"Fauna Garriga", les photographies de Jonathan Lhoir

Bien que non exhaustive, l'exposition "Fauna garriga", de l'occitan signifiant "Faune de la garrigue", a pour vocation la mise en lumière des espèces emblématiques de ce biotope et de vous les faire découvrir sous un angle artistique. 


Cette magnifique exposition qui se tient à la Chapelle de Baillarguet du 28 avril au 6 mai vaut autant pour la mise en lumière des espèces emblématiques de notre garrigue héraultaise. Vernissage samedi 28 avril 17h30.

Du fourmilion à la rainette méridionale, en passant par le scorpion languedocien ou l'empuse, toutes les espèces libres et sauvages que le photographe animalier Jonathan Lhoir a pu découvrir dans cette fournaise ont été photographiées dans leur milieu naturel. Parcourir ces garrigues de l'Hérault et plus particulièrement celles des alentours du célèbre "Pic Saint-Loup", proche du village où Jonathan vit, a été pour lui l’occasion de s'éloigner de sa zone de confort, celle-ci se situant sous des latitudes bien plus nordiques.

 

 

Le joli grain de Jonathan Lhoir :

Naturaliste et photographe passionné, Jonathan est né en Belgique et vit depuis de nombreuses années au nord de Montpellier. Ces terres méditerranéennes sont un terrain de jeu parfait pour l’observation et la photographie de la faune et de la flore. Naturaliste avant tout, Jonathan a travaillé pour des projets de conservation de la nature tel que le projet européen « Natura2000 », pour des projets scientifiques au Cirad, CEFE et CENLR de Montpellier ou en Belgique au SPW/DGO3 et à l'UCL. Il a notamment consacré de nombreuses années à l’étude des coléoptères saproxylophages ainsi qu'aux diptères (Culicoides) qui jouent un rôle majeur dans la transmission de virus aux animaux domestiques.

Au fil des années, il a acquis des compétences dans de nombreuses disciplines telles que l’entomologie, l’ornithologie ou encore la phytosociologie. Aujourd’hui, il ré-explore le monde des insectes par la photographie et éprouve beaucoup de plaisir à développer cette « entomologie contemplative ». Depuis plus de 10 ans, Jonathan explore artistiquement la photographie animalière et de nature. A force de travail, de connaissance, d'obstination et de patience, sa démarche lui permet de trouver son propre style, sa cohérence, sa signature originale… Jonathan est aujourd’hui photographe de profession et il propose des ateliers de photographie durant lesquels il communique son engagement pour la protection de la nature. Conférencier, membre de jury, exposant, auteur de plusieurs ouvrages et lauréat de concours internationaux, ses photographies sont aujourd'hui visibles à l'échelle européenne.

 

Cette exposition  Fauna Garriga" ou "le peuple caché de la garrigue"sera ouverte les samedis et dimanches de 15h à 18h à Montferrier-sur-Lez à 10 min au nord de Montpellier

Pour rejoindre les stages photo de Jonathan Lhoirhttp://www.jonathanlhoir.com/services/stages-workshops 

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie