Visites Jean Ranc au Musée Fabre

Jusqu'au 26 avril 2020, le musée Fabre présente la première exposition consacrée à Jean Ranc, peintre né à Montpellier en 1674 et qui accomplit une carrière internationale, entre Paris et Madrid.

Visites "découverte" avec A Portée d'Art : les samedis 7 mars et 25 avril à 11h00 à Montpellier

L’image contient peut-être : 3 personnes, intérieur

Deux visites de l’exposition "Jean Ranc, un Montpelliérain à la cour des rois"

Spécialisé dans le portrait d’apparat, Jean Ranc développa un langage pictural fait d’élégance et de raffinement, pour servir le prestige de ses commanditaires.
Grâce aux prêts d’institutions prestigieuses telles que le Museo Nacional del Prado, le Patrimonio Nacional, le Musée national de Stockholm et avec l’aimable concours du Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, l’exposition permet de révéler le talent de l’auteur du très célèbre Vertumne et Pomone du musée Fabre. Avec le concours de nombreux collectionneurs particuliers, l’exposition révèle un très bel ensemble d’œuvres inédites.

Sur inscription06.15.31.21.09 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Tarif : 12 € (visite seule) + (droit d’entrée au musée 6 €)

Rendez-vous 10 mn avant le début de la visite à l’accueil des groupes situé en entrant à gauche dans le musée Fabre au fond du couloir.

Grande rétrospective de Jean-Philippe Charbonnier au Pavillon Populaire

 "Raconter l'autre et l'ailleurs -1944 - 1983 " - Jusqu'au 19 avril 2020 au Pavillon Populaire de Montpellier

Depuis le 5 février dernier, le Pavillon Populaire - espace d'art photographique de la ville de Montpellier - a ouvert ses portes sur une rétrospective concernant " un des grands oubliés de la photographie humaniste française", Jean-Philippe Charbonnier (1921 - 2004).

Dans le sillage de Robert Doisneau et du courant photographique du milieu du XXe siècle, Jean-Philippe Charbonnier attire les foules, à titre d'exemple, plus de 1000 visiteurs ont été séduits par le huitième art le week-end dernier. Ce n'est rien d'exceptionnel quand on parcourt ce bel espace muséal organisé en thématiques géographiques ou sociales placé sous le commissariat d'Emmanuelle de l'Ecotais et la direction artistique de Gilles Mora.

Plus de deux cents clichés sélectionnés  à partir de 11 500 négatifs de planches de contact

Globe-trotter infatigable, il a parcouru différents continents au service du mensuel illustré français "Réalités", revue de luxe format tabloïd la plus influente en Europe depuis 1946 qui sera dissoute en 1978 dont il fut reporter salarié permanent de 1950 à 1974. Tout comme le photographe Édouard Boubat (1923 - 1999) recruté dans l'agence "Réalités", pendant 24 ans, Jean-Philippe Charbonnier a construit une œuvre témoin d'un temps passé sur l'état réel de la France dans ces deux décennies ; mais aussi, à la faveur d'un tour du monde en 1955, il saisit les territoires, équipé de deux appareils, l'un pour la couleur, l'autre destiné au noir et blanc, de l’Alaska à l’île de Sein, de New-York à Kyoto, du désert du Sahara au mythe américain des supermarchés américains ou la ségrégation raciale en Alabama comme son homologue le reporter photographe Raymond Depardon, point commun que l'on retrouvera dans les huis clos des emprisonnés en hôpitaux psychiatriques français "Bons pour l'asile : toute la vérité sur la façon dont on traite, en France, les maladies mentales", reportage publié en 1955 avec un texte d'Hervé Bazin.

un des reportages les plus puissants de Charbonnier, après six semaines de séjours dans différents hôpitaux psychiatriques de France de Sainte-Anne et Maison Blanche à Paris ou à Poitiers en 1955

Des grandes villes mondiales aux quartiers populaires parisiens, un impact sociologique

Eloigné des contingences du reportage événementiel, Charbonnier saisit des sujets-personnages communs pour nous livrer aujourd'hui encore sa perception de l'humanité. En installant une complicité avec les enfants au moyen d'une grimace, c'était sa porte d'entrée pour approcher l'intimité des gens d'alors, des familles - les mal logés - de l'ex-Courneuve ou Clichy représentés comme dans des tableaux, les mineurs du nord de la France se lavant dans une bassine, les bidonvilles de la banlieue parisienne se retrouvent en photographies, signes d'un autre temps dans une approche de la vie "cadence-décadence" pendant la période des Trente Glorieuses. 

"Le scandale des mal-logés", porte de Clichy, Paris, 1952 - épreuve gélatine argentique, tirage moderne - Jean-Philippe Charbonnier 

Une grande rétrospective qui devrait conforter l'engouement du public pour la photographie au même titre que les précédentes expositions de qualité telles que celle d'Andy Summers qui s'était tenue l'an passé  au Pavillon Populaire avec son record de 37 422 visiteurs l De quoi patienter avant l'exposition d'été 2020 consacrée à l'école de New York.

Arrêt de bus à Montgomery, Alabama, Etats-Unis, 1962 - épreuve gélatine argentique d'époque - Jean-Philippe Charbonnier

Pavillon Populaire - Esplanade Charles-de-Gaulle à Montpellier

Entrée libre du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h

Visites guidées gratuites  hebdomadaires :

Tous les mardis, tous les mercredis ( en famille), tous les vendredis  à 16h - Tous les samedis et dimanches à 11h, les samedis à 14h et 16h.
Réservation par e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Visite commentée de l'exposition : Océans plastifiés

Jusqu'au 28 juin  2020, une exposition pédagogique, scientifique et archéologique qui retrace l’invasion des déchets dans les mers et les océans du globe, et présente des solutions pour éviter cette pollution.
L’objectif de cette exposition surprenante est d’expliquer comment tous les jours, nos déchets se transforment peu à peu en une gigantesque soupe de plastique océanique.

VISITE COMMENTÉE DE L’EXPOSITION : Océans Plastifiés

  • Dimanches 22/03, 31/05 et 07/06 à 14h30 et 16h30
  • Mardis et jeudis pour les groupes sur RDV au 04 67 67 82 24 

Avec Florence Richard, chargée des expositions

Interprétation et échanges avec le public des contenus culturels, écologiques et scientifiques de l’exposition : 

  • Mercredis 26/02, 25/03, 22/04 et 03/06 à 14h30

Avec Aude Hautesserre, animatrice environnement

Visites animées des expositions, sous forme de découverte, de jeux. Un moment d’échange pour comprendre le monde qui nous entoure.

Possibilité d’animations pour les groupes (scolaires, étudiants, IME, EPHAD, centre de loisirs, séminaires…) à la demande, sur rendez-vous. 

Les Expositions

Dans le château

Entrée libre et gratuite - Tout public

Lundi au vendredi de 14h à 17h

Le week-end jusqu’à 17h30 (18h à partir de mai). 

Vous ne voulez rien manquer de notre actualité : inscrivez-vous à notre newsletter sur simple demande : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Maison Départementale de l'Environnement
Domaine Départemental de Restinclières
34730 Prades-le-Lez
Tél : 04 67 67 82 20

Retour du Salon des Artistes régionaux à Juvignac

Rendez-vous samedi 22 et dimanche 23 février, de 10h à 18h, salle Lionel de Brunélis

La 36e édition pour le Salon des Artistes régionaux se déroulera pour la première fois dans un espace Lionel de Brunélis entièrement rénové, mettant en valeur les propositions des 38 artistes sélectionnés par un jury composé des lauréats de l'année 2019.

Le collectif Caban'Art vous invite et présentera sur son stand : André Le Corre
 Samedi 22 et dimanche 23 février de 10h à 18h
Espace Lionel de Brunélis - Juvignac (34)

https://www.artmajeur.com/lecorreandre

Le site de l'association  Caban'Arthttps://www.cabanart.fr/?page_id=855

MONDO DERNIER CRI, une Internationale Serigrakike au Musée International des Arts Modestes à Sète

Du 8 février au 20 septembre 2020, MONDO DERNIER CRI, une Internationale Serigrakike au Musée International des Arts Modestes à Sète

seriaP1330470

 mondoCapture

Mondo DERNIER CRI !!
Une Internationale Sérigrafike
8 février – 20 septembre 2020

L’exposition Mondo DERNIER CRI envahit les plateaux du MIAM (Musée International des Arts Modestes) du 8 février au 20 septembre 2020 avec une rétrospective sur 26 ans d’édition du Dernier Cri (plus de 400 livres, 200 estampes en sérigraphies, 5 films d’animations…), le tout augmenté d’un panorama subjectif sur certains acteurs internationaux (ateliers, artistes) croisés par Le Dernier Cri durant toute son aventure éditoriale et sérigraphique.
 
mondo222Capture

La technique de la sérigraphie, plat principal de l’exposition, permet la reproduction d’images via la superposition successive de couches de couleurs sur une feuille à l’aide d’écrans de soie et de films exposés à la lumière. Elle laisse libre court à des œuvres à la fois spontanées et sérielles, conservant une qualité artisanale avec une force primordiale donnée au travail de la couleur.

En sollicitant des artistes de tous les pays, l’exposition défend la propagation d’ouvrages artisanaux à contenu graphique : l’image y a une place prépondérante, réalisée de a à z, de manière souvent collégiale. D’autre part, ces « undergraphistes » sont généralement en marge du marché de l’art et de la grande distribution éditoriale.
 
seriaP1330478

A travers ces procédés de reproduction les personnalités se rencontrent par le biais de festivals et autres lieux d’échange.
Commissaire : Pakito Bolino – Co-créateur de l’association Le Dernier Cri
 
Le Dernier Cri
Basé depuis 1995 à la Friche de la Belle de Mai, Le Dernier Cri est un collectif d’auteurs né du mouvement « undergraphique » (édition graphique alternative autoproduite/ mouvement international).
 
seriaP1330484

Le Dernier Cri s’attache depuis 25 an
 à promouvoir les travaux d’auteurs évoluant à la fois en marge de l’industrie du livre, de l’art contemporain, et à la frontière de l’art brut et de l’art singulier. Tout en étant solidement ancré dans ce qui constitue sa singularité éditoriale (édition d’art artisanale, réalisée en sérigraphie, expertise dans la gestion expérimentale de la couleur), le catalogue du Dernier Cri s’ouvre à des modes narratifs toujours renouvelés et novateurs.


Ce mélange des styles fait du Dernier Cri le véritable laboratoire d’une édition inventive, toujours grinçante et singulière, en prise avec les préoccupations sociétales (hybridation des cultures internationales, mutation de la culture de masse, omniprésence des images).

seriaP1330472mondo444Capture

Bientôt Solid'Art 2020 avec le secours populaire français

La Fédération de l’Hérault du Secours populaire français organise les 6, 7 et 8 mars la 3ème édition de l'expo-vente Solid'ArtLe Salon Solidaire d'Art contemporain se tiendra à la Salle Jules Pagézy près du Polygone à  Montpellier.

Secours populaire

L'art au service des enfants : 70 artistes solidaires

La scène artistique régionale s’est encore fortement mobilisée et toutes les techniques seront présentées : peinture, sculpture, photo, sérigraphie d’art.

Après Hervé Di Rosa en 2019, c’est MIST, le street-artiste Montpelliérain, qui parraine le salon et signe l'affiche.

Les 70 artistes qui ont répondu présents à l'initiative :

Camille Adra - JEF AEROSOL - Anagraphis - Martha Arango - Éric Bavoillot - Léo-Vinh Beauvois - Alejandro Berconsky - Claire BMasimbert - Jean-Paul Bocaj - François BOISROND - Marie-Rose Borrego - Claudine BORSOTTI - Gérard Bru - Clara Castagné – Stephane Carbonne - Gisele Cazilhac - LE CERCLE DES ARTS - Claudia Comelade - Christophe COSENTINO - Bertrand DEHACHE  - Alice De Miramon - ENAER - Hervé DI ROSA - Quentin DMR - Marc DURAN - Sadik FARABI - FAUST - Jean-Marc FIEY - Jean-Jacques François - Pierre Gimenez - Rosario Heins - Arnaud Labarge Sculpteur - Nathalie LE Gall - Bertrand LECOINTRE - Leokadie - Line Up Association - MARA - MIST - Christophe Monteil - NIARK 1 – NOON - OSE - POLAR - SALAMECH - Sébastien Masse - SPEEDY GRAPHITO - Karen Thomas - TOPOLINO - Nadine Vergues - Guy WALTER - Laurent Wile Giordano - ZICHO.

Consulter le catalogue des œuvres présentées

1 enfant sur 3 est toujours privé de vacances

Cette rencontre avec l’art est basée sur une vocation solidaire. Sur chaque vente, les artistes inviteront les acquéreurs à effectuer un don du même montant en soutien à l’association. Les premiers prix sont fixés à 25€.

La somme collectée sera convertie en « journées vacances » offertes aux personnes accompagnées par l’association (une journée vacances = 50 €).

L’année dernière, l’opération avait permis de collecter 20 000 € et contribuer à faire partir 400 enfants et familles accompagnés par l’association dans le cadre de la « journée des oubliés des vacances ». 

Facebook : Solid’Art Montpellier - https://www.facebook.com/events/213887886420483/

Tweeter :  @_Solid_Art 
Insta : @_Solid_Art
 
Rendez-vous les 6-7-8 mars à la salle Pagézy (ancienne Mairie, près du Polygone -1 place Francis Ponge - Montpellier) :
- Vendredi de 16h à 22h
- Samedi de 10h à 19h
- Dimanche de 10h à 19h
Entrée gratuite.

Visite festive le 2 février à l'Arpac

Depuis janvier 2020, Henri-Michel Morat expose sa collection personnelle “ Grands Formats ”. Visite festive en présence d'artistes dimanche 02 février 2020 de 15h à 20h à Castelnau-le-Lez.

« Au départ, je n’étais pas parti pour être collectionneur, mais avec l’A.R.P.A.C, que j’ai fondée en 1982, ça fait 36 ans, j’ai exposé près de 240 artistes. Alors évidemment, ça m’arrive de craquer pour une peinture, ça m’arrive aussi qu’on me fasse un cadeau mais le plus souvent je suis devenu collectionneur par la force des choses », se confie Henri-Michel Morat.

L’exposition est d’ores et déjà ouverte aux heures habituelles jusqu’au vendredi 20 mars 2020.


Une première série d'artistes :

Gheorghe ANGHEL - Christophe ARBIEU - Sho ASAKAWA- Jérôme BAUDUIN - Jean-Louis BEAUDONNET - Elise CABANES - Pierre CELICE - Dominique COFFIGNIER - Henri DARASSE - Michel FOURCADE- Yvon GUILLOU - Elisabeth KROTOFF - Jean-Jacques LE BERRE - Christian MARTEL - Ivan MENARD - Patricia NOBLET - Charles POUDEROUX - Mathieu RENAULT - Claude SARTHOU - Serge UBERTI .

Au cours de cette exposition, il rend aussi hommage à Christian Martel décédé le 18 octobre 2019.

Membre de l’association, ce dernier était aussi extrêmement attentif au travail des autres artistes…

Un indéniable “ savoir peindre ” pouvant, par nécessité, aller jusqu’à la séduction esthétique, mais constamment remis en question, voire de façon fracassante, par une sincère nervosité du geste dont la brutalité coexistait avec une extrême subtilité dans le choix des couleurs…

L’A.R.P.A.C - Association Régionale pour la Promotion de l’Art Contemporain.

511, Avenue de la Pompignane. 34170 - Castelnau-le-Lez - 

Accès à L'A.R.P.A.C :

Attention, il y a maintenant sur La Pompignane de Castelnau-le-Lez, deux immeubles de construction récente, la Résidence Castella au 501 et le Vintage au 515, qui enserrent l'Allée Marie Banégas au 511.
L'entrée est étroite et L'A.R.P.A.C est au bout de l'Allée.
De 15h00 à 19h00. Fermé le lundi.

Selphish aborde l’exposition de soi sur internet

Selphish, exposition collective avec Martin John CallananAlix DesaubliauxLauren McCarthy!Mediengruppe Bitnik, curateurs Thierry Fournier et Pau Waelder, à Mécènes du sud Montpellier-Sète, 13 rue des Balances Montpellier, du 11 mars au 7 juin 2020, vernissage le 11 mars à 18h.

Selphish - l'exposition de soi


Selphish aborde l’exposition de soi sur internet, à travers quatre œuvres qui se renouvellent chaque semaine pour former chaque fois le portrait d’une nouvelle personne du public. Le projet s’intéresse à la manière dont on forme une image de soi sur les réseaux, et comment nos données en témoignent.

L’exposition est constituée de quatre œuvres génératives créées par quatre artistes invité·es : Martin John CallananAlix DesaubliauxLauren McCarthy et !Mediengruppe BitnikLes quatre œuvres vont se renouveler toutes les semaines pendant trois mois pour créer douze fois le “portrait” d’une nouvelle personne, à partir de ce qu’elle poste sur les réseaux : ils vous invitent à être l’une d'entre elles. 

Ce que vous postez (sur Instagram et/ou Facebook et/ou Twitter, Youtube, vos images, vidéos, textes… Et ce, depuis la date que vous choisirez), deviendra le matériau des quatre œuvres de l’exposition, pendant votre “semaine d’exposition” qui aura lieu entre le 12 mars et le 7 juin.

Vous n’avez pas besoin d’habiter Montpellier pour participer.

Alors toute l'exposition sera consacrée  À VOUS  UNIQUEMENT VOUS  ET SEULEMENT VOUS  pendant une semaine :

Tout savoir sur : http://www.selphish.me/

Pour participer, envoyez-nous simplement un email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Galerie-Atelier de l'association Les Amis du Garage

LES AMIS DU GARAGE 27 Rue Paul Doumer 34690 Fabrègues. 06 32 66 01 86
    L’association ouvre un espace à des activités artistiques et culturelles, des échanges, des expositions dans le respect d’un engagement humaniste et laïque.
L’ATELIER DES AMIS DU GARAGE a été créé en mars 2006 par un petit groupe d’amis. Depuis, le groupe s’est étoffé et a accueilli de nouveaux compagnons.
L’association ouvre l’espace du garage à des activités artistiques et culturelles, des échanges, des expositions, des rencontres, dans le respect de l’engagement humaniste et laïque qui était celui de ROBERT, mécanicien poète et créateur de ce lieu.
L’atelier est ouvert le lundi de 14 à 18 heures et à partir de 20 heures 30, les mardis et vendredi de 14 à 18 heures . Peintures acrylique ou huile, aquarelle, pastels, encres, gravure, chacun choisit son activité et chacun s’enrichit des expériences partagées.
Christina WEISING et Alix BATHFIELD, les professeurs, assurent chacune un cours mensuel, emmenant les adhérents dans le voyage de la couleur et de la matière. Avant elles, Michel PUECH les a initiés à la peinture à l’huile et à la gravure taille-douce, après que Mohammed ATIF leur ait ouvert les portes de la calligraphie et de l’abstraction. Au tout début de l’histoire était Claire GODEFROID qui a su provoquer cette envie de peindre et de tenter cette aventure. Enfin, l’atelier est mis régulièrement à disposition de Joël Monnier qui organise des stages de dessin et peinture à l’huile.
Parallèlement, Dominique AUSSENAC, a su organiser de belles soirées musicales et poétiques.
Ponctuellement un espace galerie est aménagé  pour les expositions. La prochaine aura lieu du 27 mars au 7 avril 2020 et présentera des dessins, gravures taille-douce, aquarelles et peintures à l’huile de Michel PUECH.

Ode à la nature, Christian Puech

La ville de Montpellier organise une exposition photographique à ne pas manquer : « Peuples autochtones : odes à la nature ». Les photographies ont été prises par Christian Puech,  qui est également le commissaire de l'exposition. Cette exposition aura lieu  du 20 janvier au 14 février  2020 à l’Hôtel de ville de Montpellier. Entrée gratuite. 

 

 

 

   

Lundi 20 janvier 2020, à l'Hôtel de ville de Montpellier, avait lieu le vernissage de l'exposition gratuite des photographies de Christian PUECH, intitulé PEUPLES AUTOCHONES - Odes à la nature, exposition qui se prolonge jusqu'au 14 février.

Président de l'association Témoins au bout du monde, né à Montpellier, Christian Puech, architecte, peintre et défenseur de l'environnement, s'engage très vite pour la défense des peuples et cultures.
Appareil photo en bandoulière, grand voyageur, il part à la rencontre de ces différents peuples, traverse en solitaire l'Amazonie, vit avec les peuples Tikuna et Guarani et s'intéresse à leur conception du monde, à leur vie. D'une grande ouverture d'esprit, il espère en la nature humaine et saisit leur authenticité au travers de photos prises sur le vif...

A l'heure où enfin, l'homme prend conscience du dérèglement climatique et de l'urgence à réagir, cette exposition nous présente, à travers 62 magnifiques photos et 6 grands paysages,  les modes de vie des Guarani et Huaroni d'Amazonie, des Vézos de Madagascar, des Afar et Bedja d'Afrique de l'Ouest, des Mayas du Guatemala, des tribus les plus reculées de l'Himalaya que Christian Puech a rencontrées.
Nous avons pu interviewer Christian Puech ; son émotion est intense et ses propos sont d'une sincérité sans faille. Il a constaté de visu les dégâts humains commis sur notre environnement et liés au profit. Il partage la conviction que ces tribus, grâce à leur mode vie en totale osmose avec la nature doivent nous servir d'exemple.

De cet indien équatorien qui communique avec les oiseaux à cette dame âgée éthiopienne profitant sereinement d'un doux rayon de soleil, en passant par Raoni, cacique yanomami du Brésil et ces pêcheurs nomades de Madagascar, Christian Puech commente ces photographies la voix emplie d'émotion. Il nous relate ces peuples avec lesquels les échanges sont profonds, sincères et qui malgré ce qu'ils traversent et/ou ont traversé sont toujours vrais, authentiques, heureux de vivre.
Et pourtant, ces populations ont été décimées, des centaines d'enfants ont été enlevés, la déforestation est en marche; des travaux gigantesques entrepris dans des parcs naturels occasionnent non seulement des dégâts environnementaux mais également d'importantes pertes humaines. Mais tout cela est à peine révélé et quand l'un d'entre eux vient interpeller notre monde dit civilisé personne ne s'inquiète de savoir pourquoi il a disparu... Notre monde, nos politiques parlent beaucoup d'écologie, de sauvegarde de la nature mais les intérêts financiers sont tels que l'on ne sauvegarde pas ce qui peut encore l'être.
Défenseur de la biodiversité et de l'écologie vraie et non politique, Christian Puech conclut son entretien par cette très belle phrase : "il est important que les gens s'intéressent à ces peuples qui peuvent nous apprendre quelque chose avant de disparaître".


   

 

   

 

  » télécharger ici le livret de l'exposition

découvrir son association  ou contacter directement Christian Puech: cliquer ici 

M.T.Nègre

Nouvelle expo à Baillarguet

Les Amis de Baillarguet ont le plaisir de vous inviter à la Chapelle de Baillarguet le 25 janvier à 17h30

au vernissage de l'exposition "Imaginations textiles"  avec les photographies de Jean-Claude Desmaretz et  les peintures de Régis Morin 

Cette exposition sera ouverte les WE du 25/26 janvier et du 1er/2 février 2020 de 15h à 18h30 .


Jean Claude Desmaretz 

Amoureux d’art il flâne entre photographies et peintures faisant de sa table graphique une palette qui lui est propre. Harmonie des couleurs, interprétation des formes, le flou, le net, Jean Claude Desmaretz fait oublier la technique pour faire place à l’émotion. 

Régis Morin 

La couleur comme leitmotiv, il laisse libre court à son imagination au travers de paysages intérieurs et de formes sujettes à interprétations diverses. Inspiré par les photographies, Régis Morin a pour cette exposition repris la thématique textile à son compte pour créer des formes mouvantes et colorées. 

Dans ce voyage commun, la fluidité des satins, la transparence des tulles, la douceur des lainages, la légèreté des cotons et la brillance des soies, le papier, la toile, les couleurs se conjuguent pour composer une harmonie poétique et colorée.

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos