Pour une eau potable de qualité à Sussargues

Inauguration des travaux de raccordement d'eau potable au forage de Fontbonne

Jusqu'alors, l'alimentation en eau potable de la commune de Sussargues était assurée par deux forages dits Garrigues Basses qui constituaient la seule ressource en eau pour les habitants. En même temps, des relevés d'analyses de ces dernières années avaient fait état de présence de pesticides.

Samedi 30 juin 2018, Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, Jackie Galabrun-Boulbes, Présidente de la Régie des eaux de Montpellier Méditerranée métropole, Première Vice-présidente de Montpellier Méditerrannée Métropole, déléguée à l'eau et à l'assainissement et Eliane Lloret, Maire de Sussargues, Vice-présidente de Montpellier méditerranée Métropole ont inauguré les travaux réalisés sur le réseau d'alimentation en eau potable de la commune de Sussargues.

Ces travaux d'un montant de 2 050 000€ ont été entièrement financés par la Régie des Eaux de Montpellier Méditerranée Métropole, avant la réception des subventions de l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse.

Grâce à la politique de coopération mise en place avec l'intercommunalité, ces aménagements ont pu être réalisés sans augmenter le prix de l'eau potable.

  

 

En bref une histoire de captage sur la commune de Sussargues :

Depuis des dizaines d’années, Sussargues disposait de sa propre ressource en eau. Les anciens se souviennent des puits et fontaines situés dans le village où chacun venait chercher son eau. Depuis peu, l’unité de distribution était alimentée par un forage situé aux Garrigues Basses. Or, ce forage avait atteint  ses limites, en termes de quantité et de qualité, problématiques d’eau soulevées par ailleurs par le mensuel l’UFC Que Choisir.
Depuis plusieurs années, et conformément à la règlementation, ce forage faisait l’objet de contrôles réguliers effectués par l’Agence Régionale de la Santé (A.R.S.) qui veille ainsi à sa potabilité.
Entre 2008 et 2010, un certain nombre de travaux avaient été entrepris pour préserver la ressource en eau : la réhabilitation du château d’eau d’abord, la mise aux normes de la station de pompage mais aussi la mise en place des périmètres de protection du captage et la mise en œuvre de programmes visant à réduire la pollution des eaux par les pesticides.
Au 1er janvier 2010, la compétence « eau » était transférée à l’Agglomération de Montpellier, apportant ainsi une garantie d’équilibre entre les usages de l’eau et les solidarités intercommunales qui en découlent, que ce soit la sécurité d’approvisionnement ou la mutualisation des moyens sur ce secteur, avec une synergie entre les différents services d’eau potable, d’eau brute et d’assainissement. Enfin, depuis le 1er janvier 2016, c’est la Régie des eaux de Montpellier Méditerranée Métropole qui a en charge la gestion du service public d’eau potable de notre village et de treize autres communes de la métropole.