Richesses du patrimoine de Teyran les 17 et 18 février

Cette année encore, l'association Acanthe  gérée par les étudiants de l’Université Paul-Valéry de Montpellier, se mobilise le temps d'un week-end pour la valorisation du patrimoine de Teyran, commune voisine de Montpellier. Les 17 et 18 février 2018 se déroulera leur projet de Master 2 à Teyran, commune de l'Hérault, entre l’imposant Pic Saint-Loup, les Cévennes et la  Méditerranée
Le temps d'un week-end, ils mettront en lumière la richesse des patrimoines de cette ville et les histoires personnelles ou collectives qui s'y rencontrent au détour d'une rue, à l'ombre d'un arbre ou sur la place de l'église ! 

Riche de cette double identité, elle dévoile au regard averti un patrimoine inattendu. 
C’est en déambulant dans ses ruelles ou en sortant des sentiers battus, qu’on s'étonnera de découvrir les vestiges archéologiques des premiers Hommes, qu’on s'amusera à imaginer quelle pouvait être la vie à l'époque gallo-romaine, qu’on se questionnera sans doute sur l’ancien château médiéval et ses prestigieux habitants ou encore, qu’on se surprendra peut-être à rêver au milieu des vignes et des garrigues... à la découverte d’une croix en pierre au bord d’un chemin, en passant par le Pont Vieux que l’on emprunte pour rejoindre l’emplacement du vieux bourg médiéval.

Des visites guidées et ateliers accueilleront les grands et les petits pour découvrir la commune de Teyran sous un nouveau jour. Animations, dégustations, expositions, carte du sensible, promenade en calèche dans les rues du village...

Tout le programme : http://www.ville-teyran.fr

Temps forts du week-end en compagnie des médiateurs :

- l'exposition photographique "Regards croisés au fil des rues de Teyran"

- la visite du musée archéologique

- l'exposition "histoire de nos terres" : outils objets du savoir-faire des Anciens dans l'ancienne bergerie du village

- initiation à la poterie du néolithique.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes