La cité des Samnagences à Murviel les Montpellier

Murviel Les Montpellier la si bien nommée dévoile petit à petit ses vieux murs témoignages d’une vaste cité antique dont l’apogée est  estimée au deuxième et premier siècle d’avant notre ère. Paul Soyris, à l’origine des recherches dès les années 1950 sur ce vaste site archéologique qui s’étend sur une vingtaine d’hectares, était déjà convaincu de l’importance du lieu. Patiemment, il a commencé à collecter de nombreuses pièces, dont certaines rares et magnifiques, telles les fioles à parfum, les lampes à huile, des morceaux de statues, de mosaïques ... que l’on peut admirer à présent dans les vitrines du musée qui porte son nom. De son état viticulteur, c’est en autodidacte qu’il s'est forgé de solides connaissances en matière d’histoire de l’antiquité. En 1973, il a cré le GRAHM et a poursuivi les recherches en collaboration avec Jean-Claude Richard, Jean-Marie Gassend et Gilles Escallon. C’est ainsi que s'est dessinée la cité des Samnagenses d’après les vestiges mis au jour jusqu’aux années 1990, date de l’arrêt des fouilles qui reprendront en 2001 sous la direction de Patrick Thollard. Jusqu’à son décès en 2002, Paul Soyris a œuvré pour la reconnaissance de ce site exceptionnel.

Les visiteurs étaient nombreux en cette journée du patrimoine, attentifs aux explications de Patrick Thollard et faisant preuve de beaucoup d’imagination pour percevoir dans ces pierres éparses autant le forum, que les salles richement décorées de cette cité jadis florissante.

M. P.