La Région ouvre près de 140 nouvelles formations par apprentissage pour la rentrée 2018

Réunis ce vendredi 16 février 2018 en commission permanente, les élus régionaux ont adopté, sur proposition de la présidente de Région Carole Delga, la carte des formations professionnelles pour la rentrée 2018.

OCCICapture

Près de 140 nouvelles formations par apprentissage seront ouvertes pour septembre prochain, représentant 2760 places créées dans 47 CFA d'Occitanie. La Région a privilégié l'ouverture de formations dans des secteurs d'activité qui recrutent comme le BTP, l'aéronautique, l'appui à la production industrielle, les métiers de bouche et le tourisme-hôtellerie-restauration.

 « Ces nouvelles formations répondent aux spécificités économiques de nos 18 bassins d'emplois et aux besoins en compétences des entreprises régionales. Nous avons aussi veillé à respecter l'équilibre entre les territoires, la moitié des sections ouvertes concernant des CFA situés hors des métropoles. La Région poursuit ainsi le travail engagé depuis un an pour développer l'apprentissage en Occitanie. Un travail qui porte ses fruits puisque nous avons enregistré début janvier une hausse de près de 8% des effectifs d'apprentis par rapport à l'année dernière », a rappelé Carole Delga à cette occasion.

 Aux côtés des formations en CFA, 26 nouvelles sections professionnelles en lycées seront également ouvertes et complèteront la carte des formations 2018-2019. La Région a élaboré et adopté cette carte en concertation avec l'ensemble de ses partenaires (autorités académiques, branches professionnelles, chambres consulaires...) et en veillant au respect de 3 priorités :

-       L'articulation de l'offre de formation avec les besoins économiques des territoires ;

-       La répartition équilibrée et raisonnée de l'offre de formation, avec la recherche de complémentarités entre la voie scolaire (les lycées professionnels) et l'apprentissage ;

-       La sécurisation des parcours professionnels des jeunes, en favorisant l'élévation des niveaux de qualification et l'accès à un 1er niveau de qualification pour les publics fragiles.

 « Avec le projet de réforme de l'apprentissage tel qu'il a été présenté la semaine dernière par le Gouvernement, ce travail partenarial mené par la Région avec les branches professionnelles et les autorités académiques pour proposer une offre de formation cohérente et équilibrée sur nos territoires ne sera plus possible. En retirant aux Régions leur rôle de pilote de l'apprentissage pour le confier uniquement aux branches, ce projet annonce la fin des mutualisations et complémentarités entre les lycées professionnels et les CFA. Il y a un risque avéré de créer des concurrences entre les établissements et de rompre l'égalité d'accès aux formations par alternance. Nous devons continuer à nous mobiliser pour faire évoluer cette réforme qui doit être une réforme utile pour nos jeunes et pour l'emploi », a déclaré la présidente de Région.