Pierre Lesc, un Sétois à Palavas

Sous les cimaises de la salle municipale de la galerie Courbet, trônent les tableaux aux grandes dimensions de Pierre Lesc, autrefois médecin qui a pris sa retraite sur l'île singulière. Amoureux de la photographie surtout en noir et blanc, de la peinture à l'huile - les dimensions des carrés d'un mètre cinquante  attirent l'œil dès le seuil - et les dessins au fusain des danseuses de flamenco conçues en un seul trait, l'artiste présentent ses œuvres dans  "Du Geste à la couleur" et se confie sans tabou sur le monde de la  tauromachie, sujet à polémique dans la région et plus largement en Occitanie.

Mais comment ne pas évoquer l'esprit traditionnaliste des spectacles taurins. « Mon père photographe m'a permis de connaître le milieu très tôt, lorsque j'étais enfant, cela fait partie de mon éducation et mes photographies ne captent que des instants magiques ...». Peu avant le vernissage, un employé municipal entre alors les bras chargés de boissons et répond « Le tableau des taureaux est mon préféré, il est si lumineux !». Nous acquiesçons, mais les points forts de l'exposition qui se tient jusqu'au 19 avril 2017 reposent sur les couleurs dominantes du jaune, du bleu, et la représentation du mouvement, fil rouge des toiles à l'huile de Pierre Lesc. Les tableaux de la série Carré montrent l'omniprésence des femmes se déhanchant dans un espace pictural flottant à la mode japonaise et réactivent des thèmes chers à Gauguin. La pianiste et le nu jaune, Le pas de deux développent une vision personnelle, légère et idéalisée qui devrait séduire les Palavasiens au-delà du week-end pascal.

Galerie Courbet - quai Georges Clémenceau près du Casino à Palavas-les-Flots
De 10h à 20h tous les jours.
Entrée libre

Pour suivre le blog de Pierre Lesc