Artisans d'art à La Nef de Montpellier

Du 17 mai au 15 juin 2019 au sein de l'ancienne Chapelle de La Visitation, rue de l'Université, La Nef boutique d'Ateliers d'Art de France présente une exposition-vente des 18 artistes réunis autour de l'art urbain.

Des créations uniques françaises en vente

Vous pourrez notamment y voir les pièces en tissus sérigraphiées d’Anne Fontaimpe tandis que la jeune mosaïste Paulina Okurowska présentera des tableaux en bas-relief en ardoise ancienne gravée qui représentent des paysages d’immeubles. L’ébéniste Julien Lachaud propose son cabinet en bois de sycomore, ébène du Gabon réalisé en collaboration avec le street-artiste Bims. La céramiste Mathilde le Mancq dessine sur ses plaques de grès des décors ajoutés au pinceau pour en faire des cubes décoratifs très expressifs. De son côté, Natalie Sanzache sculpte des luminaires, elle a imaginé une collection capsule avec le graffeur Adrien Roubens où le béton vient à la rencontre du graffiti. 


Des performances hors les murs rue de l'Université

Le samedi 25 mai, suite au succès de l'an passé, les 18 street artistes qui exposent à la Nef sont invités à réaliser des œuvres collaboratives pour célébrer l'art urbain sur l'esplanade de l'Agora, la Cité de la Danse, c'est l'Artgora Live dans le centre historique de Montpellier.

Au programme de 10h à 19h, ce seront 18 artistes français et étrangers qui sous les yeux du public se produiront : 
css JPG, R. D’Om, Primal, Arkane, Aude B., Sancko & Out of Black, Sunny Jim, Cayn Sánchez, Adrien Roubens, Clara Langelez, Zoulette, Zico, Tisma, Siou, Olivier Bonhomme, Eaner, Dr Ponce, Freaks The Fab.

La Nef - 41 rue de l'Université - Montpellier
Ouverte du mardi au samedi de 10h à 13h - de 14h à 18h

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes