Heureux qui comme Georges... à Saint-Gély-du-Fesc

Vendredi 22 mars 2019 à Saint-Gély-du-Fesc à 20h30 - Espace G. Brassens

Bruno Granier, Jeanne Delpont-Corporon et Régine Monpays portent un autre regard sur Georges Brassens au travers de chansons, d’histoires, d’anecdotes.

Bruno Granier, musicien, est petit cousin de Georges Brassens. Depuis 25 ans il parcourt l’hexagone avec sa guitare et chaque concert confirme sa place sur le podium des meilleurs interprètes du maître. Jeanne Delpont-Corporon, comédienne, est la fille d’Henry Delpont, ami sétois intime de Georges Brassens. Régine Monpays fut pendant 25 ans la gardienne du temple, autrement dit l’Espace Brassens de Sète. 

« De par notre attache familiale, amicale, professionnelle, écrivent-ils, Georges Brassens fait partie intégrante de nos vies. Pour chacun d'entre nous, il a et tient une place prépondérante au sein de nos univers... Au gré de nos rencontres, nous le faisons vivre et agir en relatant une situation cocasse, une anecdote ou un tendre souvenir. C'est ce Georges Brassens que nous souhaitons vous faire connaître, un peu différent de l'artiste connu et reconnu. »

Avec discrétion et pudeur, ils ouvrent pour le public, comme quelques pages de l’album de famille, et offrent un moment authentique de vrai bonheur.

Le spectacle a été créé à l’Espace Brassens de Sète le 27 janvier 2019. Les artistes ont proposé à l’Association « J’ai rendez-vous avec vous » de Saint-Gély-du-Fesc de donner dans cette ville, la deuxième représentation, avant leur tournée en France. Il est vrai, quoique plus tristement, que Saint-Gély-du-Fesc est aussi un peu Brassens. « J’ai rendez-vous avec vous », en accord avec le service culture a été très sensible à cette proposition.

Tarifs : 16 € (adhérents 12 €, entrée libre moins de 12 ans).

Billetterie : à la Cave coopérative de Saint-Gély-du-Fesc, à l’entrée le 22 mars, et en ligne www.jairendezvousavecvous.fr

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes