A la rencontre du peuple gallo-romain sur le Castellas

Visites guidées de la fouille archéologique
Départ devant la mairie de Murviel-lès-Montpellier
Dimanche 30 avril 2017

A 20 km à l'ouest de Montpellier, le site de l'agglomération antique du Castellas qui s'étale sur 22 hectares et jouit d'une position stratégique sur la colline d'une hauteur de 190 m abrite les vestiges d'une importante ciré antique. Depuis 2001, étudiants et archéologues mènent ici d'importantes campagnes de fouilles qui donnent une nouvelle vision de l'ancienne métropole. Les visiteurs pourront apprécier la mise au jour d'une grande place datée de deux siècles avant J.C. entourée par des portiques et un grand monument sur son quatrième côté, des murs d'enceinte, des zones d'habitat ou d'artisanat. Des pièces d'exception y ont été découvertes, une partie d'un buste féminin en marbre de Carrare, des objets divers, de la monnaie, des fragments de céramique dans la cité antique romaine et dans l'ancien bourg médiéval, conservés au musée Paul Soyris de murviel-lès-Montpellier.
Grâce à la signalisation mise en place depuis quelques années, le visiteur peut se projeter aisément à l'époque romaine avec la présence de notes explicatives, d'aquarelles de J-Cl Golvin, de photos qui rendent la visite plus aisée.
Vous apprendrez au fil de la déambulation, comment un bassin fut intégré dans le forum d'époque romaine augustéenne, pourquoi une source sacrée pourrait être à l'origine du développement du centre monumental et vous foulerez des débris d'amphores, de tegula - tuile plate utilisée dans l'Antiquité pour couvrir les toits - de peson des tisserands, poids qui tendait le fil de laine, de lin ou de chanvre au bas du métier à tisser.

 
 

Trésors d'archéologie à Murviel-lès-Montpellier


Le nom de Murviel évoque les « vieux murs » de la cité des Samnagenses, peuple gaulois qui occupait le territoire actuel de la métropole de Montpellier. L'oppidum gaulois s'est établi au début du IIe siècle av. J.-C., sur les hauteurs de la colline du « Castellas », entourée d'une première enceinte (la ville haute). Il obtient au Ier siècle la statut de cité de droit latin. Cette indépendance politique favorise le développement rapide de l'agglomération qui s'étend sur de nouveaux quartiers (la ville basse), s'entoure d'une nouvelle enceinte monumentale, construit un forum où s'organise la vie religieuse, commerciale et politique. Intégrant des monuments de la période gauloise, le forum se dote de portiques, de salles richement décorées de mosaïques et d'un édifice d'ordre corinthien, probablement un temple. Rattachée à Nîmes à la fin du Ier siècle après J.-C., la cité des Samnagenses perd son autonomie puis décline. Elle est alors abandonnée au IIIe siècle et sert de carrière au cours de l'antiquité plus tardive, puis au Moyen-âge pour construire le village de Murviel, sur une autre colline.    Sources de l'association GRAHM

 

Durée estimée des visites de 15h à 17h. Inscription au 04 67 60 60 60

Prochaines visites : Dimanches 28 mai et 18 juin - samedi 17 juin 2017.