L'évolution de l'épidémie dans chaque département va être présentée

A partir de jeudi 30 avril, le point quotidien de la direction générale de la Santé sur le coronavirus en France dévoilera la situation dans chaque département. A partir du 7 mai, la différenciation entre départements "rouges" (mortalité excessive) et "verts" sera dévoilée.


DECONFINEMENT - Le gouvernement a placé 35 départements en "rouge" - dont l'ensemble de l'Ile-de-France et le quart nord-est du pays - selon une carte provisoire correspondant ce jeudi à la circulation du coronavirus et aux tensions sur les capacités en réanimation, avant le déconfinement prévu à partir du 11 mai. Cette carte a été dévoilée par le ministre de la Santé Olivier Véran lors du point quotidien sur l'épidémie.

Les départements métropolitains doivent être départagés le 7 mai entre "rouges" et "verts". Dans ces derniers, une moindre présence du virus permettra d'organiser un déconfinement plus large.

BILAN FRANCE - 24.376 personnes sont mortes du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, 289 en plus lors des dernières 24 heures, annonce le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Le nombre de patient hospitalisés (26.283) est de nouveau en baisse (- 551), de même que celui des patients en réanimation (- 188 à 7.166).

MUGUET - Les ventes de muguet chez les fleuristes ne seront possibles demain que "sur livraison et en retrait de commande", indique le gouvernement, soulignant que les règles "qui ont conduit à l'interdiction d'activité de la plupart des commerces" ne "sont pas levées, y compris pour le 1er mai". 

La Fédération française des artisans fleuristes avait initialement indiqué dans l'après-midi avoir obtenu auprès du Premier ministre l'autorisation de vendre le traditionnel brin porte-bonheur devant les boutiques de fleurs, fermées au public depuis le 17 mars comme la plupart des autres commerces.Les Etats-Unis et la Chine bloquent au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution réclamant une "coordination renforcée" face à la pandémie. "C'est un blocage majeur, personne ne bouge", résume un diplomate sous couvert d'anonymat. "On fait du sur-place", confirme un autre. En discussion depuis des semaines, le texte franco-tunisien prévoit de soutenir un appel datant du 23 mars du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres à un cessez-le-feu dans le monde pour faciliter la lutte contre la pandémie.

"Le plus dur est devant nous", déclare le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, soulignant que la contraction de 5,8% du produit intérieur brut au premier trimestre constitue "une véritable alerte" sur "la violence du choc économique" que connaît la France et sur "la nécessité de reprendre l'activité". Il avertit à l'Assemblée qu'à partir du déconfinement le 11 mai, une période s'ouvrira de "faillites" et de "destructions d'emplois".

Plan de déconfinement progressif à partir du 11 mai 2020

Plan de déconfinement départemental dévoilé le 30 avril 2020

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté, mardi 28 avril à l'Assemblée nationale, le plan de déconfinement progressif à partir du 11 mai 2020, si les indicateurs médicaux sont favorables. Le déconfinement ne sera pas le même dans toutes les régions du pays, il doit être adapté à la réalité sanitaire locale. Le confinement avait été instauré le 17 mars dernier pour lutter contre la propagation de l'épidémie de coronavirus.

Un déconfinement progressif par région

La date du 11 mai 2020 marquant le début du déconfinement dépend des indicateurs médicaux dans les différentes régions. La décision sera prise le 7 mai pour maintenir ou non cette date. Si les indicateurs épidémiologiques ne sont pas au rendez-vous le 7 mai, le déconfinement ne sera pas maintenu le 11 mai ou sera plus strict.

Le déconfinement sera progressif. Une première phase durera du 11 mai au 2 juin avec ouverture progressive de certains établissements ou lieux accueillant le public. S'il n'y a pas de retour de l'épidémie, une deuxième phase sera mise en œuvre jusqu'à l'été.

Le plan de déconfinement ne sera pas le même dans tous les départements et régions de France. En fonction du nombre de porteurs du Covid-19 identifiés, du taux d'occupation des services hospitaliers et des capacités de tests, des spécificités territoriales seront mises en place par les élus locaux.

Une carte des départements rouges et verts

Une carte des départements sera prochainement établie et évoluera jour après jour. Sur la base des informations de la carte du 7 mai prochain, certains départements en vert peu touchés par l'épidémie pourront déconfiner à partir du 11 mai. Dans les départements en rouge ayant un taux élevé de circulation du virus, la date de déconfinement sera repoussée ou des mesures plus strictes seront mises en place.

À partir du 7 mai, cette carte sera actualisée quotidiennement avec les données de Santé publique France. Trois critères servent à établir la classification des départements : taux de circulation du virus, capacités hospitalières en réanimation, capacité locale de tests de détection des porteurs du virus. Si un seul de ces critères n'est pas validé, le département restera en rouge.

Tests de dépistage et isolement des porteurs du virus

Afin d'isoler les porteurs du Covid-19 et d'endiguer l'épidémie, des tests massifs (700 000 tests par semaine à partir du 11 mai) seront réalisés sur les personnes présentant les symptômes du coronavirus mais aussi sur tous ceux qui ont été en contact avec des personnes déclarées positives. Ces tests virologiques seront pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie.

Les personnes déclarées positives au test PCR (par prélèvement naso-pharyngé) devront s'isoler afin de casser la chaîne de transmission. Elles pourront choisir entre un confinement strict à domicile ou dans un hôtel mis à leur disposition.

La page Facebook Faits divers à Cette

Toutes les semaines un article de Christian Lagarde sur des faits divers qui se sont déroulés à Cette (Sète).

La page de Christian Lagarde : https://www.facebook.com/faitsdiversacette/

" Les CENT DEUX ANS de Pâquette "


Encore plus de faits divers ?

Christian Lagarde nous ravi chaque semaine avec ces faits divers sur la ville de Cette, que nous connaissons maintenant sous l’appellation de Sète. Il y a 100 ans, cette ville n’a pas été épargnée par la grippe espagnole, responsable de millions de morts. En réalité, cette grippe n’avait rien d’espagnole. Mais pour les faits divers en France à cette époque, il était inconcevable d’évoquer les nombreux morts dans les troupes françaises, alors en guerre contre les Allemands. Il était bien plus facile de détourner l’attention et d’évoquer cette épidémie en Espagne, qui était pays neutre dans ces affrontements. Aujourd’hui, à Sète et plus largement en France et dans le monde entier, nous sommes une nouvelle fois touché par un autre virus : le coronavirus. Cette pandémie est source de grand stress pour bon nombres d’entre nous, entre les conséquences médicales et l’impact sur les entreprises. Le taux de chômage n’a jamais été aussi haut. Si vous avez besoin de suivre l’actualité France, coronavirus et faits divers, c’est ici que cela se passe. Vous pourrez vous tenir au courant de tout ce qui se passe sur Sète, en France et au niveau mondial, en lien avec le Covid et également bien d’autres informations toutes aussi importantes. Vous pouvez également être touché par ces disparitions, comme celle de la petite Maddie McCann. Elle aurait été aperçue vivante au Portugal, alors qu’en même temps, un Allemand serait soupçonné de son enlèvement et de l’avoir tué ensuite. L’actualité est toujours en mouvance. Si vous désirez vous tenir informé des dernières informations à Paris, Bordeaux ou Marseille et sur bon nombre de sujets, il s’agit clairement de choisir un site qui suit de près l’actualité, comme celui de lescrieursduweb.com. Actualités, sociétés, divertissements, people, c’est l’adresse à ne pas manquer. Vous aurez de quoi discuter avec votre entourage et vous serez au courant bien avant vos connaissances.

Montpellier : le CHU co-fonde une start-up

En faisant partie des fondateurs de la start-up, le Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier et ses équipes réalisent la première participation d’un CHU français dans une entreprise dédiée au développement de la médecine de demain. 


Une première pour le directeur général Thomas Le Ludec nommé en 2016 à la tête du CHU 

L'unité IRMB valorisée

La start-up MedXCell Science SAS est en effet dédiée au développement et à la mise sur le marché de thérapies cellulaires innovantes ciblant les maladies ostéo-articulaires, comme par exemple l’arthrose. Cette start-up montpelliéraine permettra, à terme, de démocratiser des traitements de pointe faiblement invasifs aux capacités régénératrices. Pour la majorité de ces pathologies ostéo-articulaires, les traitements actuels sont uniquement symptomatiques et ne ciblent pas la cause du dysfonctionnement.

MedXCell Science SAS valorise la recherche clinique du Professeur Jorgensen, Directeur de l’IRMB, Institut de médecine régénératrice et de biothérapie de Montpellier, qui a testé avec succès l’utilisation de cellules souches pour soigner la maladie arthrosique et la pathologie discale - mal de dos avancé - ainsi que l’expertise et le brevet du Professeur De Vos.

 Le bio-incubateur Cyborg porté par le CHU 

MedXCell Science SAS exploitera plusieurs technologies mises au point dans le cadre des activités de recherche du CHU de Montpellier et de ses partenaires notamment l’Inserm et l’Université de Montpellier. Cette nouvelle société sera hébergée dans l’incubateur Cyborg, sur le campus Gui de Chauliac-Saint-Eloi, en liaison étroite avec l’Institut de Médecine Régénératrice et de Biothérapies, au plus près des activités de soin et de recherche.

Cette forte synergie permettra une création d’emplois et d’activité économique durables sur la métropole montpelliéraine.

La start-up est également co-fondée par MedXCell SA, une société suisse spécialisée dans les thérapies innovantes, dont l’objectif est de devenir leader mondial dans la médecine régénératrice et la médecine du sport, notamment grâce à son large réseau international dans le sport professionnel. Ces traitements novateurs bénéficieront autant aux sportifs d’élite qu’aux très nombreux patients atteints de maladies ostéo-articulaires à travers le monde, ces derniers représentant un enjeu majeur de société.

Un bel été pour la destination Hérault

Selon  Tourisme Hérault : ce fut un bel été pour la destination Hérault. . .

Septembre, c’est la rentrée, mais pour la destination Hérault c’est aussi l’été indien et les vacances qui continuent, avec plus de 3 millions de nuitées touristiques attendues !

Hérault, La Grande Motte, Port, Bateaux

 

"Et les professionnels héraultais ont le sourire, car le niveau des réservations pour septembre est très prometteur ! Ils comptent bien conforter les bons résultats du mois d’aout, où soleil et chaleur ont boosté la fréquentation !"

Pour l’hôtellerie héraultaise, 2018 est un excellent cru, qui conjugue augmentation des taux d’occupation et hausse du chiffres d’affaires !

Montpellier a accueilli 6 congrès internationaux durant l’été, ce qui a permis aux établissements hôteliers de bénéficier de l’arrivée de clientèles lointaines américaines et asiatiques, en plus des séjours des vacanciers ! Pour les autres modes d’hébergement, résidences de tourisme, campings ou villages de vacances, le bilan est aussi positif, avec un chiffre d’affaires supérieur à celui d’août 2017 pour 4 établissements sur 10 !

Les professionnels témoignent d’un bon niveau de fréquentation française et d’une progression des clientèles traditionnelles, notamment allemandes et néerlandaises. Si l’effet « Coupe du Monde » s’est bien sûr fait sentir en Hérault comme ailleurs, retardant les arrivées en juillet, le cœur de saison s’est prolongé jusqu’à la fin du mois d’août .

A noter que le département de l’Hérault comptabilise chaque année 14 millions de nuitées sur le mois d’août !

Seules les agences immobilières ont affiché des résultats globalement en recul sur l’ensemble de la saison. Concernant les activités, la chaleur a été bénéfique aux consommations en terrasse ou au bord de l’eau, ce qui a dynamisé le chiffre d’affaires des restaurants et des plages privées, très satisfaits de leur activité estivale !

La canicule semble à l’inverse avoir ralenti la pratique des activités de pleine nature . Les professionnels des loisirs sportifs et culturels espèrent un regain d’activité sur les weekends de septembre, avec pour point culminant les traditionnelles journées du patrimoine.

« loto du patrimoine » en Occitanie

Les projets qui vont bénéficier de la Mission Patrimoine en Occitanie :

L'Hôtel de Polignac à Condom, le Château de Termes (11), Temple protestant de Gallargues-le-Montueux (30), Ancienne tuilerie de Blajan (31) Château de la Salvetat-Saint-Gilles (31) Domaine de Bonrepos-Riquet (31) Église de Saint-Béat (31) Pigeonnier de Grubel à Fourquevaux (31) Platanes du Canal du Midi à Toulouse (31), Chapelle des Pénitents à Mèze (34) Abbaye de Marcilhac à Marcilhac-sur-Célé (46) Château de Castelnau-Bretenoux à Prudhomat (46) Grange-étable de Saint-Michel de Cours à Bellefont-La Rauze (46) Église Saint-Calixte de Cazaux (65) Casino de Vernet-les-Bains (66) Caves Byrrh à Thuir (66).

L’Etat, à la demande du Président de la République, avait confié à Stéphane Bern une mission appelée « Patrimoine en péril ».
Son but : sauvegarder des sites emblématiques du patrimoine français. Près de 2000 sites ont ainsi pu être identifiés : châteaux, églises, moulins, théâtres, fontaines...

FDJ a été choisie pour contribuer au financement de cette mission, et devient ainsi mécène de la Fondation du patrimoine pour 3 ans, et la Fondation d’entreprise FDJ mécène majeur du programme Patrimoine-Emploi.

En plus de ce mécénat, FDJ finance le fonds « Patrimoine en péril » grâce aux mises sur ses jeux "MISSION PATRIMOINE", qui permettront à la Mission Bern de sauvegarder et de rénover 269 projets partout en France.

En savoir plus sur : https://www.missionbern.fr/projets/

Le Festival " Tous sentinelles ! " revient pour sa 2ème édition !

Du 26 au 30 septembre 2018, le festival ” Tous sentinelles ” se déploie sur la façade méditerranéenne d’Occitanie. Une trentaine d’animations en région Occitanie avec des expositions, projections, spectacles, sorties nature, conférences. 

tinellCapture

Une trentaine d’animations vous sont proposées dans le Gard, l’Hérault, l’Aude et les Pyrénées-Orientales  pour devenir Sentinelle de la mer pendant 5 jours !

Proposé dans le cadre des Sentinelles de la mer Occitanie, le Festival ” Tous Sentinelles ! ” est l’occasion de découvrir la biodiversité marine et littoral du territoire, de rencontrer les associations porteuses de programmes de sciences participatives et d’apporter votre contribution à la science en collectant des données !

Au programme :

Mercredi 26 et jeudi 27 septembre – Projection et Conférence

Pour se mettre à l’eau, une projection du biopic sur le célèbre Jacques Mayol au Ciné-Mistral de Frontignan et une conférence sur les hippocampes avec Patrick Louisy et Nicolas Bierne le jeudi 27 septembre à PlanetOcéan Odysseum de Montpellier.

Vendredi 28  septembre – Journée institutionnelle, inauguration et spectacle d’impro !

Une journée institutionnelle à l’intention des porteurs de programmes du réseau, des gestionnaires d’espaces naturels et de la communauté scientifique aura lieu à la Maison Régionale de la Mer à Sète afin d’échanger sur les données de sciences participatives et leur intérêt dans la gestion des milieux et des études scientifiques. La journée se terminera par une inauguration du festival en présence de Mme Agnès Langevine, (vice-présidente de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée en charge de la Transition Écologique et Énergétique, de la Biodiversité, de l’Économie circulaire et des Déchets), suivie d’un spectacle de la compagnie d’improvisation The Five Wookies, ouvert à tous sur inscription.

Samedi 29  septembre – Village des sentinelles, projections, expositions, rencontres.

Un Village des Sentinelles à Sète, à la Maison Régionale de la Mer. L’occasion de rencontrer différentes associations du réseau (Ailerons, Cybelle Planète, Labelbleu, LPO Hérault et RTMMF), de venir écouter des conférences sur la biodiversité marine (oiseaux, requins, tortues etc.), de participer à un ciné-débat sur les aires marines protégées, d’admirer des expositions, et de regarder la création, en direct, d’une œuvre d’art composée avec les déchets ramassés au bord de la lagune par l’artiste plasticien DH.

Seront aussi proposés des cinés-débat à Port-Leucate et au Grau-du-Roi. Durant toute la durée du festival, l’Institut Marin du Seaquarium sera également aux couleurs des sentinelles et mettra en lumière l’ensemble des programmes du réseau.

Samedi 29 et dimanche 30 septembre – Sorties nature !

De nombreuses sorties nature aussi bien sur le littoral qu’en mer auront lieu : sorties bateau à bord du Laisse Dire, de l’Étoile de Thau et du Sea Explorer, de balades littorales plongée en bouteille. Vous pourrez également participer à la sauvegarde de notre littoral en participant à des ramassages de déchets notamment sur les communes de Gruissan, Sète et Grau du Roi.

De nombreuses associations membres du réseau Sentinelles de la mer Occitanie et partenaires se sont réunies pour vous transmettre leurs connaissances à travers un programme riche et diversifié. 

Suivez toute l’actualité des Sentinelles de la mer sur :

www.facebook.com/SentinellesdelaMerOccitanie 

Et découvrez le réseau sur : www.sentinellesdelamer-occitanie.fr

 

5 jours - 34 animations

Inscrivez-vous dès maintenant !

Infos : 06.95.53.78.81

Télécharger la programmation

Festival Les Automn’Halles 2018

Les Automn’Halles, festival du livre de Sète, parrainées par Lydie Salvayre, ont choisi pour leur 9e édition d’explorer la problématique « Penser le présent ».


Elles accueillent les 29 et 30 septembre, sur la place Aristide-Briand et à la médiathèque François-Mitterrand, des éditeurs et plus d’une cinquantaine d’auteurs, parmi lesquels des primo-romanciers et des écrivains de la rentrée littéraire 2018.

Si la littérature générale y tient une grande place, les livres jeunesse, les ouvrages de voyage, d’art et ceux ayant trait au patrimoine sétois ne sont pas oubliés.

Affiche Festival Les Automn'Halles

Entretiens et tables rondes ponctueront le week-end sur des thèmes aussi divers que « Fanatisme et liberté » ; « Écrire pour la jeunesse, quelle transmission ? » ; « Algérie mon amour » ; « Fidélités d’Albert Camus : l’Algérie et l’Espagne »…

Avec les auteurs et éditeurs invités : Sophie Adriansen, Nourdine Bara, Jean-Pierre Barou, Azouz Begag, Yahia Belaskri, Bernard Bloch, Geneviève Brisac, Sylvie Crossman, Sophie Daull, Jean-Charles Domens, Bruno Doucey, Olivia Gazalé, Yves Gourmelon, Moni Grégo, Mahir Guven, Jean-Noël Pancrazi, Lydie Parisse, Corine Pelluchon, Colombe Schneck, Omar Youssef Souleimane, Muriel Szac, Bertrand Visage. 
Et de nombreux auteurs signeront leurs livres dans les allées du Festival. En outre, l’écrivain René Frégni animera un atelier d’écriture le samedi 29 septembre à la médiathèque François-Mitterrand. 
Et des étudiants de la filière Arts Plastiques de l’université Paul-Valéry de Montpellier relèveront le défi d’une performance, autour du kiosque : « traduire picturalement la phrase d’un écrivain. »

À noter, des avant-premières dès le mercredi 26 septembre : lecture-spectacle d’une création de Moni Grégo au musée Paul-Valéry Camus l’Africain avec Yves Ferry. Le film de Luis Puenzo L’Histoire officielle, au Comœdia, le jeudi 27. Des rencontres avec des scolaires le vendredi 28 ; le même jour, l’ouverture officielle à 17 h 30 sur le parvis de la médiathèque François-Mitterrand et le vernissage de l’exposition photos et peintures de Michel Rauscher seront suivis d’une lecture-performance par Nourdine Bara au Bar-Restaurant La Villa.

 

Le programme détaillé est ici : https://www.festivaldulivredesete.com/programme
Et les utilisateurs de Facebook peuvent suivre l’actualité du Festival sur la page dédiée @festivallesautomnhalles.

Du 26 au 30 septembre 2018

Adresse : Place Aristide-Briand
34200 SETE - Hérault 
Place Aristide-Briand et médiathèque François-Mitterrand

Evénement gratuit

Site web : https://www.festivaldulivredesete.com/

Un week-end 100% culture au château de Castries

Les Journées Européennes du Patrimoine - JEP - des 15 et 16 Septembre prochains auront cette année à Castries une saveur particulière.
Le château, point de mire de ce genre d'activité culturelle et festive, va en effet entrer dès le 17 Septembre dans une phase de profondes modifications intérieures et extérieures destinées à lui redonner un éclat digne de son passé.

Les trois prochaines années vont donc voir se fermer temporairement les salles les plus chargées d'histoire du château, pour restauration et rénovation. Cette année 2018 est donc l'occasion d'une dernière visite du grand escalier, de la salle des États et de la salle à manger dans leur état actuel.

Lors de ces deux journées, pour ces visites ainsi que pour les visites du parc et de l'aqueduc, vous serez orientés et guidés par des personnages en costumes représentatifs des diverses périodes glorieuses du château. Une bonne occasion de discuter un peu d'histoire et d'apprécier les rôles que les membres de la famille de La Croix de Castries ont pu jouer par le passé.

Une exposition sur Castries installée sur la terrasse des bassins, simple et ludique, ainsi qu'une exposition dans l'Orangerie qui portera sur l'Aqueduc, son histoire et sa restauration en cours grâce aux nombreux débroussailleurs actifs depuis 15 ans, permettront de compléter votre connaissance de ce riche patrimoine historique. 

Ces journées seront aussi l'occasion de visiter le troisième salon du livre et des illustrateurs se déroulant au château de Castries.

Organisé par l'Espace Culturel des établissements Leclerc et l'Association des Amis du Château de Castries - AACC - sur le thème national de "l'Art du Partage", il permettra à 36 auteurs de dédicacer leurs livres, sous un chapiteau installé dans la cour d'honneur.
Une dizaine d'illustrateurs et illustratrices, regroupé(e)s autour de l'artiste Castriote Sophie Griotto, présenteront leurs œuvres et trois illustratrices animeront des ateliers thématiques pour les jeunes (6 à 12 ans). Pour cette dernière activité une inscription sera nécessaire via l'adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

JEP18 au château de Castries, 15 et 16 Septembre 2018.
Ouverture de 10h à 18h.
Visites guidées gratuites : parc et château toutes les 1/2 heures, aqueduc toutes les heures, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Visite libre de l'église.
Plus de renseignements sur le site de l'AACC : https://www.amischateaudecastries.fr

Pour les tortues marines

Le centre de soins des tortues marines au Grau du Roi

centre de soin tortue

Dernièrement, une tortue luth en état de décomposition avancée a été trouvée à Frontignan. Si vous trouvez une tortue marine vivante ou morte, blessée ou ayant besoin d'aide, n'hésitez pas :

téléphonez au : 06 24 47 51 55  ou au 06 64 79 54 23

En général elles sont recueillies au centre de soins des tortues marines du CESTMed qui est hébergé par le Seaquarium, au Grau du Roi.

Les tortues marines blessées ou malades trouvées sur la plage, ou dans les filets par les pêcheurs, sont prises en charge par le RTMMF - Réseau Tortues Marines de Méditerranée Française-  puis accueillies au CESTMed. Unique sur le littoral méditerranéen français, le centre de soins a pour but de soigner, d’étudier et de garder en observation les tortues marines en difficulté avant de les relâcher dans leur milieu naturel.

LES TORTUES MARINES DU CENTRE DE SOINS

Depuis 2002, plus de 250 tortues marines ont été accueillies par le CESTMed, principalement des tortues Caouannes - Caretta caretta -  à l’exception de deux tortues vertes - Chelonia mydas -  récupérées en septembre 2014.

Au cours de ces années, une relation de confiance s’est instaurée entre les pêcheurs et le centre de soins. En contactant le CESTMed en cas de capture accidentelle de tortue marine dans leurs engins de pêche, les pêcheurs sont aujourd’hui de véritables acteurs de la conservation et contribuent à une meilleure connaissance de ces animaux.

La majorité des animaux (75%) reçus par le centre de soins ont été capturés accidentellement par des engins de pêche et plus de 8 % d’entre eux présentent des signes de collision avec des navires (coup d’hélice).

Il est à noter que le centre de soins n’est pas dédié à recevoir des tortues terrestres ou d’eau douce.

CONTACT

Centre d’étude et de Sauvegarde des Tortues Marines de Méditerranée
Avenue du Palais de la Mer,
30240 Le Grau-du-Roi

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Facebook : https://www.facebook.com/cestmed

Journées européennes du Patrimoine au Musée Fabre

L’image contient peut-être : texteA l'occasion des Journées européennes du Patrimoine, les collections permanentes du musée sont accessibles gratuitement.

Profitez-en pour découvrir le nouvel accrochage au fil des collections :

un dialogue poétique entre 3 collections : celles du musée, du FRAC Occitanie Montpellier et de "A catalogue of stepes" de DD Dorvillier, chorégraphe américaine installée en France. 

Pour plus d'informations concernant les visites et activités, consulter le site du musée :
 http://museefabre.montpellier3m.fr/

Journées européennes du Patrimoine DRAC Occitanie/Site de Montpellier

Du 15 septembre au 16 septembre 18 h 00 

Musée Fabre 13 rue Montpelliéret, 34000 Montpellier

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Sète : La Saint Louis 2020 est reportée

La 278e édition devait avoir lieu du 20 au 25 août dans un format adapté à la crise sanitaire : elle est reportée en 2021.

Après concertation et en accord avec la coordination des joutes et des invités d’honneur, François Commeinhes, maire de Sète, a annoncé l’annulation des fêtes de la Saint Louis 2020.

Pendant plusieurs semaines, la Ville a travaillé avec la Préfecture pour répondre aux règles sanitaires contraignantes mais bien légitimes, qui s’appliquent aux événements. Une fête dans un format réduit et adapté avait été annoncée lors d’une conférence de presse la semaine dernière. Mais ces derniers jours, la situation sanitaire est devenue plus préoccupante. En témoigne le nombre de patients hospitalisés en réanimation qui est reparti à la hausse pour la première fois depuis avril...

» Bon à savoir