Taxe d'habitation : le tollé

Dur à avaler

Ménage de retraités de l'enseignement,et n'ayant que notre retraite pour revenu,on nous dit que nous faisons partie des 20 % des français les plus riches,ceux qui continueront de payer la taxe d'habitation. D'autre part il est reconnu qu'en France les enseignants sont sous-payés. Dure à avaler la cohérence.

Claude Albarèdes

La goutte d'eau qui fait déborder le vase des retraités

Indépendant, retraité, ayant travaillé toute ma vie à raison de70 heures par semaines et ayant élevé 3 enfants, j'ai bien du mal à accepter les flottements d'un gouvernement que je soutenais jusqu'ici. Le retour de la taxe d'habitation pour les "20% de riches" dont moi  n'ayant pas d'autres revenus que ma retraite alors que les 1% des vrais riches se débrouillent pour échapper à l'impôt. Je viens enfin de comprendre ce que veut dire "président des riches" : celui qui protège les vrais nantis et  va puiser dans les classes moyennes l'argent qu'il a généreusement distribué aux  gilets jaunes... Après les hausses de CSG, le gel des retraites, la remise sur le tapis de la taxe d'habitation est le pompon, la goutte qui fait déborder le vase. Le dindon ne votera plus Macron.

Gérard Martinez

Aberration

Le retour de la taxe d'habitation est une aberration !  Cela va encore accroitre les clivages et les tensions entre les citoyens. A ce rythme on va bientôt désigner les citoyens bons pour la guillotine : ceux qui gagnent plus de 2500 euros par mois...

Pierrette Legrand

Ce gouvernement est fou

Avec le retour de la taxe d'habitation, le gouvernement perd ses derniers soutiens : les cadres, la classe moyenne, les indépendants, les retraités... Necker, ministre des finances de Louis XVI n'aurait pas fait mieux...

Yves Durand

Montpellier secret et insolite

Montpellier secret et insolite
Les trésors cachés de la belle languedocienne

par Marie Susplugas

Montpelliéraine de naissance, historienne de formation, Marie Susplugas a enseigné à l'Université Paul-Valéry de Montpellier. Journaliste indépendante, elle publie régulièrement des articles sur le patrimoine du Languedoc-Roussillon. Elle est également l'auteur d'une Histoire du Languedoc aux éditions Ouest-France et de Montpellier Impressions, chez Études et Communication.

"J'ai reçu ce livre. "Montpellier secret et insolite" est un ouvrage que je trouve assez complet sur les petits secrets de la ville. Il est richement illustré et la mise en page est attrayante. J'ai seulement quelques petits reproches à faire. Il n'y a pas de carte de la ville et de plan de l'Écusson dans le livre sur lesquels seraient placées les curiosités traitées dans les pages. Pour chaque curiosité on donne les adresses, mais il faut se doter d'un plan de la ville ou aller sur Google Map pour les situer. Le livre n'est pas censé être un prodige d'exhaustivité dans la liste des curiosités traitées, des éléments sont immanquablement absents comme les halles Laissac, la fontaine Font Putanelle ou la roue en pierre de la rue St Ursule, mais les éléments importants sont là, plus quelques bonus alléchants comme le restaurant la Diligence de hôtel de Varennes ou la Boite à Musiques de l'Hôtel du Palais. L'ouvrage insiste d'ailleurs sur le fait qu'à Montpellier il y a de nombreux hôtels particuliers qui cachent derrière leurs façades des trésors d'architecture et d'art appliqué, cages d'escaliers, peintures, voutes, etc. Par soucis de complétude la lecture de ce livre devrait être enrichie par la visite de ce site, bien plus exhaustif que le livre de quelqu'un qui connait bien et aime sa ville. " - Jean-Luc Drevillon. (» Amazon)