Valérie Pécresse à Pignan pour soutenir Arnaud Julien

8ème circonscription



 

Valérie Pécresse soutien Arnaud Julien

Après Luc CHATEL, ancien Ministre de l'Education Nationale, à Vic-la-Gardiole, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, ancien Ministre chargé des Affaires Européennes, à Frontignan, c'est au tour de Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Ile-de-France, ancien Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, du Budget et de la Réforme de l’Etat, de venir soutenir Arnaud JULIEN et sa suppléante, Marie-France BRITTO, candidats sous la bannière « Majorité Pour la France » aux élections législatives sur la 8éme circonscription de l'Hérault.

Ce 1er Juin 2017, c'est dans les « caves » du château de Pignan qu'Arnaud JULIEN recevait Valérie PECRESSE venue spécialement le soutenir.

La 8ème circonscription Héraultaise, sur laquelle se présente le tandem « JULIEN-BRITTO », s'étend de Montpellier à Frontignan, traverse le cœur du massif de la Gardiole pour rejoindre la mer et l'étang de Thau. A elle seule, elle propose toutes les magnifiques facettes de notre département auquel A. JULIEN et M.-F. BRITTO sont particulièrement attachés.

Après avoir souhaité la bienvenue à son hôte du jour et remercié pour leur présence J.-P-GRAND Sénateur-maire de Castelnau-le-Lez, Alex LARUE Conseiller municipal de Montpellier, Anne AMIEL, Conseillère départementale et adjointe au maire de St-Georges d'Orques, Stéphane GOEPFER, conseiller municipal de Juvignac, Christine PICOU et Robert ANDRÉ, Conseillers municipaux de Mireval, Arnaud JULIEN ouvrira cette réunion publique par ces mots : 
« Je me porte candidat à la députation, avant tout pour servir et oeuvrer pour notre nation, car le député doit être un acteur de proximité à l’écoute de ses électeurs afin d'être leur porte-parole à tous les niveaux. Dans cette perspective, je souhaite tout mettre en œuvre pour que Montpellier, tout comme Toulouse et Aix-Marseille, soit accessible à l'Idex (Initiatives d’excellence) dont les programmes d'investissement d'avenir permettraient de créer en France, et notamment à Montpellier, des ensembles pluridisciplinaires d'enseignement supérieur et de recherche de rang mondial ».

Présentant son programme pour notre territoire, il s'engage à subventionner, via la réserve parlementaire, l'installation dans les communes de la vidéo-protection et agir pour assurer la sécurité de tous en permettant que le commissariat de Frontignan soit ouvert 24h/24h pour faire reculer la délinquance au quotidien.
Il s'engage également pour que chacun puisse trouver un logement adapté à sa situation et à ses projets dans sa commune sans devoir couper les liens familiaux. Il promet de tout mettre en œuvre pour favoriser la création d'emplois en attirant sur notre territoire les entreprises novatrices et respectueuses de l'environnement.
Il accompagnera la création d'un nouveau lycée pour permettre aux jeunes d'étudier sans être pénalisés par un long trajet aller et retour. Il souhaite également optimiser l'accés aux soins et accompagner l'autonomie durable et la qualité de vie des seniors pour redonner un vrai sens à la solidarité française.
Il s'engage :

  • à publier chaque année tous les frais de son activité de député ;
  • à faire connaître toutes les subventions octroyées sur sa réserve parlementaire ;
  • à présenter un bilan de son travail à l'assemblée et publiera la liste complète de ses collaborateurs (aucun proche, ni famille) ;
  • à verser tous les mois 10 % de ses indemnités au profit des associations culturelles, sportives ou caritatives.

Arnaud JULIEN s'engage également à tout faire pour permettre à tous de le rencontrer ou de le contacter par tous moyens dédiés (ligne téléphonique – internet – permanence parlementaire facilement accessible et rencontre mensuelle dans les communes).

En conclusion, Arnaud JULIEN s'exprima en ses termes : « Je souhaite défendre les valeurs de justice, d’équité, de respect de notre patrie, de travail, de responsabilité et de laïcité. J'ai une grande ambition, celle de voir la France renouer avec la réussite, retrouver la place dans le monde qu’elle n’aurait jamais dû perdre, redevenir une terre d’emplois, de promotion sociale, d’égalité des chances. Voilà pourquoi je m’associe à l’ensemble des candidats de la Majorité pour la France en proposant un contrat d’alternance crédible et transparent pour tous les Français.
J’entends la colère de certains d’entre vous, je veux la transformer en force constructive pour agir et surtout réussir ! ».
Puis, ce fut au tour de V. PÉCRESSE de dire à l'assemblée tout le bien qu'elle pense d'Arnaud JULIEN qu'elle côtoie depuis de nombreuses années au cours desquelles, elle a vu grandir, s'affirmer, prendre de l'épaisseur au fil de ses activités et devenir l'homme que l'on connaît aujourd'hui. Elle affirme qu'il est maintenant parfaitement mûr pour accéder aux responsabilités qu'il brigue car il connaît parfaitement les grands enjeux nationnaux et ceux de notre territoire. Après avoir décliné les grandes lignes du programme présenté par la Droite et le Centre, V. PÉCRESSE a déploré, qu'une fois encore, le véritable débat de projet politique soit occulté par « les affaires ». Elle conclura en ces termes : «On ne s'improvise pas député, on le devient à force de courage, de lutte, de travail et de respect de l'adversaire et des autres. Il ne suffit pas de vouloir être député, il faut aussi savoir ce que l'on va faire durant son mandat».
C'est aux environs de 20 heures que cette conférence-débat, débutée à 18 heures 30, s'est conclue par une vibrante Marseillaise entonnée à l'unisson par tous les présents.