Exposition et danse au Chai du Terral

JEUDI 8 MARS

au CHAI du TERRAL

à SAINT JEAN DE VEDAS

Performance 18h30 en résonance avec les dessins de Celine Otero.

Suivi, à 18h45, par une performance engagée de Julie Paris, Marie Nilkomul et Sancko, musique et son Igor Vichnevsky.

Dans le cadre de l'exposition For WOMEN-Chaiz'elles avec Celine Otero, Sancko et Julie Paris,

Galerie au Théâtre du Chai du Terral du 8 au 30 mars, VERNISSAGE 8 Mars 18h

Ecole Christ'al Couture, un enseignement pour tous

Toute la couture à votre portée, du patronage à la réalisation de votre projet, habillement, ameublement, accessoires.

Le "fait maison" a le vent en poupe actuellement. Avec la fréquentation exponentielle que connaissent les Salons Créativa en janvier dernier et Maison Mania 2018 qui se déroulera au Parc des Expositions de Montpellier du  16 au 19 mars, Montpellier info qui s'est intéressé à une école de couture, lieu assez rare pour ne pas en parler, a rencontré à Saint-Jean-de-Védas, Chantal Grangenois, styliste-modéliste, professeur de couture et d'art créatifs, certifié par l'école de couture ESMOD, première école de mode Internationale.

Des références professionnelles en formation couture

Dès le début de l’interview, on sent bien que la couture est avant tout pour Chantal une passion. Autodidacte, elle commence à s'intéresser au monde de la mode à l'âge de 15 ans. Elle remporte son premier prix au concours de jeunes créateurs de mode à 18 ans, alors qu'elle passe un BAC littéraire. Chantal intègre l'école internationale ESMOD Guerre-Lavigne à Nice en 1986. Elle y suit la double formation de styliste-modéliste pendant 2 ans où elle étudie également la technologie des tissus. Au cours de ces deux années, la jeune étudiante participe à des concours organisés par de grandes marques comme par exemple le concours CANON donnant aux participants le défi de réaliser une robe en papier d'impression sur modèle vivant. Épreuve au cours de laquelle Chantal est récompensée par le premier prix pour sa créativité et son savoir faire. Originaire de la Martinique Chantal y organise, à la fin de sa première année d’études, un défilé a grand succès afin de mettre en valeur ses créations, tenues de ville, de soirée, de la lingerie et des maillots de bain de sa création personnelle y sont présentées. À la fin de ses études elle compose des créations de gala exclusives "haut de gamme" pour une cliente à Cannes, puis rentre à la Martinique en 1989 où elle crée son atelier de confection.

Costumes, robes de mariée et décoration intérieure, une offre de formation diversifiée

Durant les 20 années qui suivent cette aventure d’étudiante, elle confectionne des vêtements et de l'ameublement sur mesure pour les particuliers, elle imagine et crée des modèles pour enfants pour le magasin "Bébé Kréol". Elle est nommée responsable de coupe au sein d'un atelier de confection d'uniformes professionnels "Profitex" et enseigne en même temps la couture, la broderie, et l'art plastique aux jeunes élèves d'un collège privé. Chantal a également eu le privilège de créer des costumes présentés au concours des mini-reines du carnaval de la Martinique pendant 4 ans. Ses costumes remportent à deux reprises l'écharpe de "2eme dauphine" puis le sacre de "Mini reine de Fort de France" lors de sa dernière présentation en 2004. Dans un même temps, elle se lance dans la décoration intérieure et la création d’œuvres d’art en matériaux naturels et tissus qui s’arrachent lors de ses diverses expositions.

Une action au profit des œuvres caritatives

En 2009, Chantal décide de quitter son île et rejoint Montpellier où elle trouve dans un premier temps un emploi de conseillère textile. Cette expérience lui a ouvert les yeux sur le besoin d’apprentissage de la couture. C’est en 2013 que Christ'al Couture voit le jour dans un espace chaleureux et convivial, très éclairé et offrant un confort de pratique exceptionnel. Chantal loue tout d’abord ses services à une clientèle de particuliers, mais très vite, une demande pour la formation professionnelle très forte permet à son entreprise de devenir un centre de formation référencé dans le Datadock. L'école de couture a aussi pour objectif d’aider certaines œuvres caritatives, c’est pourquoi, dans un esprit de partage et de don et dans l’optique de son opération verte de recyclage, Chantal a confectionné pour l’association « cœurs de Ville » une série d’écharpes, de gants et de bonnets destinés à être offerts aux sans abris et autre public ayant besoin d’aide dans la ville de Montpellier. Les tissus utilisés sont, d’une part des coupons offerts par les élèves et d’autre part des tissus que Christ’al Couture a mis à disposition pour l’œuvre extraordinaire de « Coeurs de ville ». C’est une œuvre que l'atelier de confection espère pouvoir continuer avec la participation de son partenaire « Le Quartier des tissus » 65, rue de la Restanque au quartier de près d’Arènes à Montpellier.

En effet, le propriétaire du magasin, touché par l’idée, propose d’offrir une pièce de tissu pour l’année à venir et qui sait… peut-être les suivantes ?

Pour conclure, si vous souhaitez progresser en couture, que vous soyez débutante ou confirmée l’ambiance, le professionnalisme et la gentillesse de Chantal vous convaincront.

Pour visiter le site de Christ'al Couture.  C’est avec grand plaisir qu’elle vous en dira plus…       Publié le 26 février 2018 par Georges Cantin

Renseignements au 06 45 38 15 36 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                                           

Contre l'abattage des platanes

Un collectif environnemental s'oppose à l'arrachage de 18 platanes sur la commune de Saint-Jean-de-Védas depuis lundi 19 février.

Après concertation  sur le terrain rue des Roudères avec la mairie et les membres de l'association Saint-Jean Environnement, les travaux qui devaient être réalisés du 19 au 21 février ont été suspendus.

Une réunion avec les riverains et les services techniques de la ville a été mise en place lundi 26 février à 18h en mairie.

Journée de l'arbre avec Francis Hallé

Samedi 17 février 2018, réservez dans vos agendas la journée de l'arbre prévue à 17h00, à la salle des Granges de Saint-Jean-de-Védas. 

Au programme : conférence du professeur Francis Hallé et exposition.

Né en 1938, Francis Hallé est docteur en biologie et botanique. Professeur de biologie à l’université de Montpellier, spécialisé en écologie des forêts tropicales humides et en architecture des arbres. Il participe avec Luc Jacquet au film « il était une forêt » en 2013. Il nous rappelle qu’une forêt secondaire a besoin de 7 siècles pour revenir à l’état primaire.
Il dénonce la déforestation, l’effondrement de la biodiversité. Il a impulsé la mise au point du radeau des cimes, un dispositif d’étude original de la canopée des forêts tropicales. Il rédige un « Eloge de la plante » puis un plaidoyer pour les plantes et un pour l’arbre. En qualité de précurseur de l’architecture des plantes, il dénombre 22 modèles différents pour l’ensemble des espèces d’arbres qu’il a étudiées. Il est un ardent défenseur des végétaux dont les bénéfices psychologiques et environnementaux sont incontestables.
Pour toutes ces raisons, il interviendra samedi 17 février 2018 dans le cadre de la «journée de l’arbre», organisée par SJE, l'association Saint Jean Environnement.

Résister c'est exister

Théâtre engagé le mardi 28 novembre 2017
Chai du Terral à Saint Jean de Védas à 20h

Une page singulière de l'Histoire de France à travers 40 personnages incarnés par un seul comédien sur scène dans une mise en scène d'Isabelle starkier. Le spectacle tourne en France après Paris soit 60 représentations à son actif.

La France a résisté. Entre 1940 et 1945, des hommes et des femmes ont dit non aux occupants nazis. Des milliers d’hommes et de femmes dont les noms, souvent, ont été oubliés. Ouvriers, paysans, retraités, médecins, ménagères, proviseurs, étudiants, immigrés, ils ont trouvé la force de se dresser contre la barbarie. Des anonymes aux noms perdus à qui ce spectacle solo bouleversant rend hommage.

François Bourcier représente à lui seul cette immense Armée de l’Ombre, une armée sans chef et sans gradé, celle d’une population révoltée qui a résisté de mille et une manières.  Solidaire, solitaire et fraternelle. Pour lui rendre sa parole, il déambule dans un décor fantasmagorique où volettent des costumes en suspension. Un gendarme recueillant un enfant juif, un enfant figé le 11 novembre devant le monument aux morts, un homme cachant un soldat anglais croisent les destins et les mots de quelques résistants célèbres. Le colonel Fabien, Joseph Kessel, Gisèle Guillemot…

Passant de l’un à l’autre, François Bourcier se transporte ainsi d’une histoire à une autre, tout à la fois témoin et acteur.

"Le rythme est rapide, jamais répétitif. Les vêtements tombés à terre évoquent tous ceux qui sont tombés. Une manière de revenir sur un sujet connu sans aucune impression de déjà-vu. Un bel hommage et un beau spectacle." Sylviane Bernard-Gresh, Télérama.

 

Chai du Terral / Tramway Ligne 2 + bus/navette gratuites
Saint-Jean-de-Védas
Tél : 04 67 82 02 34

Tarifs : 17€-  réduit : 12€ - Moins de 12 ans : 7€

Le Prix Martin de Labiche

Dans le cadre de sa tournée mondiale ... dans tout le département, la compagnie du Strapontin donnera une nouvelle représentation de sa dernière création : " LE PRIX MARTIN "  à Saint Jean de Védas.

"LE PRIX MARTIN" d'Eugène LABICHE par LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN, une comédie burlesque !

Le samedi 2 décembre 2017 à 20h15 au Chai du Terral - 1 allée Joseph Cambon.

Soirée organisée par l'ASCL au profit de l' AFM TELETHON

Entrée : 8 €

Réservations : 04 67 47 52 81

Ferdinand Martin, mari trompé, est poussé à la vengeance par son cousin Hernandez Martinez. Ira-t-il jusqu’à précipiter dans un ravin son vieil ami Agénor dont il a découvert qu’il était l’amant de sa femme ?

Après « la poudre aux yeux », le Strapontin revient vers LABICHE, pour une comédie burlesque, mise en scène par Marie Anne MOURARET.

Les joyeusetés de Loubat

Amis et amateurs d'art s'étaient déplacés en nombre au vernissage lancé à la galerie d'art du Mas de Coulondres ce vendredi 17 novembre 2017.

Sétois et Héraultais ont pu apprécier le travail en perpétuelle évolution de Philippe Loubat qui s'était déplacé exceptionnellement de Lunel, là où il a posé son chevalet depuis quelques années, loin de l'agitation de la ville. « Avec la figuration libre, au lendemain des années 80, c'était une libération pour les jeunes artistes que nous étions, finis la grisaille et le carcan de l'art conventionnel.» indique Philippe Loubat.

Des personnages en lévitation dans un univers coloré

Et en effet,  les toiles de l'artiste aux dimensions généreuses jettent des couleurs vives qu'il faut relier à la culture méditerranéenne du plasticien montpelliérain et des personnages le plus souvent souriants qui défient les lois de l'apesanteur avec grâce. L'impression de légèreté s'accentue avec l'absence de verticales hormis l'épée de Saint Georges face au dragon. Mettant à l'honneur le couple, celui qui gravite autour de l'arbre de vie, sa dernière toile centrée sur une page de la Bible, ou l'homme accompagné d'animaux dans l'esprit d'Alice au pays des Merveilles, Philippe Loubat crée un univers de courbes, de rondeurs, dans un amour éthéré.

On se projette tout de suite dans les marqueurs de notre culture personnelle. « Chacun y voit des références au cinéma par exemple, pour moi, il y a des allusions à Mary Poppins sous son ombrelle, précise le plasticien conceptuel Jean-Jacques François qui comme on le sait aime détourner les objets. Les bas de soie rose du torero concentrent toute mon attention, c'est bien vu ! », ajoute le Sétois.

Un regard positif sur le monde  

Le Sétois plasticien Jean-Jacques François devant le torero

En proposant des personnages au corps étiré ou aux visages bien ronds, l'artiste nous offre à voir une réalité différente qui perpétue l'histoire de la figuration, un regard résolument moderne dans la continuité des sujets de Fernando Botero. Des bras extrêmement allongés aux mains déformées, le message est toujours positif, une impression de paix intérieure se dégage des tableaux et on ne saurait rester insensible au spectacle narratif de chaque toile qui donne toute la mesure du goût du merveilleux né de l'imagination du plasticien.

Quand on sonde l'artiste, l'amour des autres perle dans ses propos comme dans ses tableaux « Je me reconnais aussi dans les films de Tim Burton, j'y vois un prolongement onirique, mon œuvre, c'est de l'ordre de l'onirisme, rien de plus

Un vernissage réussi qui se prolonge jusqu'au 2 décembre 2017 à la Galerie du Mas de Coulondres à Saint Jean-de-Védas.

Balèti d'Aïci d'alaï

D’AICI  D’ALAI, association intercommunale de culture occitane  organise son BALÈTI ANNUEL
Le samedi 18 Novembre – 21h
Salle des Granges – Rue Auguste Renoir
SAINT JEAN de VEDAS
 
Avec le quintet 'COPA CAMBA'
hautbois, flûte, trombone, accordéon, voix)
Et le trio féminin 'TROIS PAS D’ ICI'
(violons, accordéon, voix)
Danses Traditionnelles :     mazurkas, rondes, valses, farandoles, scottishs, bourrées  etc.
Entrée :  6€   -  Buvette   - Parking Médiathèque         
Renseignements : 06 75 97 68 65

Les peintures de Loubat à Saint-Jean-de-Védas

Exposition du 17 novembre au 02 décembre 2017
Vernissage Vendredi 17 novembre à partir de 18h30

Sa peinture reconnue à l'internationale - New york, Genève,  Pays-Bas... - sera exposée à la Galerie du Mas de Coulondres. L'artiste montpelliérain fut au départ intéressé par la figuration libre née à Sète.

Aujourd'hui, les peintures figuratives de Philippe Loubat sont toute en rondeur, colorées et affichent des situations plaisantes. Une invitation à découvrir ses œuvres, fruit d'un partenariat entre la Galerie du Mas de Coulondres et l'association Le cercle des Arts dont le fondateur Christian Jurand, est animé par son désir de faire découvrir au plus grand nombre des artistes locaux.

Ouvert du mardi au samedi
de 9h30 à 12h et de 14h30 à 19h
RN 113 / 41 route de Béziers
34430 Saint-Jean-de-Védas

Tél : 04 67 27 25 12

La saison 2017-2018 du Chai du Terral

Du 19 octobre 2017 au 4 mai 2018

Autrefois résidence d'été des évêques de Maguelone, le château et le Chai du Terral doté de 400 places assises accueille depuis 2012 les spectacles multi-formes. Cette année encore, une place d'honneur est faite aux artistes circassiens, à l'humour, aux pièces de théâtre revisitées autour de Molière et de Racine, aux musiques du monde, sans compter les formations de jazz.

C'est le duo Franito qui ouvrira la saison le 19 octobre 2017 avec un spectacle flamenco humoristique et détonnant, tandis que le plateau Magic Malik afro Beat porté par douze musiciens endossera le clap de fin le 4 mai 2018.

La programmation fut dévoilée le 7 septembre devant un public venu nombreux en présence d'isabelle Guiraud, Maire de Saint-Jean-de-Védas et Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole.

Le programme complet de la saison est téléchargeable en suivant ce lien.

Les Sergio au Chai du Terral

Exposition jusqu'au 17 octobre 2017 à Saint-Jean de Védas. Vernissage au Chai du Terral à 17h30, ce samedi 30 septembre.

Dans le parc d’Issanka entre Sète et Montpellier où ils se sentaient si bien, Madeleine Sergio, artiste peintre, et François Sergio, sculpteur qui a rejoint les étoiles en mars dernier, avaient trouvé des sources d’inspiration qui alimentaient leur créativité. Le Chai du terral rend hommage aux deux peintres à l'occasion d'une première exposition commune.

Pour que les amateurs et les passionnés d’art puissent découvrir leur travail, ils ouvraient régulièrement leurs ateliers. Durant plusieurs années, ils ont participé aux journées « Portes ouvertes » et créaient des œuvres monumentales tout en travaillant le minuscule, en exposant aussi surtout en Europe. Pour François, ces échanges étaient nécessaires. Ils lui permettaient d’évoluer au niveau plastique : « Je travaille toujours avec des éléments de grande taille et parallèlement avec des structures assez réduites. Il y a des œuvres récentes à découvrir et tous les avis me font progresser.»