Des terres communales pour l'éleveur de chèvres

Sur les terres de  Murviel-lès-Montpellier, ville labellisée «Terre Saine, sans pesticides » depuis mars 2019, Bruno Girard a rejoint les 1 900 habitants et élève 70 chèvres à quelques mètres d'un sous-bois. Exercer ce métier dans d'aussi bonnes conditions, cet éleveur en rêvait depuis longtemps. Avant, avec sa compagne, ils étaient à Paulhan dans l'Hérault mais trop à l'étroit pour développer une activité viable. Ils se sont donc mis en quête de terres et ont trouvé de nombreux avantages sur le territoire du lieu dit Quatre Pilas depuis le mois d'août 2019.

Avec une location de la bergerie de 1200 euros à l’année  et une mise à disposition de 14 hectares de prairies et 30 hectares de sous-bois,  l'éleveur se sent des ailes. Depuis quelques semaines,  Bruno Girard s'est lancé dans la fabrication de fromages dans un laboratoire flambant neuf. Sûr qu'on retrouvera sa production sur le marché local tous les dimanches de 8h30 à 12h30 !

 

Une démarche agroécologique pour la santé et la nature

Dans sa lutte contre les produits phytosanitaires, la commune de Murviel-lès-Montpellier est précurseur et laisse la nature reprendre ses droits. En effet, depuis huit ans, les pesticides y sont bannis. En témoignent les agents d'entretien de la commune qui désherbent à la main et ne comptent pas leurs heures. De plus, des efforts sont produits depuis longtemps par les services techniques de la ville sur la consommation d'eau par l'utilisation de l'empaillage pour faire moins d'arrosages." Un surcoût en matière de main d'œuvre, et d'heures de travail", mais Isabelle Touzard, maire divers gauche, relève le défi.

Avec zéro pesticide, Murviel-lès-Montpellier n'en finit pas de cultiver son surnom de ville vertueuse ! 

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos