Réaction de Carole Delga au décès d'Angèle Bettini

« C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris ce matin le décès d'une Grande Dame, Angèle Bettini, qui laissera une trace indélébile dans l'Histoire française. »Retour à la page d'accueil

Depuis Toulouse, Angèle Bettini n'a jamais craint de s'engager pour des causes justes, elle n'a jamais cédé, elle n'a jamais rogné sur ses valeurs et ses principes. Engagée dans la lutte de 1936 pour les 40 heures et les congés payés, elle s'est ensuite impliquée pour son pays d'origine, l'Espagne, déchirée par la guerre civile. Après avoir fait preuve d'insoumission devant le Maréchal Pétain, elle est arrêtée en 1940 et déportée pendant 4 ans dans différents camps de concentration. Trois semaines avant la Libération de Toulouse, animée par un courage sans limite, elle réussit à s'évader.

Angèle Bettini avait une personnalité unique et restera un modèle de courage, d'abnégation et de lutte. A sa famille et à ses proches, je veux transmettre mes plus sincères condoléances. »

Carole Delga