Station d’épuration de Saint-Gély-du-Fesc

Depuis quelques mois, la station d’épuration de Saint-Gély-du-Fesc fait l’objet d’un programme de réhabilitation : l’objectif est de pérenniser les ouvrages et d’optimiser le fonctionnement de la station, essentielle à la continuité du bon traitement des eaux usées de la commune.

 Le futur bassin d'orage - JPEG - 91.7 ko
Le futur bassin d’orage ©Christophe Colrat

Dans ce cadre, elle mène les travaux de réhabilitation de la station de Saint-Gély, d’une capacité de 18 000 EH (« équivalents habitants », pour tenir compte de l’activité économique), qui nécessitait une mise à niveau.

Le chantier a commencé par la création, en amont de la station, d’un bassin « tampon » de 800 m3, destiné à lisser les débits, notamment en période d’orage : profond de sept mètres, il sera équipé d’un poste de pompage et couvert pour limiter les odeurs, le gel et l’évaporation.

Une deuxième phase prévoit de sécuriser et mettre à niveau les équipements existants : renforcement de la capacité de pompage, mise en place d’une unité de déshydratation des boues par centrifugation, d’une unité de traitement des graisses issues des prétraitements…

La réhabilitation de la station, réalisée tout en maintenant la continuité du traitement des eaux, devrait prendre fin d’ici l’été 2019.

  • Montant des travaux : 1 747 360 €, 
    financés à 100 % par la Communauté de communes
  • Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup
  • Maîtrise d’œuvre : Egis Eau
  • Travaux : Groupement SAUR-TOUJA

Depuis le 1er janvier 2018, la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup assure la compétence assainissement collectif des eaux usées par transfert de compétence des 33 communes concernées, en application de la loi NOTRe. 

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos