L’Occitanie s’affirme comme une terre de vélo

 

Première Coupe du monde « Trek Gravel World Series » à Millau, Route d’Occitanie puis Tour de France en juin et juillet : l’Occitanie vibre au rythme des compétitions cyclistes. Au quotidien, la pratique du vélo monte en puissance, soutenue par plusieurs actions de la Région.

La Région encourage la pratique du vélo et soutient les événements sportifs sur son territoire, à l’image de la Route d’Occitanie
 

Ça roule pour le vélo en Occitanie ! La Région, organisatrice des « mobilités actives », appuie le développement de la pratique et des équipements liés à la « Petite reine  ». «  Les nouvelles mobilités, et notamment le vélo, apparaissent comme une réponse de bon sens aux problèmes de congestion des agglomérations et métropoles, affirme Carole Delga. Sur les déplacements de courtes distances, inférieures à 5 km, le vélo est une alternative pertinente à la voiture. »
À travers son Plan Vélo, la Région agit à plusieurs niveaux. Elle accompagne la vitalité du cyclisme régional [1], qui comprend 10 000 licenciés et 220 clubs, et soutient de nombreux événements sportifs organisés sur son territoire.

La Route d’Occitanie met en avant les atouts de la région

Vélos De Route, Des Sports

Dernière course à étapes avant le Tour de France, la Route d’Occitanie (ex-Route du Sud cycliste), soutenue par la Région, se déroule cette année du 16 au 19 juin. La compétition attire 21 équipes de 7 coureurs professionnels. Les meilleurs ont accroché leur nom au palmarès : Alberto Contador (vainqueur 2015), Nairo Quintana (2012 et 2016), Alejandro Valverde (2018 et 2019), Egan Bergal (2020). L’épreuve est retransmise sur France 3 Occitanie et Eurosport, et dans 65 pays. L’étape-reine, à l’assaut des cols pyrénéens, se déroule le 18 juin, entre Sigean (Aude) et Les Angles (Pyrénées-Orientales).

 

Au-delà du nom même de l’épreuve, le partenariat avec la Région se traduit par la mise en avant de produits locaux labellisés Sud de France, et des sites classés traversés. Un food truck «  Sud de France  » suit la course avec, à son bord, un producteur local différent chaque jour. Par ailleurs, « avec l’Agence régionale Énergie Climat (AREC), nous travaillons à une gestion des déchets, avec l’installation de 4 ou 5 zones de collectes sur chaque étape », ajoute le fondateur de la course. Le 16 juin, une soixantaine de cyclotouristes arriveront avant les coureurs à L’Isle-Jourdain (32), l’idée étant de profiter de l’événement « pour promouvoir la pratique du vélo auprès du plus grand nombre ».

Au fil des années, la Route d’Occitanie est devenue un évènement sportif incontournable et indissociable de notre territoire. Étape majeure dans la préparation des équipes qui s’aligneront ensuite sur le départ du Tour de France, c’est aussi désormais un évènement attendu par tous les amateurs de cyclisme et de sport.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

L’Occitanie accueille six étapes du Tour de FranceDes Sports, Courses Cyclistes, Cycles

Fidèle à l’Occitanie, le Tour de France revient en région cette année, avec 7 étapes et une journée de repos (Carcassonne), entre le 16 et le 23 juillet, dont une arrivée mythique à Hautacam, le 21 juillet. Pour profiter de l’événement, la Région propose une offre à 10 € la journée pour se déplacer en liO Train. Les ventes seront ouvertes le 5 juillet sur le site liO Train. Le Tour de France, 3e événement sportif le plus regardé au monde après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de football, offre une visibilité exceptionnelle à la région. Et contribue à l’économie locale : pour un euro investi par les pouvoirs publics sur une étape, ce sont deux à trois euros de retombées indirectes pour le territoire.

Le vélo, c’est aussi une nouvelle filière industrielle régionale

Au-delà des enjeux de mobilité, le vélo présente aussi des enjeux industriels et économiques de relocalisation de production. Avec une actualité forte. D’une part, les ventes de vélo explosent. En 2021, 2,7 millions de vélos ont été vendus en France (dont 659 000 vélos à assistance électrique), soit une croissance de 15 % par rapport à 2020. D’autre part, les délais d’approvisionnement depuis l’Asie sont très longs et les prix des transports par containers ont augmenté en flèche. Dans ce contexte, la Région et l’agence Agence Régionale de développement économique de la Région (Ad’Occ) sont très attentives pour accompagner le développement de la filière, en respectant différents critères : appui aux projets industriels d’envergure (production et assemblage), animation du cluster Vélo Vallée, soutien aux initiatives collectives d’innovation, mise en valeur du tourisme à vélo…

L’Aveyron, terre de Gravel

Haut lieu des sports outdoor, Millau a accueilli, les 4 et 5 juin, la seule étape française de la 1ère coupe du monde « Trek Gravel World Series », à travers la « Wish One Gravel Millau Grands Causses », une course sur les routes et les chemins sud-aveyronnais, soutenue par la Région.
Le Gravel est une discipline située entre vélo de route, VTT et vélo voyage, reconnue par l’Union Cycliste Internationale. Le vélo Gravel est un vélo renforcé, avec des pneus larges et une position confortable. Le Parc Naturel Régional des Grands Causses met en avant le concept « Terre de Gravel », avec 500 km de chemins labellisés. Signe de cette dynamique, le fabricant de vélo Wish One s’implante à Millau.