Tous supporters à l’EuroVolley 2019

Avis à tous les amateurs de beau jeu : 15 matchs de l’EuroVolley masculin - dont ceux de l’équipe de France - se disputeront du 12 au 18 septembre à la Sud de France Arena, près de Montpellier. Une belle opportunité offerte à la Région pour afficher sa stratégie « Occitanie Olympique 2024 ».

L'équipe de France en stage au CREPS en vue de l'EuroVolley, Juillet 2019.

L’équipe de France en stage au CREPS en vue de l’EuroVolley, Juillet 2019.

Services canons et smashs surpuissants en vue ! Montpellier sera l’une des villes hôtes en France, avec Paris et Nantes, du Championnat d’Europe de volley masculin. La Sud de France Arena (propriété de la Région) recevra les 15 matchs de la poule A - celle de l’équipe de France -, du 12 au 18 septembre. Championne d’Europe 2015, la France affrontera la Bulgarie, la Grèce, l’Italie, le Portugal et la Roumanie.

L’accueil de la compétition à 24 pays met en valeur le dynamisme du volley occitan, fort de 113 clubs dont 4 des 14 clubs de « Pro A » (Toulouse, Montpellier, Sète et Narbonne). En outre, les CREPS de Montpellier (avec le Centre National du Volley-Ball) et de Toulouse (avec l’Institut Féminin du Volley-Ball) sont les bases des « pôles France ». La réception de l’EuroVolley illustre aussi l’ambition du plan « Occitanie Olympique 2024 », lancée en février 2018, avec lequel la Région veut fédérer le mouvement sportif d’Occitanie en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

« Avec Occitanie Olympique 2024, nous mettons toutes les chances de notre côté pour que la Région soit identifiée comme pilote pour l’accueil de stages d’entraînement et de grandes manifestations sportives nationales et internationales. Nous construisons cette dynamique au plus près des territoires, avec les clubs sportifs de tous niveaux » , affirme Carole Delga.

Durant une semaine à Montpellier, l’EuroVolley 2019 va démontrer la capacité de l’Occitanie à accueillir de grands événements, tandis que le CREPS de Montpellier recevra les entraînements des équipes en compétition. De quoi inciter les délégations présentes à revenir pour des stages préparatoires, ou à s’intéresser aux ressources uniques du CREPS à Font-Romeu, dans les Pyrénées-Orientales. Depuis 50 ans, le centre national d’entraînement en altitude est un contributeur majeur des performances olympiques et internationales.

POLITIQUE RÉGIONALE DU SPORT : PLUS 30 % EN UN AN

Partenaire majeur de l’EuroVolley 2019 avec une subvention de 300 000 €, la Région soutient les principales manifestations sportives en Occitanie. Ces dernières font rayonner la région, participent à son animation, favorisent l’accès aux pratiques sportives pour tous et développent la vie associative et la cohésion sociale (un quart des Occitans est licencié d’un club sportif). Elle aide les clubs, finance des équipements, favorise le handisport et le sport scolaire. La Région a augmenté son budget pour le sport de 31% en un an : il atteint 30,4 M€ en 2019.

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie