Pendant les fêtes pensez au tri sélectif !

A Noël, la consommation des ménages augmente et, avec elle, le nombre d’emballages. Selon Eco-Emballages, cela se traduit par une augmentation conséquente de 20 % des tonnes de verre collectées et de 10 à 20 % pour les emballages légers.

Le nouvel an est aussi l’occasion des bonnes résolutions. Alors, pourquoi ne pas décider de s’engager davantage dans le tri des déchets ? Dès Noël, une fois les cadeaux déballés, n’oubliez pas les bons réflexes !

Dans le bac jaune

  • Les papiers cadeaux non plastifiés
  • Les emballages en carton des cadeaux (débarrassés de leur fenêtre en plastique)
  • Les emballages en carton des plats préparés ou des boîtes de chocolats (sans le plateau en plastique)
  • Les boîtes de conserves métalliques et les bocaux en verre
  • Les emballages en carton ou en verre des jus de fruits
  • Les bouteilles en verre de vin et de champagne

Dans le bac orange des bio-déchets

  • Les coquilles d’huîtres concassées
  • Les déchets alimentaires de la préparation ou de restes de repas
  • Les petits déchets verts
  • Les papiers et les cartons souillés.

Dans le bac gris des déchets ménagers

  • Les papiers cadeaux plastifiés
  • Les rubans
  • Les barquettes et les films plastiques qui entourent la viande, le poisson, etc…
  • Les plateaux en plastique des boîtes de chocolats
  • Les flûtes, les assiettes et les gobelets en plastique
  • Tous les sachets et films en plastique qui entourent les jouets
  • Le polystyrène (non volumineux)

Dans le conteneur à verre

  • Les bocaux en verre
  • Les bouteilles en verre des jus de fruits
  • Les bouteilles en verre de vin et de champagne

À la déchetterie

  • Les emballages volumineux
  • Le polystyrène volumineux
  • Les piles et batteries
  • Les déchets électriques ou électroniques
  • Les sapins de Noël

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes