeurs partagées.

Le samedi 20 janvier 2018, tous les projets programmés à partir de 18h sont les bienvenus : lectures en pyjama, rencontres avec des auteurs, chasse au trésor, visites, performances...
La manifestation est l'occasion de mettre l'accent sur les démarches d'ouverture des bibliothèques sur des horaires étendus.

Cette deuxième édition organisée en collaboration avec les différents acteurs du livre et de la lecture, en particulier les bibliothèques et les librairies, mais aussi les auteurs, les éditeurs, les écoles, les associations locales,  est l'occasion de conforter les liens entre les acteurs du livre et de la lecture.

Participeront à la deuxième édition de la nuit de la lecture :

La veille, le 19 janvier 2018 de 13h30 à 16h30, des élèves du lycée Champollion de Lattes liront leurs textes à la Maison de la Poésie Jean Joubert de Montpellier, textes qu'ils ont écrits.

Le 19 janvier, la Bibliothèque Universitaire et le Centre Culturel Universitaire de l'université Paul-Valéry Montpellier 3 de 18h30 à 19h30, lecture de l'artiste NaTYoT  et des participants aux ateliers avec accompagnement musical de Fiasco Bang Bang, groupe montpelliérain.

Samedi 20 janvier 2018, Louise Desbrusses anime une Master classe de 10h à 17h au Studio Bagouet du Centre Chorégraphique National (CCN) ICI de Montpellier.  Inscription gratuite en ligne avant le mardi 16 janvier 2018.

A Montpellier, librairie Polymômes du Triangle toute la journée, librairie Géosphère rue jacques Cœur de 19h30 à 22h, Médiathèque Emile Zola les 19 et 20 janvier.

A Saint-Jean-de-Védas, thématique des écrivains voyageurs à la médiathèque Jules Verne de 12h à 19h.

Au programme : jeux, ateliers musicaux et créatifs, lecture de nouvelles... le tout dans une ambiance conviviale.

Plus d'informations à l'accueil des médiathèques ou sur le site : https://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/Progra…
Entrée libre

Le salon du livre régional prend de l'ampleur

Le salon de Pignan qui s'est tenu le 5 novembre dernier a fait la part belle aux trente auteurs de l'Hérault dans le magnifique écrin des Caves du Château de Turenne sublimé par l'exposition temporaire des peintres et sculpteurs du Pignan.

« Au début, il y a dix ans, nous avions convié 20 auteurs de Frontignan et de Montpellier. Aujourd'hui, le salon du livre prend d'année en année plus d'ampleur , explique Véronique Gimenez, élue déléguée à la culture et au Patrimoine. 

 Tout est parti de notre cher buraliste installé en centre-ville. A l'époque, les auteurs venaient lui proposer leur ouvrage qu'il mettait gentiment en évidence dans son commerce. Avec l'aide de la municipalité, nous avons lancé en 2007 le premier salon du livre régional, une fierté pour tous. Aujourd'hui, les écrivains savent qu'ils sont bien reçus et que nous mettons tout en œuvre pour qu'ils se sentent bien à Pignan ».

En effet, à l'image du public venu nombreux, les auteurs qui se connaissent bien apprécient les lieux. Hubert Delobette, fondateur de la Maison d'édition Le Papillon Rouge créée en 2003 est venu de Villeveyrac et ne raterait pour rien au monde l'événement comme chaque année. « Les gens viennent pour rencontrer les écrivains, échanger avec eux et faire leurs achats en prévision des cadeaux de Noël ». A ses côtés, Louis Secondy, auteur montpelliérain de 75 conférences dans l'Hérault et à la rencontre des élèves de 15 écoles héraultaises se plaît à donner les grandes lignes de ses recherches sur les villages de l'Hérault et raconte avec passion sa démarche d'historien professionnel. Comment se fait-il que Mireval soit écarté dans votre dernier ouvrage « Dix villages, dix visages » ?, s'interroge-t-on.

Docteur es-lettres, l'enseignant qu'il fut donne une clé sant trop dévoiler son expertise, « peut être parce que cette commune est tournée vers la mer, les autres vers la garrigue ? », dévoile-t-il d'un ton espiègle.

Pour clore cette belle journée centrée sur les livres des auteurs régionaux, la remise des prix des traditionnels concours de nouvelles et dessins sur le thème « mon livre s’est ouvert », a rassemblé toutes les générations.

Elle a été décernée à :

Catégorie adultes : 1er Prix : Marie-Sylvie Fournier (Pignan) 2ème Prix : Christiane Eden (Pignan) 3ème Prix : Etienne Delpine (Montpellier)Catégorie jeunes : 1er Prix : Claire Bontemps (Cournonterral) 2ème Prix : Harmonie Mancheron (Cournonterral) 3ème Prix : Albin Cournac (Pignan)

Concours de dessins : 1er Prix : Rose Poulaillon (Ecole Lucie Aubrac) 2ème Prix : Elena Faizandié (Ecole Lucie Aubrac) 3ème Prix : Ambre Verraes (Ecole Marcellin Albert)

Pour lire les nouvelles des auteurs primés, consulter le site de la ville de Pignan