Retraites agricoles pour Carole Delga : « une nouvelle preuve d'injustice sociale »

Le Gouvernement vient de repousser pour la seconde fois une proposition de loi de revalorisation des retraites agricoles en utilisant la procédure dit du « vote bloqué » au Sénat, et ce, malgré l'avis de tous les groupes parlementaires, autre que La République en Marche. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, rappelle que cette revalorisation avait été votée en février 2017, sous le précédent quinquennat, à l'unanimité par l'Assemblée nationale.

OCCICapture

Elle permettait de porter progressivement les retraites agricoles de 75% à 85% du SMIC net, soit une pension passant de 871 euros à 987 euros par mois, décision financée par l'augmentation de 0,1% de la taxe sur les transactions financières.

 " Je demande solennellement au Premier ministre Edouard Philippe et son gouvernement de revenir sur cette décision qui va priver nos agriculteurs retraités d'une augmentation juste et méritée de leur pension. Nous en appelons au Président Emmanuel Macron : le monde rural doit être mieux considérer, le travail de nos producteurs rémunérés au juste prix, et nos aînés traités dignement après leur vie de labeur."

"Dans notre département, notre région, l'agriculture est primordiale. Elle a façonné les paysages, elle a engendré une culture, une identité à nulle autre pareille, qui se transmet de générations en générations. Elle génère, surtout, une activité économique vitale pour nombre de nos territoires. Il est temps que l'agriculture, et celles et ceux qui la font vivre au quotidien, obtienne la reconnaissance de l'Etat et du Gouvernement" , a indiqué Carole Delga.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes